Psychiatre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : Psy4.
Psychiatre
Appellation
Psychiatre.
Secteur d'activité
Compétences requises
Excellentes compétences en analyse - Grande perception - Maturité - Bonnes compétences en communication - Empathie - Compassion.
Niveau de formation
Bac + 10 - Universitaire - Sur concours.
Professions voisines
Codes
CITP
ROME (France)
J1102

Un psychiatre est un médecin spécialisé en santé mentale, exerçant la psychiatrie. Il diagnostique, traite et tente de prévenir la souffrance psychique et les maladies mentales.

Le médecin psychiatre, après une formation médicale polyvalente, effectue une spécialisation en psychiatrie générale. Comme tout médecin, il doit prendre en charge le patient dans sa globalité et tenir compte de son état de santé général.

Pour cela, il doit appuyer son évaluation sur des connaissances solides en psychanalyse[1], psychopathologie, psychologie médicale, neurobiologie et sciences cognitives, tout en étant en mesure de connaître la pathologie somatique médicale ou chirurgicale. Le médecin psychiatre coordonne les soins en santé mentale et peut proposer au patient un traitement médicamenteux ou une hospitalisation.

Dans certains pays, par décret, il est psychothérapeute, technique qu'il peut pratiquer à titre complémentaire ou exclusif. C'est un spécialiste en psychopathologie et en psychopharmacologie. Le médecin psychiatre est un spécialiste de la prescription des médicaments psychotropes, et il a accès à la prescription d'examens complémentaires (IRM, prise de sang), d'arrêts de travail ou de certificats, contrairement au psychologue, qui n'est pas médecin. D'autres médecins peuvent prescrire des psychotropes, sans avoir nécessairement de formation spécifique. Tout comme les psychologues cliniciens, les psychiatres peuvent pratiquer la psychothérapie selon diverses méthodes et selon leur formation.

En France, le psychiatre peut acquérir une compétence ou une hyperspécialisation reconnue par l'ordre des médecins dans le traitement des enfants et adolescents (pédopsychiatrie), l'addictologie ou encore dans celui des personnes âgées (gérontopsychiatrie).

Études[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

C'est un médecin : comme les autres médecins, il doit passer un concours après la première année des études de santé. Le psychiatre doit valider un tronc commun de 6 ans comme tous les médecins spécialistes, ce tronc commun comprend l’étude des sciences fondamentales et de la pathologie générale, il comprend par ailleurs une formation en sciences humaines et en psychologie médicale. En plus de la formation théorique, le psychiatre doit effectuer des stages au sein de différents services hospitaliers et participe aux services de garde.
À l'issue de l'examen national classant, en fin de 6e année, il choisit la spécialité « Psychiatrie », et son lieu de formation pour l'internat des hôpitaux. L'internat est la période de formation spécialisée et de la prise de fonction en tant qu'interne des hôpitaux. Durant la période de l'internat, le futur médecin psychiatre bénéficie d'une formation continue de quatre années à temps plein au contact des patients dans les services hospitaliers et en consultation. Cette période permet au futur spécialiste de bénéficier d'une formation par compagnonnage par ses pairs. La formation théorique est dispensée en parallèle tout au long de l'internat à travers des cours, conférences, des travaux dirigés. Enfin le psychiatre en formation doit régulièrement présenter des travaux de recherche et de synthèse bibliographique, il participe à des réunions où sont discutés les dossiers des patients. Des évaluations pratiques et théoriques sont programmées tout au long de l'internat.
Le cursus de médecin psychiatre se termine au bout de 10 années à l'issue de l'internat et par la soutenance d'une thèse d'exercice en vue de l'obtention du titre de « Docteur en Médecine », la spécialisation accompagne le titre et doit être accompagnée de la soutenance d'un mémoire devant un jury inter régional[réf. souhaitée] garant de l'évaluation de la compétence du futur psychiatre. Le DES (Diplôme d'études spécialisées) de psychiatrie est associé au titre de « Docteur en Médecine » après validation de la formation. Certains psychiatres choisissent de compléter leur formation par la validation de DESC (diplômes d’études spécialisées complémentaires)[réf. souhaitée]

Enfin, certains internes en psychiatrie réalisent un double cursus et peuvent être titulaires de masters complémentaires voire d'une thèse d'université en sciences ou en biologie (neurosciences, génétique), en santé, en psychologie, en psychanalyse ou en sciences humaines (anthropologie, criminologie). Ce double cursus peut être indispensable pour accéder à des fonctions universitaires (Professeur des universités-praticien hospitalier-PUPH).

Au Québec[modifier | modifier le code]

Au Québec, tous les médecins doivent obtenir un doctorat de 1er cycle en médecine, nécessitant de 4 à 6 ans d'étude, pour obtenir le droit de pratique avant d’effectuer obligatoirement des études postdoctorales, d’une durée de 2 ans pour les omnipraticiens, et de 4 à 8 ans pour les autres spécialités. Le psychiatre est un médecin spécialiste selon les 60 spécialités médicales fixé par le Collège des médecins : ses études postdoctorales sont d’une durée d’environ 5 ans ou 6 ans pour les pédopsychiatres et les psychiatres légistes. Les formations sont toutes réparties de la même façon : la prémédecine qui prévoit la formation théorique suivit de l’externat qui vise à la mise en pratique de la théorie avant l’obtention du doctorat en médecine. S’en suit la médecine de résidence sous la supervision d’un médecin senior qui vise à confirmer les aptitudes du médecin durant ses études postdoctorales.

Quatre facultés universitaires de médecines offrent la formation en médecine et la spécialisation en psychiatrie au Québec : l’Université McGill, l’Université Laval, l’Université de Sherbrooke et l’Université de Montréal. L’entrée au sein de ces facultés de médecine est réglée selon des décrets gouvernementaux. L’Université McGill dispense sa formation en anglais, les trois autres universités offrent la formation en français mais nécessitent la maîtrise de l'anglais pour la lecture de textes obligatoires.

La formation interne à chaque université varie selon les facultés. À titre d’exemple, l’Université McGill et l’Université de Montréal exigent une année préparatoire à la médecine avant d’accepter l’étudiant au doctorat. Ces deux facultés de médecine jouissent d’ailleurs d’une grande réputation internationale. Avec plus de 300 admissions au doctorat en médecine à chaque année, l'Université de Montréal forme à elle seule plus de la moitié du corps médical au Québec, dont près de 3/4 des chirurgiens-dentistes et 2/3 des infirmières cliniciennes.

Il n’y a que dans quelques rares cas, notamment lorsque les étudiants détiennent des baccalauréats en science (équivalent du Bac+3), que ceux-ci peuvent être acceptés sans la scolarité préparatoire. Les sélections, très rigoureuses, exigent des notes très élevées au niveau collégial ainsi que des tests d’aptitudes sociales : les MEM (mini-entrevues multiples). Cependant, à cause de la situation sociale difficile de certains milieux au Québec, ils existent des méthodes qui facilitent l’accès aux étudiants issu des milieux ruraux et des milieux autochtones suivant des ententes inter-facultés.

Mode d'exercice[modifier | modifier le code]

Selon les pays, les spécialistes en psychiatrie peuvent pratiquer dans un cabinet privé à l'hôpital ou dans une autre institution publique ou privée.

Ils collaborent avec des équipes pluridisciplinaires composées d'infirmier-e-s, de psychologues, psychomotriciens, éducateurs spécialisés, ergothérapeute, assistants sociaux, orthophonistesetc.

Leurs patients sont envoyés par leur médecin de famille, consultent de leur propre initiative ou à la demande de la justice, de leur famille, de leur employeur ou de leur entourage.

Activités[modifier | modifier le code]

Consultation et diagnostic[modifier | modifier le code]

La consultation psychiatrique s'adresse à des personnes qui présentent des souffrances psychiques, des troubles du comportement ou d'apprentissage, des problèmes personnels et relationnels, des troubles anxieux, des dépendances, etc. Elle a pour but de porter un diagnostic, éventuellement à l'aide d'examens complémentaires (examen neurologique, bilan psychométrique, bilan biologique). Le médecin psychiatre diagnostique, évalue, et traite les principaux troubles suivants :

Traitements[modifier | modifier le code]

Le psychiatre délivre des soins de type psychothérapeutique et/ou psychopharmacologique en fonction des situations et de la sévérité des pathologies rencontrées

Conseils et expertise[modifier | modifier le code]

Certains psychiatres sont experts auprès des tribunaux et sont habilités à évaluer des patients en cas de demande de mesure de protection ou des prévenus en cas d'expertise judiciaire dans le cadre d'un procédure pénale. Le psychiatre peut collaborer avec des médecins d'autres disciplines, avec d'autres professionnels de la justice, de la santé et du social afin de proposer des mesures préventives dans les milieux carcéraux, sociaux et culturels et collaborer à leur réalisation ou encore à titre de conseiller pour diverses instances civiles et judiciaires sur les questions touchant aux répercussions de troubles et d'affections psychiques (expertise pour les tribunaux notamment).

Psychiatres célèbres[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Claude Dumézil, « Préambule », in Psychanalyse et psychiatrie, ERES, 2001, p. 7-9, [1]