Chronologie du Japon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Préhistoire et protohistoire[modifier | modifier le code]

Antiquité (Kodai)[modifier | modifier le code]

Période Yamato (250 à 710)[modifier | modifier le code]

  • période Kofun (250 à 538)
    • 405 : adoption du système d'écriture chinois
  • période Asuka (538 à 710)
    • 538, 550 ou 552 : arrivée du bouddhisme
    • 552 : première ambassade coréenne au Japon
    • 562 : défaite du Japon en Corée - le Japon se retire de la péninsule
    • 586 : le Japon est frappé par la peste.
    • 587 : fondation du Hōryū-ji
    • 600 : création de la première ambassade chinoise au Japon.
    • 603 : Shotoku jette les bases de la hiérarchie de la société japonaise avec le kan i juni kai (les douze échelons de la hiérarchie des fonctionnaires)
    • 604 : Shotoku Taichi rédige une Constitution en 17 points kempo jushichi jo
    • 607 : première ambassade japonaise en Chine.
    • 645 : mort du chef du clan Soga ; le clan Nakatomi prend le pouvoir; réforme de Taika.
    • 667 : transfert de la capitale à Otsu, près du lac Biwa
    • 694 : la capitale est transférée dans la ville de Fujiwara ; elle a été construite sur un plan chinois
    • 701 : promulgation du code de l'ère Taihō
    • 708 : une monnaie japonaise en cuivre est créée.
    • 713 : les noms de lieux doivent être écrits en kanjis pour faire disparaître la topographie aïnoue et favoriser l'unification ethnique du pays.

Époque de Nara (710 à 794)[modifier | modifier le code]

  • 710 : Heijō devient la capitale (future Nara)
  • 712 : rédaction du Kojiki, livre fondamental de la religion Shinto
  • 720 : rédaction du Nihon Shoki
  • 733 : famine
  • 737 : épidémie de variole
  • 784 : la capitale est déplacée à Nagaoka

Époque de Heian (794 à 1185)[modifier | modifier le code]

  • 794 : Kammu déplace la capitale à Heian (future Kyoto)
  • 799 : introduction de la culture du coton au Japon.
  • 805 : Saichō, de retour de Chine fonde la secte du Tendai sur le mont Hiei
  • 806 : Kūkai, de retour de Chine, fonde l'école Shingon
  • 815 : les Chinois introduisent le thé au Japon.
  • 861 : le calendrier chinois est adopté.
  • 894 : Sugawara no Michizane décide la fin des relations avec la Chine.
  • Xe siècle, apparition du yamato-e et des kanas
  • 939-940 : révolte de Taira no Masakado, c'est la première manifestation de l'existence d'une classe guerrière
  • 1016-1027 : règne de Fujiwara no Michinaga ; apogée de la famille Fujiwara
  • 1086 : début du régime des « empereurs retirés » (Insei) avec Shirakawa
  • 1156 : troubles de Hōgen; affrontement au sein de la maison impériale, à la mort de l'empereur retiré Toba, entre deux de ses fils : Sutoku (l'aîné, mais évincé de la fonction impériale) et Goshirakawa (l'empereur régnant). Militairement, peu de combat mais socialement et symboliquement : rupture dans la maison impériale, opposition dans les familles des Taira et Minamoto, relation tendue entre Taira no Kiyomori, nouvel homme fort et son allié Minamoto no Yoshitomo à cause d'une différence de traitement par l'Empereur Goshirakawa. Sutoku est banni à Shikoku.
  • 1159 : troubles de Heiji; tentative de coup d'État. Profitant de l'absence de Kiyomori, les mécontents de Hōgen (Minamoto no Yoshitomo et fujiwara no Nobuyori) séquestrent l'Empereur retiré Goshirakawa et l'empereur Nijō. Kiyomori revient en hâte et soumet ses adversaires. Yoshitomo est exécuté mais les plus jeunes enfants sont bannis (dont Yoritomo, futur seii taishogun, fondateur du Bakufu de Kamakura...)
  • 1160 : commence le règne de Kiyomori; politique de mariage identique à celle des Fujiwara.
  • 1167 : Kiyomori devient ministre des Affaires suprêmes (diajō daikan). c'est la première fois qu'un non-aristocrate arrive à cette fonction.
  • 1175 : la secte bouddhiste Jōdo shū (la terre pure) est introduite au Japon par le moine Hōnen
  • 1180 : début de la guerre de Gempei. Un Prince lance l'ordre d'abattre les Taira. Les régions de l'Est se révoltent conduites par Minamoto no Yoritomo venu d'Izu et Yoshinaka venu des Alpes japonaises (région de Kiso).
  • 1181 : décès tragique de Kiyomori.

Période féodale (Chūsei)[modifier | modifier le code]

Période Kamakura (1185 à 1333)[modifier | modifier le code]

  • 1185 : victoire du clan Minamoto sur le clan Taira à la bataille de Dan-no-ura et fin de la guerre de Genpei. Le jeune empereur Antoku sombre dans les eaux de Dan no Ura.
  • 1191 : la secte Zen est introduite au Japon.
  • 1192 : la capitale est transférée à Kamakura ; premier bakufu : séparation du pouvoir de l'empereur (dirigeant spirituel) et du shogun (dictateur militaire, dirigeant politique), Minamoto no Yoritomo. Ce dernier reçoit le titre de Grand général pour la pacification des barbares (Sei i taishōgun).
  • 1198 : l'empereur Gotoba, qui a succédé à Goshirakawa, abdique et devient empereur retiré (gouvernement insei). Yoritomo projette de renverser ce nouveau pouvoir mais meurt avant.
  • 1221 : les guerres de l'ère Jōkyū. Gotoba a un caractère bien trempé face aux Hōjō (famille régente du shogunat) qui souhaitent affaiblir le pouvoir des empereurs retirés en restaurant le pouvoir impérial. Gotoba lance l'ordre de renverser le Bakufu. Ama shōgun Masako (l'épouse de Yoritomo) réunit le ban et l'arrière-ban, et Yosutoki écrase la rébellion. Ces guerres marquent la fin du pouvoir politique des Empereurs Retirés. Domination politique des guerriers.
  • 1253 : fondation de l'école du Sûtra du Lotus par Nichiren.
  • 1274 : première tentative des mongols d'envahir le Japon.
  • 1275 : fondation de la secte Ji.
  • 1281 : deuxième tentative des mongols d'envahir le Japon. (suivie de la construction du genkobori)
  • 1302 : un grand incendie se déclare dans la ville de Kamakura, faisant plus de 500 morts
  • 1331 : rébellion de l'ère Genko

Restauration de Kenmu (1333 à 1336)[modifier | modifier le code]

Période Muromachi (1336 à 1573)[modifier | modifier le code]

Période Azuchi Momoyama (1573 à 1600)[modifier | modifier le code]

Époque début des modernes (Kinsei) : Époque d'Edo (1600 à 1868)[modifier | modifier le code]

  • 1603 : Tokugawa Ieyasu reçoit le titre de shogun
  • 1609 : les hollandais établissent un comptoir commercial sur l'île de Hirado.
  • 1612 : le servage est officiellement aboli par décret, il subsistera cependant.
  • 1613 : le premier comptoir commercial anglais au Japon est créé à Hirado.
  • 1614 : premières persécutions antichrétiennes.
  • 1622 : persécutions antichrétiennes
  • 1624 : les Espagnols interdits dans l'archipel nippon.
  • 1636 : un décret interdit aux Japonais d'émigrer.
  • 1637 : révolte de catholiques japonais près de Nagasaki (révolte de Shimabara).
  • 1639 : expulsion des Portugais. Seuls les Hollandais peuvent rester à Nagasaki.
  • 1640 : une délégation portugaise qui venait demander au Japon des accords commerciaux est exécutée.
  • 1641-1642 : famine
  • 1657 : grand incendie d'Edo (30 000 victimes)
  • 1716-1745 : le Shogun Tokugawa Yoshimune fait des réformes.
  • 1720 : une autorisation d'importer des ouvrages occidentaux sans rapport avec le christianisme est décidée.
  • 1755 : famine
  • 1763 : famine
  • 1782 : la grande famine
  • 1787 : famine
  • 1837 : révolte d'Osaka
  • 8 juillet 1853 : arrivée des 4 vaisseaux noirs du Commodore Perry
  • février 1854 : le Comodore Perry revient avec plus de bateaux.
  • 31 mars 1854 : convention de Kanagawa
  • 29 juillet 1858 : traité de navigation avec les États-Unis
  • 1855 : tremblement de terre à Tokyo
  • 1856 : un consul américain s'installe à Shimoda.
  • 3 août 1860 : traité avec le Portugal
  • 1865 : naissance de Kiichiro Hiranuma
  • 1862 : première ambassade japonaise en Europe

Époque moderne (Kindai) : Empire du Japon (1868 à 1945)[modifier | modifier le code]

Ère Meiji[modifier | modifier le code]

Ère Taishō[modifier | modifier le code]

  • 1912 : décès de l'empereur Meiji, son fils Taishō Tennō lui succède. Fin de l'ère Meiji, début de l'ère Taishō.
  • 1913 : naissance de Toyoda Eiji
  • 1916 : premier film japonais.
  • 1921 : naissance de Akio Morita
  • 5 juillet 1922 : fondation du parti communiste japonais.
  • 1923 : un tremblement de terre ravage le Kanto.

Ère avant-guerre Shōwa[modifier | modifier le code]

Année 1945

Époque contemporaine (Gendai) : État du Japon (1945 à aujourd'hui)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire contemporaine du Japon.

Années 1945 à 1949[modifier | modifier le code]

Années 1950[modifier | modifier le code]

Années 1960[modifier | modifier le code]

Années 1970[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]