Fernand Dupuy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fernand Dupuy
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Député
Deuxième circonscription du Val-de-Marne
-
Député
Deuxième circonscription du Val-de-Marne
-
Député
Deuxième circonscription du Val-de-Marne
-
Député
Cinquante et unième circonscription de la Seine de 1958 à 1967 (d)
-
Maire
Choisy-le-Roi
-
Conseiller général
Seine
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
LimogesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Parti politique

Fernand Dupuy est un homme politique français, né le à Jumilhac-le-Grand en Dordogne et mort le à Limoges. Membre du Parti communiste français, il a été conseiller général de la Seine, maire de Choisy-le-Roi et député de la Seine puis du Val-de-Marne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Instituteur, militant aux Étudiants communistes en 1937, puis au Parti communiste en 1937[1], il est en 1940 secrétaire de la fédération départementale du PCF.

Engagé dans la Résistance, il devient officier des FTPF, notamment dans le département de la Haute-Vienne auprès de Georges Guingouin[2]. Il est ensuite responsable pour les départements de la Corrèze et du Lot, et plus tard, au niveau de l’interrégion des Alpes (Isère, Savoie, Haute-Savoie, Basses-Alpes, Drôme). Son activité lui vaut d'être homologué comme lieutenant-colonel des FFI[1].

En 1948, il s'installe à Choisy-le-Roi pour assurer le secrétariat de Maurice Thorez, tâche dont il s'acquitte jusqu'en 1951, et de 1947 à 1964, il fait partie du Comité central du PCF.

Conseiller général de la Seine de 1953 à 1967, maire de Choisy-le-Roi de 1959 à 1979, il siège à l'Assemblée nationale en tant que député de la Seine, puis du Val-de-Marne, de 1962 à 1978.

Indépendamment de son action politique, il a été un pêcheur émérite, auteur d'un livre sur la pêche.

Hommage[modifier | modifier le code]

En 2001, la ville de Choisy-le-Roi donne le nom de Fernand Dupuy à la bibliothèque des jeunes[3].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Être maire communiste, Calmann-Lévy, 1975
  • L'Albine : scènes de la vie en Limousin et en Périgord vert, Fayard, 1977
  • Histoires de bêtes, Fayard, 1979
  • Jules Ferry, réveille-toi ! , Fayard, 1981
  • Pêcher la truite vagabonde, Ouest-France, 1982
  • Sophie, arrière-petite-fille de l'Albine, Lucien Souny, 1985

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Claude Pennetier, « Notice Dupuy Fernand », sur maitron-en-ligne.univ-paris1.fr (consulté le 26 mars 2018).
  2. « Décès de Fernand Dupuy », l'Humanité,‎ (lire en ligne, consulté le 26 mars 2018).
  3. « Hommage à Fernand Dupuy », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le 26 mars 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]