Seizième circonscription du Nord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La seizième circonscription du Nord est l'une des 21 circonscriptions législatives françaises que compte le département du Nord (59). Elle est représentée dans la XIVe législature par Jean-Jacques Candelier (FG). Son suppléant est Jacques Michon.

Description géographique et démographique[modifier | modifier le code]

La seizième circonscription du Nord a d'abord été délimitée par le découpage électoral de la loi n°86-1197 du 24 novembre 1986 [1], et regroupait les divisions administratives suivantes[2] : canton de Marchiennes et communes de Anhiers, Flines-lez-Raches, Lallaing (issues du canton de Douai-Nord), Aniche, Auberchicourt, Dechy, Ecaillon, Guesnain, Lewarde, Loffre, Masny et Montigny-en-Ostrevent (issues du canton de Douai-Sud).

Lors du recensement général de la population en 1999, réalisé par l'Institut National de la Statistique et des Études Économiques (INSEE)[3], la population de cette circonscription est estimée à 113 904 habitants[4],[5].

Depuis l'adoption de l'ordonnance n° 2009-935 du 29 juillet 2009, ratifiée par le Parlement français le 21 janvier 2010, elle est composée des divisions administratives suivantes : Anhiers, Aniche, Auberchicourt, Bouvignies, Bruille-lez-Marchiennes, Dechy, Écaillon, Erre, Fenain, Flines-lez-Raches, Guesnain, Hornaing, Lallaing, Lewarde, Loffre, Marchiennes, Masny, Montigny-en-Ostrevent, Pecquencourt, Rieulay, Sin-le-Noble, Somain, Tilloy-lez-Marchiennes, Vred, Wandignies-Hamage, Warlaing et Waziers.

Historique des résultats[modifier | modifier le code]

Députés de la circonscription élus à l'Assemblée nationale pour les législatures de la Ve République v · d · m )
Législature Début de mandat Fin de mandat Député Parti politique Observations
Ire Georges Sarazin[6] UNR[6] Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par Charles de Gaulle.
IIe Arthur Ramette[7] PCF[7]
IIIe Arthur Ramette[8] PCF[8] Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par Charles de Gaulle.
IVe Arthur Ramette[9] PCF[9]
Ve Georges Hage[10] PCF[10]
VIe Georges Hage[11] PCF[11] Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par François Mitterrand.
VIIe Georges Hage[12] PCF[12]
VIIIe Aucun[13] Aucun[13] Proportionnelle par département, pas de député par circonscription
Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par François Mitterrand.
IXe Georges Hage[14] PCF[14]
Xe Georges Hage[15] PCF[15] Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par Jacques Chirac.
XIe Georges Hage[16] PCF[16]
XIIe Georges Hage[17] PCF[17]
XIIIe Jean-Jacques Candelier[18] PCF[18]
XIVe Jean-Jacques Candelier[19] FG[19]

Historiques des élections[modifier | modifier le code]

Élections de 2012[modifier | modifier le code]

Résultats des élections législatives des 10 et 17 juin 2012 de la 16e circonscription du Nord
Candidat Parti Premier tour[20] Second tour
Voix % Voix %
Jean-Jacques Candelier* FG (PCF) 15 736 35,09 23 461 100,00
Christian Entem PS 11 580 25,82 [21]
Marie Bocquet FN 9 189 20,49
Mireille Morelle UMP-PR 6 123 13,65
Laurent Desmons MoDem 840 1,87
Adrien Hildebrandt MEI-EELV 499 1,11
Roger Marie LO 377 0,84
Jacques Pollet NPA 235 0,52
Vincent Harduin AEI[22] 263 0,59
Inscrits 83 611 100,00 83 611 100,00
Abstentions 38 001 45,45 53 106 63,52
Votants 45 610 54,55 30 505 36,48
Blancs et nuls 768 1,68 7 044 23,09
Exprimés 44 842 98,32 23 461 76,91
* député sortant

Avec 15 736 voix au premier tour, Jean-Jacques Candelier est en tête au premier tour et devance le candidat socialiste Christian Entem. Celui-ci se retire entre les deux tours et Candelier est élu avec 100% des suffrages exprimés, l'abstention étant de 63,52 %[19].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Loi relative à la délimitation des circonscriptions pour l'élection des députés, surnommée redécoupage Pasqua (du nom de Charles Pasqua, ministre de l'intérieur en 1986) : « Publication au JORF du 25 novembre 1986 », sur http://www.legifrance.gouv.fr/, site du service public de la diffusion du droit en France (consulté le 14 juillet 2007). Cette loi crée en outre 86 nouvelles circonscriptions législatives en France, leur nombre total passant de 491 à 577.
  2. « Circonscriptions électorales du Nord et divisions administratives associées », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 14 juillet 2007)
  3. Résultats du recensement de 1999 : « Tableaux et Analyses de la seizième circonscription du Nord (Pour la population totale, consulter la page POP1) », sur http://www.insee.fr, site de l'Institut National de la Statistique et des Études Économiques (consulté le 14 juillet 2007) [PDF].
  4. « La population des circonscriptions électorales (Recensement de 1999) », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 14 juillet 2007)
  5. Ce qui fait que la circonscription était sous-représentée par rapport à la moyenne nationale (voir la carte de représentativité des circonscriptions législatives françaises), la représentativité théorique par circonscription étant de 105 600 habitants.
  6. « Liste alphabétique des députés de la Ire législature 1958-1962 (groupe politique, département) »
  7. « Liste alphabétique des députés de la IIe législature 1958-1962 (groupe politique, département) »
  8. « Liste alphabétique des députés de la IIIe législature 1967-1968 (groupe politique, département) »
  9. « Liste alphabétique des députés de la IVe législature 1968-1973 (groupe politique, département) »
  10. « Liste alphabétique des députés de la Ve législature 1973-1978 (groupe politique, département) »
  11. « Liste alphabétique des députés de la VIe législature 1978-1981 (groupe politique, département) »
  12. « Liste alphabétique des députés de la VIIe législature 1981-1988 (groupe politique, département) »
  13. « Liste alphabétique des députés de la VIIIe législature 1986-1988 (groupe politique, département) »
  14. « Liste alphabétique des députés de la IXe législature 1988-1993 (groupe politique, département) »
  15. « Liste alphabétique des députés de la Xe législature 1993-1997 (groupe politique, département) »
  16. « Liste des députés par département de la XIe législature »
  17. « Résultats des élections législatives de 2002 »
  18. « Résultats des élections législatives de 2007 »
  19. a et b « Résultats officiels de la circonscription », site du ministère de l'Intérieur
  20. Résultats officiels du premier tour, sur le site du ministère de l'Intérieur.
  21. Bien qu'en ballotage à l'issue du premier tour, ne se présente pas au second tour.
  22. Vincent Harduin Défend les couleurs de l'AEI pour les élections législatives de 2012 dans la 16e circonscription du Nord

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]