Troisième circonscription de la Gironde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La troisième circonscription de la Gironde est l'une des douze circonscriptions législatives françaises que compte le département de la Gironde (33) situé en région Nouvelle-Aquitaine.

Description géographique et démographique[modifier | modifier le code]

La troisième circonscription de la Gironde est délimitée par le découpage électoral de la loi no 86-1197 du [1], elle regroupe les divisions administratives suivantes[2] : Cantons de Bègles, Bordeaux VI, Talence, Villenave-d'Ornon.


D'après le recensement général de la population en 1999, réalisé par l'Institut National de la Statistique et des Études Économiques (INSEE)[3], la population totale de cette circonscription est estimée à 114559 habitants[4],[5].

Historique des députations[modifier | modifier le code]


Députés de la circonscription élus à l'Assemblée nationale pour les législatures de la Ve République v · d · m )
Législature Début de mandat Fin de mandat Député Parti politique Observations
Ire Jacques Lavigne[6] UNR[6] Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par Charles de Gaulle.
IIe Jacques Lavigne UNR
IIIe Henri Deschamps DVG Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par Charles de Gaulle.
IVe Jacques Grondeau UDR
Ve Henri Deschamps DVG
VIe Henri Deschamps PS Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par François Mitterrand.
VIIe Catherine Lalumière PS Est remplacée par Marcel Join à la suite de sa désignation au gouvernement
VIIIe Election au scrutin proportionnel départemental Proportionnelle par département, pas de député par circonscription.
Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par François Mitterrand.
IXe Catherine Lalumière[7] PS[7] Démissionne le 1er juin 1989 pour devenir secrétaire générale du Conseil de l'Europe ; remplacée par Claude Barande PS
Xe Gérard Castagnéra[8],[7] RPR[8],[7] Décédé ; remplacé le 20 septembre 1993 par Jean-Claude Barran RPR
Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par Jacques Chirac.
XIe Noël Mamère[9], Les Verts[9],
XIIe Noël Mamère[10],[11] Les Verts[10],[11]
XIIIe Noël Mamère[12] Les Verts[12]
XIVe Noël Mamère[13] Europe Écologie Les Verts[13]

Historique des élections[modifier | modifier le code]

Voici la liste des résultats des élections législatives dans la circonscription depuis le découpage électoral de 1986[1] :

Élections de 1988[modifier | modifier le code]

Les élections législatives françaises de 1988 ont eu lieu les dimanches 5 et 12 juin 1988.

2e tour des élections de 1988
Candidat Parti Voix %
Catherine Lalumière PS   25 972 61.73
Alain Cazabonne UDF-CDS   16 102 38.27

Autres candidats au premier tour (liste non exhaustive)[14]:

Le taux d'abstention fut de ? % au premier tour, et de 34,27 % au deuxième tour.

Élections de 1993[modifier | modifier le code]

Les élections législatives françaises de 1993 ont eu lieu les dimanches 21 et 28 mars 1993.

Candidat Parti Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Gérard Castagnéra RPR 13 602 33,31 19 877 51,36
Claude Barrande PS 7 444 18,23 18 825 48,64
Noël Mamère GE 7 232 17,71
Annie Guilhamet PCF 5 518 13,51
Henri Lastrade FN 3 886 9,52
Marie-Joëlle Coycaut Les nouveaux écologistes 841 2,06
Gérard Barthélémy LO 774 1,90
Jean-Alain Boutareaud PT 454 1,11
Pierre Wendzinski Union écologie démocratie 422 1,03
Monique Nicolas LCR 314 0,77
Thérèse Georget Mouvement des démocrates 231 0,57
Paul Assante PLN 114 0,28
Francis Verpière DVD 6 0,01
Inscrits 64 098 100,00 64 089 100,00
Abstentions 20 801 32,45 21 104 32,93
Votants 43 297 67,55 42 985 67,07
Blancs et nuls 2459 5,68 4 283 9,96
Exprimés 40 838 94,32 38 702 90,04
* député sortant


Élections de 1997[modifier | modifier le code]

Les élections législatives françaises de 1997 ont eu lieu les dimanches 25 mai et 1er juin 1997.

Candidat Parti Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Noël Mamère Les Verts 14 131 34,01 25 515 60,91
Jean-Claude Barran* RPR 10 380 24,98 16 375 39,09
Jean-Jacques Paris PCF 6 892 16,59
Henri Lastrade FN 4 266 10,27
Philippe Coat GE 1 022 2,46
Solange Texier LO 987 2,38
Elzéar de Sabran-Ponteves CNIP 835 2,01
François Joly MDC 785 1,89
Mathieu Boye US4J 765 1,84
Danielle Ors Divers 415 0,93
Marie-Claude Noël MEI 696 1,67
Monique Nicolas LCR 533 1,28
Gérard Barthélémy EXG 262 0,63
Inscrits 63 175 100,00 100,00
Abstentions 20 019 31,69 18 234 28,87
Votants 43 156 68,31 44 934 71,13
Blancs et nuls 1602 3,71 3 044 6,77
Exprimés 41 554 96,29 41 890 93,23
* député sortant

Élections de 2002[modifier | modifier le code]

Les élections législatives françaises de 2002 ont eu lieu les dimanches 9 et 16 juin 2002.

2e tour des élections de 2002 [11],[15]
Candidat Parti Voix %
Noël Mamère Les Verts   21 475 54.64
Alain Cazabonne UDF   17 828 45.36


Le taux d'abstention fut de 31,49 % au premier tour, et de 36,17 % au deuxième tour[11],[15].

Élections de 2007[modifier | modifier le code]

Les élections législatives françaises de 2007 ont eu lieu les dimanches 10 et 17 juin 2007.

Candidat Parti Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Noël Mamère* Les Verts 17 725 39,82 26 611 62,82
Elisabeth Vigné DVD 12 650 28,42 15 751 37,18
Marie Françoise Lire UDF 4 740 10,65
Jean-Jacques Paris PCF 3 900 8,76
Patrick Brosse EXG 1 407 3,16
Arnaud Lagrave FN 1368 3,07
Jean-Philippe Jouvenot MPF 640 1,44
François Joly DVG 522 1,17
Xavier Forsans Ecologiste 463 1,04
Danielle Ors Divers 415 0,93
Jacques Breillat DVD 369 0,83
Pierre Pinto Bicho LO 311 0,70
Inscrits 72 243 100,00 100,00
Abstentions 27 149 37,58
Votants 45 094 62,42
Blancs et nuls 584 1,30
Exprimés 44 510 98,70 42 362 96,42
* député sortant

Élections de 2012[modifier | modifier le code]

Les élections législatives françaises de 2012 ont eu lieu les dimanches 10 et 17 juin 2012.

Candidat Parti Premier tour[16]
Voix %
Noël Mamère* EELV 21 840 51,98
Agnès Nedelec-Befve PCD[17] 6 094 14,50
Céline Simon FG 4 521 10,76
Bruno Paluteau FN 3 869 9,21
Bernard Debuc MoDem 3 476 8,27
Maud Andrieux DVG 706 1,68
Alain Mourguy AEI 547 1,30
Marie Fauré NPA 472 1,12
Jean-Luc Venture POI[18] 214 0,51
Pierre Pinto-Bicho LO 191 0,45
Christophe Martins PP 90 0,21
Inscrits 74 223 100,00
Abstentions 31 461 42,39
Votants 42 762 57,61
Blancs et nuls 742 1,74
Exprimés 42 020 98,26
* député sortant

Elections de 2017[modifier | modifier le code]

Les élections législatives se sont déroulées les dimanches 11 et 18 juin 2017.

Historique des investitures[modifier | modifier le code]

22 candidats sont investis sur la circonscription, un record

A gauche, Noël Mamère décide de ne pas se représenter. Une primaire est organisée au sein des militants socialistes de la 3e circonscription et est remportée par Naïma Charaï (conseillère régionale PS et ex suppléante de Noël Mamère) face à Benoït d'Ancona (conseiller municipal de Bègles)[19]. Elle bénéficie du soutien de Noël Mamère (député sortant) qui est son suppléant.

A droite, Emilie Kuziew (adjointe au maire LR d'Alain Juppé à Bordeaux) est investie par la commission d'investiture des Républicains en juin 2016[20]. Sa candidature est finalement annulée après qu'il ne soit découvert qu'elle disposait d'un poste de chargée de mission auprès d'Alain Juppé à Bordeaux Métropole, poste de cabinet incompatible juridiquement avec une candidature aux législatives[21]. Suite à un accord entre François Fillon et le mouvement Sens Commun, c'est finalement Jean-Louis Grattepanche qui sera investi par la commission d'investiture des Républicains en mars 2017, sans l'accord du délégué de circonscription du parti Marc Kleinhentz. Il jette l'éponge [22] après les résultats du premier tour de la présidentielle qui donnent François Fillon en mauvaise posture avec seulement 12% des suffrages sur la 3e circonscription (score le plus faible de Gironde). C'est finalement Alexandre Gourd (conseiller municipal LR de Villenave d'Ornon) qui sera investi par le parti, un mois avant l'élection[23].

Le candidat La République en Marche désigné est Marik Fetouh, adjoint au maire MoDem de Bordeaux, dans le cadre d'une alliance entre le mouvement LREM et le MoDem de François Bayrou. 2 autres candidatures avaient été déposées auprès du mouvement En Marche: celle du professeur de droit public Pascal Jan (ex-conseiller muncipal PS de Saint-Morillon), proche de l'ancien ministre de la justice Jean-Jacques Urvoas et la candidature de Dominique Iriart (conseillère municipale et métropolitaine MoDem de Talence). Cette dernière avait été officiellement investie par le MoDem sur la circonscription avant que l'investiture ne soit finalement donnée à l'élu bordelais avec le soutien du maire MoDem de Talence, Alain Cazabonne[24].

Bruno Paluteau, conseiller municipal de Bègles et conseiller régional est investi par le Front national. Il doit toutefois faire face à son son ancienne colistière et actuelle conseillère municipale de Bègles Nathalie Le Guen après que cette dernière ait claqué la porte du Front National en novembre 2016 pour rejoindre le SIEL[25].

Loïc Prud'homme est investi par la La France insoumise avec le soutien de Jean-Luc Mélenchon. Il termine second au premier tour de l'élection et bénéficie dans l'entre deux tours du soutien de la candidate socialiste malheureuse Naïma Charaï. Il remporte l'élection avec 131 voix de plus que son adversaire Marik Fetouh.

Mikaël Millac, ancien militant UMP et directeur de campagne du chef de file LR à Bègles Thierry Beer-Demander, est aussi candidat pour son parti "Rassemblement des Républicains Français". Auparavant tête de liste "divers droite" aux élections sénatoriales de 2014, il avait obtenu 28 voix soit 0,88% des suffrages en Gironde, un score suffisant pour faire perdre de peu un quatrième siège à la droite locale au sénat (à 5 voix près)[26]. Il a aussi été candidat à l'élection présidentielle mais n'a pas obtenu les 500 parrainages nécessaires de grands électeurs[27]. Il arrive en dernière position de l'élection législative avec 0,06% des suffrages.

Les résultats[modifier | modifier le code]

Résultats des élections législatives des et de la 3e circonscription de Gironde
Premier tour

Second tour

Nombre % des inscrits Nombre % des inscrits
Inscrits 81 023 100,00 81 024 100,00
Abstentions 41 129 50,76 46 333 57,18
Votants 39 894 49,24 34 691 42,82
% des votants % des votants
Bulletins blancs 493 1,24 1 592 4,59
Bulletins nuls 221 0,55 734 2,12
Suffrages exprimés 39 180 98,21 32 365 93,30
Candidat
Étiquette politique (partis et alliances)
Voix % des exprimés Voix % des exprimés
Loïc Prud'homme
La France Insoumise
7 451 19,02 16 248 50,20
Marik Fetouh
MoDem soutenu par La République en Marche
13 232 33,77 16 117 49,80
Naïma Charaï
Parti Socialiste
6 869 17,53
Alexandre Gourd
Les Républicains
3 323 8,48
Bruno Paluteau
Front national
2 686 6,88
Isabelle Taris
Parti Communiste Français
1 077 2,75
Olivier Cazaux
EELV
857 2,19
Dominique Dufour
Debout la France
411 1,05
Badhia Messaoud
Divers (#MaVoix)
385 0,98
Nathalie Le Guen
SIEL
385 0,98
Françoise Matha-Stephani
Nouveau Centre
352 0,90
Jean-Marc Ferrari
Divers
343 0,88
Daniel Berdoyes
Divers
311 0,79
Alain Perrier
Divers Gauche
280 0,71
Cécile Teulon
Ecologiste
248 0,63
Sascha Rey Capdepon
Divers
239 0,61
Joël Chassaigne
Divers
218 0,56
Eric Marhadour
Extrême gauche
213 0,54
Thomas Holbing
Ecologiste
176 0,45
Wilfrid Issanga
Divers (France victorieuse)
65 0,17
Pascal Chauvet
Divers
37 0,09
Mikael Millac
Divers droite
22 0,06
Source : Ministère de l'Intérieur - Troisième circonscriptiond e Gironde

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Loi relative à la délimitation des circonscriptions pour l'élection des députés, surnommée redécoupage Pasqua (du nom de Charles Pasqua, ministre de l'intérieur en 1986) : « Publication au JORF du 25 novembre 1986 », sur http://www.legifrance.gouv.fr/, site du service public de la diffusion du droit en France (consulté le 13 juin 2007). Cette loi crée en outre 86 nouvelles circonscriptions législatives en France, leur nombre total passant de 491 à 577.
  2. « Circonscriptions électorales de la Gironde et divisions administratives associées », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 10 juin 2007)
  3. Résultats du recensement de 1999 : « Tableaux et Analyses de la troisième circonscrition de la Gironde (Pour la population totale, consulter la page POP1) », sur http://www.insee.fr, site de l'Institut National de la Statistique et des Études Économiques (consulté le 10 juin 2007) [PDF].
  4. « La population des circonscriptions électorales (Recensement de 1999) », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 13 juin 2007)
  5. Ce qui fait que la circonscription est sous-représentée par rapport à la moyenne nationale (voir la carte de représentativité des circonscriptions législatives françaises), la représentativité théorique par circonscription étant de 105 600 habitants.
  6. « La base de données de la vie politique française », sur http://www.politiquemania.com (consulté le 29 juin 2016)
  7. a et b « Description et Atlas des circonscriptions électorales de France », sur http://www.atlaspol.com, Atlaspol, site de cartographie géopolitique (consulté le 13 juin 2007)
  8. « Législatives de 1993 : Circonscriptions de la Gironde (33) », sur http://elections.figaro.net/popup_2004/accueil.html, historique des scrutins organisés depuis 1989, site du journal Le Figaro (consulté le 13 juin 2007)
  9. « Liste des députés par département de la XIe législature », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 10 juin 2007)
  10. « Liste des députés par département de la XIIe législature », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 10 juin 2007)
  11. a, b et c « Résultats des élections législatives de 2002 : Gironde (33) -- troisième circonscription (résultats officiels) », sur http://www.interieur.gouv.fr, site officiel du Ministère de l'Intérieur français (consulté le 12 juin 2007)
  12. « Résultats des élections législatives de 2007 : Gironde (33) -- troisième circonscription (résultats officiels) », sur http://www.interieur.gouv.fr, site officiel du Ministère de l'Intérieur français (consulté le 12 juin 2007)
  13. « Résultats des élections législatives de 2012 : Gironde (33) -- troisième circonscription (résultats officiels) », sur http://www.interieur.gouv.fr, site officiel du Ministère de l'Intérieur français (consulté le 11 juin 2012)
  14. Professions de foi des législatives de 1988 sur la 3e circonscription de Gironde, https://ia801407.us.archive.org/23/items/EL175L198806033031PFPdfmasterocr/EL175_L_1988_06_033_03_1_PF_pdfmasterocr.pdf
  15. a et b « Résultats des élections de la XIIe législature dans le département de la Gironde », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 13 juin 2007)
  16. Résultats officiels du premier tour, sur le site du ministère de l'Intérieur.
  17. Liste des candidats PCD aux législatives 2012
  18. Liste des candidats POI aux législatives 2012
  19. « Législatives en Gironde : les candidats du PS désignés », sur http://www.sudouest.fr (consulté le 23 juin 2017)
  20. « Blog d'Yves D'Amécourt », sur http://yves-damecourt.com (consulté le 23 juin 2017)
  21. « La base de données de la vie politique française », sur http://www.sudouest.fr (consulté le 23 juin 2017)
  22. « Troisième circonscription de Gironde : Marik Fetouh investi par La République en marche », sur http://www.sudouest.fr (consulté le 23 juin 2017)
  23. « Un insoumis de droite », sur http://www.sudouest.fr (consulté le 23 juin 2017)
  24. « Un "Législative : désordre politique à Talence" », sur http://www.sudouest.fr (consulté le 23 juin 2017)
  25. « "Rupture dans les rangs du FN" », sur http://www.sudouest.fr (consulté le 23 juin 2017)
  26. « Sénatoriales : statu quo en Gironde" », sur http://www.francebleu.fr (consulté le 23 juin 2017)
  27. « Candidat à l'élection Présidentielle 2017! Voter Mikael Millac!" », sur http://www.francebleu.fr (consulté le 23 juin 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Département de la Gironde[modifier | modifier le code]

Circonscriptions en France[modifier | modifier le code]