Pierre Gosnat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gosnat.

Pierre Gosnat
Illustration.
Fonctions
Maire d'Ivry-sur-Seine

(16 ans, 1 mois et 24 jours)
Réélection 18 mars 2001
16 mars 2008
30 mars 2014
Prédécesseur Jacques Laloë
Successeur Philippe Bouyssou
Président de la communauté d'agglomération Seine Amont

(9 mois)
Prédécesseur Daniel Davisse
Successeur Michel Leprêtre
Député du Val-de-Marne
Élu dans la 10e circonscription

(4 ans, 11 mois et 30 jours)
Élection 17 juin 2007
Législature XIIIe (Cinquième République)
Groupe politique GDR
Prédécesseur Jean-Claude Lefort
Successeur Jean-Luc Laurent
Conseiller régional d'Île-de-France

(18 ans et 11 jours)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Paris (11e) (Seine)
Date de décès (à 66 ans)
Lieu de décès Hôpital du Val-de-Grâce
Paris (5e)
Nature du décès Cancer du poumon
Nationalité Française
Parti politique PCF
Père Georges Gosnat
Mère Denise Bastide
Diplômé de IUT de Paris

Pierre Gosnat, né le dans le 11e arrondissement de Paris (Seine) et mort le à l'hôpital du Val-de-Grâce dans le 5e arrondissement de Paris, est un homme politique français.

Membre du Parti communiste français, il est député de la 10e circonscription du Val-de-Marne de 2007 à 2012 et maire d'Ivry-sur-Seine de 1998 à 2015.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et études[modifier | modifier le code]

Pierre Gosnat est le fils de Georges Gosnat (1914-1982), ancien sous-secrétaire d’État, ancien député communiste et membre du comité central du PCF de 1954 à 1982, et de Denise Bastide (1916-1952), résistante, déportée et ancienne députée communiste[1].

Il est le petit-fils de Venise Gosnat (1887-1970), figure historique du PCF et maire-adjoint d’Ivry-sur-Seine de 1935 à 1965[2].

Pierre Gosnat fit ses études secondaires au lycée Romain Rolland d’Ivry-sur-Seine puis il obtenu un diplôme universitaire de technologie en carrières sociales à l'Institut universitaire de technologie de Paris[1].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Pierre Gosnat dirigea l'office municipal de la jeunesse d'Ivry-sur-Seine de 1971 à 1973[1],[3].

De 1974 à 1985, il est secrétaire de la section du PCF d'Ivry-sur-Seine. À partir de 1983, il rentre au conseil municipal d'Ivry-sur-Seine sous le mandat de Jacques Laloë[4] d'abord comme conseiller municipal jusqu'en 1985 puis comme maire-adjoint jusqu'en 1998[5]. Le , Pierre Gosnat devient maire d'Ivry-sur-Seine suite à la démission de Jacques Laloë[1],[6].

De 1986 à 2004, il est conseiller régional d'Île-de-France dont il est le vice-président du groupe communiste de 1998 à 2004[1].

Le 17 juin 2007, Pierre Gosnat est élu député de la 10e circonscription du Val-de-Marne à l'issue du 2d tour avec 64,70 % des voix face à Philippe Bachschmidt (UMP) qui obtient 35,30 % des voix[7]. Au palais Bourbon, il est membre du groupe de la Gauche démocrate et républicaine et fait partie de la commission des Affaires économiques. Pierre Gosnat se représente aux législatives de 2012, en ballotage au 2d tour, il se retire et Jean-Luc Laurent (MRC) lui succède à l’Assemblée nationale[8].

De 2014 à 2015, il fut président de la communauté d'agglomération Seine Amont[9].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Pierre Gosnat était marié et père de cinq enfants[1].

Fait divers[modifier | modifier le code]

Fin mai 2013, Pierre Gosnat et son épouse sont victimes d'une agression à leur domicile durant laquelle ils sont ligotés par le malfaiteur[10]. La police interpellera un employé de la ville[11].

Décès et hommage[modifier | modifier le code]

Pierre Gosnat meurt le 25 janvier 2015 à l'hôpital du Val-de-Grâce à l'âge de 66 ans des suites d'un cancer du poumon[12],[9].

Un hommage lui est rendu le 31 janvier 2015 devant la mairie d'Ivry-sur-Seine en présence notamment de personnalités communistes dont Pierre Laurent, Laurence Cohen, Christian Favier, Patrick Le Hyaric, Jean-Claude Lefort, Dominique Adenot et Jean-François Voguet ; de personnalités socialistes dont Jean-Paul Huchon, Jean-Jacques Bridey, René Rouquet et Luc Carvounas. Plus de 3 000 habitants d'Ivry-sur-Seine sont présents lors de cet hommage[13],[14],[15].

Pierre Gosnat est inhumé au cimetière communal Monmousseau d'Ivry-sur-Seine[13].

Mandats[modifier | modifier le code]

Mandat parlementaire[modifier | modifier le code]

Mandats locaux[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f « Biographie Pierre Gosnat Fonctionnaire, Homme politique », sur www.whoswho.fr (consulté le 5 février 2018)
  2. Pierre Gosnat, maire d’Ivry-sur-Seine, est décédé, 94.citoyens.com, 25 janvier 2015.
  3. Après la démission de Roger Grévoul en mars 1971 (Source : Bulletin de l'OMJI, no 3, juin 1971, p. 1)
  4. « LALOË Jacques, Maurice, Louis - Maitron », sur maitron-en-ligne.univ-paris1.fr (consulté le 5 février 2018)
  5. [1]
  6. Louis Gardel, « Gauche », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne)
  7. Ministère de l'Intérieur, « Résultats des élections législatives 2007 », sur https://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Legislatives/elecresult__legislatives_2007 (consulté le 5 février 2018)
  8. Ministère de l'Intérieur, « Résultats des élections législatives 2012 », sur https://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Legislatives/elecresult__LG2012 (consulté le 5 février 2018)
  9. a et b « Pierre Gosnat est décédé », L'Humanité,‎ (lire en ligne)
  10. « Le maire d'Ivry-sur-Seine et sa femme ligotés par un malfaiteur », Le Monde, 30 mai 2013.
  11. « L'agresseur du maire d'Ivry jugé lundi », Le Figaro, 1er juin 2013.
  12. « Ivry : le maire PC, Pierre Gosnat, est décédé », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  13. a et b « A Ivry, près de 3000 personnes rendent hommage à Pierre Gosnat », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  14. Aurélie Selvi, « EN IMAGES. Ivry : l'adieu à Pierre Gosnat », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  15. Gérald Rossi, « L’hommage de sa ville à Pierre Gosnat », L'Humanité,‎ (lire en ligne)
  16. Vice-président du groupe communiste à partir de 1998.
  17. Décret du 18 avril 2014 portant promotion et nomination (lire en ligne)
  18. Denise Guerrier, « Pierre Gosnat, Chevalier de la Légion d’honneur », Ivry ma ville - Ville d'Ivry-sur-seine,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]