1912

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page concerne l'année 1912 (MCMXII en chiffres romains) du calendrier grégorien.

Années :
1909 1910 1911  1912  1913 1914 1915

Décennies :
1880 1890 1900  1910  1920 1930 1940
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique • Amérique (Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Nunavut, Ontario, Québec, Saskatchewan, Terre-Neuve-et-Labrador, Territoires du Nord-Ouest, Yukon), États-Unis) • Asie • Europe (Belgique, France (Paris), Italie, Suisse) • Océanie


Chronologies thématiques :
Aéronautique Architecture Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Droit Économie Fantasy Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Évènements[modifier | modifier le code]

  • 14 avril : à 23 h 40, le RMS Titanic heurte un iceberg à 650 kilomètres au large de Terre-Neuve.
  • 15 avril : à 2 h 20, le RMS Titanic coule.
    • Lors de sa première traversée, de Southampton à New York, le Titanic, alors le plus grand paquebot du monde, heurte un iceberg au large de Terre-Neuve. Le bloc de glace créé des voies d'eau, à tribord, en dessous de la ligne de flottaison. Malgré le travail des pompes, le bâtiment coule en deux heures quarante. Environ 2 200 personnes se trouvaient à bord, mais les canots de sauvetage ne pouvaient accueillir que 1 178 passagers. Les femmes et les enfants sont privilégiés pour l'embarquement dans les canots, et 18 des 20 canots sont correctement mis à la mer, dont la plupart ne sont pas remplis à pleine capacité. Environ 1 500 personnes périssent dans les eaux glacées et les rescapés sont recueillis par le Carpathia quelques heures après le naufrage.

Afrique[modifier | modifier le code]


  • Guerre des Senousis du Sahara contre les Italiens en Libye (1912-1931).
  • Création du Parti des Jeunes Sénégalais.
  • Création du Nyassa Native Association.
  • Création de la Nigerian Civil Servants Union[6].
  • Création de la Western African Currency Board pour l’émission de monnaie dans les colonies britanniques de l’Afrique de l’Ouest.
  • Native Authority Ordinance au Kenya[7] : droit de requérir 24 jours de travail forcé par an pour les besoins de la communauté (porté à 60 jours en 1920 sauf pour les personnes ayant travaillé trois mois dans l’année écoulée).
  • Lignes de chemin de fer Lagos-Kano et Abidjan-Bouaké.

Amérique[modifier | modifier le code]

Asie[modifier | modifier le code]

  • 1er janvier : constitution du gouvernement de la République de Chine par Sun Yat-sen.
  • 12 février : l'empereur de Chine Puyi abdique en faveur de la république et remet le pouvoir à Yuan Shikai.
  • 15 février : Sun Yat-sen démissionne et l’assemblée de Nankin nomme Yuan Shikai président de la république. Celui-ci répartit les ministères équitablement entre les partisans du Guomindang et les siens.
  • 7 mars : la République de Chine est proclamée à Lhassa. Mais la population tibétaine s’insurge contre la présence chinoise.
  • 24 mars, Mongolie : ouverture de la première école laïque à Ourga malgré la protestation des seigneurs ecclésiastiques. Elle reçoit 47 élèves la première année.
  • 12 avril (?) : expulsion des Ambans et militaires chinois hors du Tibet par les forces tibétaines.
  • Mai, Mongolie : siège de Kobdo dont le gouverneur mandchou, qui compte sur une aide de la province du Xinjiang, résiste.


  • Échec d’une tentative de négociations entre la Mongolie et le Japon.
  • Après un demi-siècle de modernisation et à la suite des guerres contre la Chine et la Russie, le Japon est terriblement endetté.
  • Indonésie : l’organisation nationaliste Sarekat Islam (Union islamique), issue d’une association des marchands de batik, est fondée en Indonésie. Son but de départ est de protéger le commerce javanais de la concurrence chinoise et européenne. Elle prend rapidement un caractère politique avec des objectifs nationaux. Elle aura plus de deux millions d’adhérents dans tout l’archipel dès 1918.
  • Constitution d’organisations syndicales en Indonésie.
  • Une école militaire est fondée à Houdjirboulane, en Mongolie.
  • Premières imprimeries et premiers journaux à Ourga en Mongolie : les Nouvelles de la Capitale (Niyslel houreniy sonine) et le Nouveau Miroir (Chiné toli).

Proche-Orient[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Guerre italo-turque.


  • Fondation du Comité des réformes de Beyrouth qui revendique la création d’une assemblée composée de chrétiens et de musulmans à égalité qui aurait tous les pouvoirs administratifs.
  • Un accord naval franco-britannique permet de mettre fin à tout contentieux entre les deux pays sur la question syrienne. La Grande-Bretagne accepte de confier la défense de ses possessions de Méditerranée orientale à la flotte française en échange d’une protection des côtes françaises par ses navires. En décembre, le gouvernement britannique déclare à la France qu’il n’a pas de visées politiques en Syrie.

Europe[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : 1912 en France, 1912 en Italie et 1912 en Suisse.
  • 1er janvier : le Code civil suisse entre en vigueur.
  • 12 janvier : succès socialiste aux élections au Reichstag en Allemagne. Les conservateurs n’obtiennent que 163 sièges pour 197 aux progressistes. Victoire des sociaux-démocrates : avec 34,8 % des suffrages, il s’assurent 110 sièges. C’est le parti le plus représenté. Au lendemain du scrutin, les libéraux, effrayés par la poussée socialiste, rejettent l’idée d’une alliance regroupant tous les réformateurs. Le chancelier ne peut pas trouver une majorité susceptible de voter les projets de réforme.
  • Janvier : première grève générale au Portugal.
  • Février :
    • Négociations entre l’Allemagne et la Grande-Bretagne pour la limitation des armements navals. L’Allemagne est disposée à limiter son armement naval en échange de la neutralité de Londres, qui refuse. Les négociations sont rompues.
    • Portugal : scission du parti républicain en trois partis rivaux : le parti démocratique, dirigé par Afonso Costa (1912-1917), au centre gauche. À sa droite, le parti évolutionniste d’António José de Almeida et le parti unioniste de Brito Camacho.
  • 29 février : alliance entre la Bulgarie et la Serbie.
  • 13 mars : les États balkaniques (Bulgarie et Serbie puis Grèce et Monténégro) forment la Ligue balkanique, favorisée par la Russie, qui s’oppose à l’Empire ottoman pour l’enjeu de la Macédoine (17 octobre).
  • 10 avril : le gouvernement du Reich annonce le vote de la nouvelle loi navale.
  • 11 avril : loi donnant le Home Rule à l’Irlande, exécutoire en 1914 malgré l’opposition des Lords. Menace de guerre civile. Les loyalistes se regroupent dans l’association paramilitaire des Volontaires d’Ulster (Ulster Volunteers).
  • 13 avril : création du Royal Flying Corps au Royaume-Uni.
  • Mai : grève générale et émeutes à Budapest organisées par les sociaux-démocrates. La répression par la police fait six morts, 182 blessés et 300 arrestations.
  • 14 mai : début du règne de Christian X de Danemark (fin en 1947).
  • 29 mai : alliance entre la Bulgarie et la Grèce.
  • 30 juin : loi électorale instituant le suffrage universel masculin en Italie. 52 socialistes et 33 catholiques entrent au Parlement en 1913.
  • 13 juillet : les chefs d'état-major français Joffre et russe Jilinski signent un protocole d'entente qui améliore les conditions dans lesquelles les armées russe et française s'appuieraient réciproquement en cas de conflit[12].
  • 28 septembre : Ulster Covenant, signé par près de 500 000 protestants en Irlande du Nord pour protester contre la loi sur le Home Rule.


  • Salaire minimum garanti pour les mineurs au Royaume-Uni.
  • Succès du congrès eucharistique en Autriche. Adoption du service militaire de deux ans en Autriche-Hongrie.
  • Loi d’assurance ouvrière en Roumanie.
  • Les comptes de l’état portugais sont équilibrés (1912 et 1913).
  • Création des universités libres et des universités populaires à Lisbonne et à Porto.
  • Le canton de Schwytz interdit aux automobilistes de circuler le dimanche.
  • Création de la Fondation Pro Juventute.

Russie[modifier | modifier le code]

Dates du calendrier julien

Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Arts et culture[modifier | modifier le code]

Portrait de Picasso, par Juan Gris

Prix Nobel[modifier | modifier le code]

Naissances en 1912[modifier | modifier le code]

Décès en 1912[modifier | modifier le code]

Le mémorial dédié aux officiers mécaniciens qui ont péri dans le naufrage du Titanic.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]