Charles-Amarin Brand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brand.
Charles-Amarin Brand
Image illustrative de l'article Charles-Amarin Brand
Mgr Charles-Amarin Brand le
Biographie
Naissance
à Mulhouse (France)
Ordination sacerdotale
Décès (à 92 ans)
à Toulouse
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par le
pape Paul VI
Archevêque de Strasbourg
Archevêque de Monaco
Évêque titulaire d'Uthina
Évêque auxiliaire de Strasbourg
Évêque titulaire d'Uthina
Évêque auxiliaire de Fréjus-Toulon

Blason
« In nexu communionis »
(« Dans le lien de la communion »)
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Charles-Amarin Brand, né à Mulhouse le , et mort le (à 92 ans) à Toulouse, est un évêque catholique français, archevêque de Strasbourg de 1984 à 1997[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Son cursus universitaire lui a permis d'obtenir une licence et un diplôme d'études supérieures en philosophie, ainsi qu'un doctorat en théologie.

Il a été ordonné à Clermont-Ferrand, au cœur de la seconde guerre mondiale, le , au titre du diocèse de Strasbourg.

Principaux ministères[modifier | modifier le code]

En 1946, il est nommé secrétaire de Mgr Gaudel, évêque de Fréjus-Toulon tout en étant aumônier militaire des camps de Fréjus-Saint-Raphaël.

En 1955, il est incardiné au diocèse de Fréjus et devient vicaire général de ce diocèse et responsable de l'aumônerie de l'enseignement public.

Nommé évêque titulaire d'Uthina et évêque auxiliaire de Fréjus-Toulon le , il est consacré à Rome par le pape Paul VI le .

Le , il est nommé évêque auxiliaire de Strasbourg. Il est ensuite nommé archevêque de Monaco le . Dans ce diocèse, il préside le 21 septembre 1982 les funérailles de la princesse Grace épouse du prince Rainier III de Monaco morte accidentellement.

Le , il revient à Strasbourg où il est nommé Archevêque-évêque de Strasbourg et s'installe officiellement le . Le , il devient archevêque de Strasbourg lors de la visite de Jean-Paul II qui élève le diocèse au rang d'archevêché.

Il se retire le , lorsqu'est nommé son successeur Mgr Joseph Doré.

Pour la Conférence des évêques de France, il a été membre puis président de la Commission des Conférences épiscopales de la Communauté Européenne COMECE.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]