Shoguns Ashikaga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ashikaga.

Shogunat Ashikaga
足利幕府
Ashikaga Bakufu

1336 – 1573

Blason
Mon
Informations générales
Statut Dictature féodale
Capitale Kyoto
Langue japonais ancien
Religion Shinbutsu shūgō
Empereur
1332–1334 Kōgon
1557–1586 Ōgimachi
Shogun
1338–1358 Ashikaga Takauji
1568–1573 Ashikaga Yoshiaki

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Les shoguns Ashikaga dirigeaient le régime militaire féodal appelé shogunat des Ashikaga (足利幕府, Ashikaga Bakufu?, 1336-1573)[1]. Cette époque des shoguns du clan Ashikaga est aussi connue sous le nom de Muromachi et tire son nom du quartier de Kyōto où le troisième shogun Ashikaga Yoshimitsu établit sa résidence.

Histoire[modifier | modifier le code]

Kyōto est le centre du bakufu des Ashikaga. Le fondateur du shogunat, Ashikaga Takauji, se démarqua de ses prédécesseurs en épaulant l’empereur dans la lutte contre le bakufu de Kamakura, aussi les Ashikaga étaient-ils plus proches de l’autorité impériale que leurs prédécesseurs qui cherchaient à s’en éloigner. Leur influence fut en conséquence bien plus réduite que celle des shogunats Minamoto ou Tokugawa.

Le pouvoir des Ashikaga fut aussi plus limité que ceux de ses prédécesseurs et successeurs par les pouvoirs provinciaux, qui demeurèrent entre les mains de leurs seigneurs, les daimyo. Les pouvoirs militaires des shogun dépendaient pour majeure partie de l’allégeance fluctuante des Daimyo aux Ashikaga.

Ce système féodal explosa en une guerre ouverte entre daimyo et pouvoir shogunal, mais aussi entre les Daimyo eux-mêmes dans la seconde moitié du XVe siècle, engendrant une longue période de guerres intérieures connue sous le nom de période Sengoku.

Le shogunat des Ashikaga fut évincé un siècle plus tard, en 1573, lorsque Oda Nobunaga conduisit le quinzième et dernier shogun Ashikaga Yoshiaki hors de Kyōto. Puis, Yoshiaki reçu protection du clan Mori à l’Ouest du Japon et fut plus tard requis par Toyotomi Hideyoshi pour l’accepter comme fils adoptif mais celui-là refusa. La famille Ashikaga perdure encore aujourd’hui.

Liste des shoguns Ashikaga[modifier | modifier le code]

  1. Takauji (1305-1358) (r. 1338-1358)[2]
  2. Yoshiakira (1330-1368) (r. 1359-1368)[3]
  3. Yoshimitsu (1358-1408) (r. 1368-1394)[4]
  4. Yoshimochi (1386-1428) (r. 1395-1423)[5]
  5. Yoshikazu (1407-1425) (r. 1423-1425)[6]
  6. Yoshinori (1394-1441) (r. 1429-1441)[7]
  7. Yoshikatsu (1434-1443) (r. 1442-1443)[8]
  8. Yoshimasa (1436-1490) (r. 1449-1473)[9]
  9. Yoshihisa (1465-1489) (r. 1474-1489)[10]
  10. Yoshitane (1466-1523) (r. 1490-1493, 1508-1521)[11]
  11. Yoshizumi (1480-1511) (r. 1495-1508)[12]
  12. Yoshiharu (1511-1550) (r. 1522-1547)[13]
  13. Yoshiteru (1536-1565) (r. 1547-1565)[14]
  14. Yoshihide (1540-1568) (r. 1568)[15]
  15. Yoshiaki (1537-1597) (r. 1568-1573)[16]

Arbre généalogique[modifier | modifier le code]

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Takauji (1)
1305-1338-1358
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Yoshiakira(2)
1330-1358-1367-1368
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Yoshimitsu(3)
1358-1367-1395-1408
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Yoshimochi(4)
1386-1395-1423-1428
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Yoshikazu(5)
1407-1423-1425
 
 
 
 
 
 
Yoshinori(4)
1394-1428-1441
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Yoshikatsu(7)
1433-1442-1443
 
Masatomo
1435-1491
 
 
Yoshimasa(8)
1435-1449-1474-1490
 
 
 
Yoshimi
1439-1491
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Yoshizumi(11)
1478-1493-1508-1513
 
 
Yoshihisa(9)
1465-1474-1489
 
 
 
Yoshitane(10)
1465-1490-1493+1508-1521-1522
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Yoshiharu(12)
1510-1521-1545-1550
 
 
 
 
 
 
 
 
Yoshitsuna
1509-1573
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Yoshiteru(13)
1535-1545-1565
 
Yoshiaki(15)
1537-1568-1573-1597
 
 
 
 
 
 
Yoshihide(14)
1538-1564-1568
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Successeurs de Yoshimasa : A. Yoshihisa (fils), B. Yoshitane (1er fils adoptif) ; C. Yoshizumi (2e fils adoptif)
Les lignes brisées indiquent les adoptions.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Louis-Frédéric et Käthe Roth, Japan encyclopedia, Cambridge, Harvard University Press, 2005 (ISBN 0-674-01753-6 et 978-0-674-01753-5) OCLC 58053128

  1. Louis-Frédéric, « Ashikaga » dans Japan Encyclopedia, 2005, p. 53–57.
  2. Louis-Frédéric, « Ashikaga Takauji », p. 55.
  3. Louis-Frédéric, « Ashikaga Yoshiakira », p. 56.
  4. Louis-Frédéric, « Ashikaga Yoshimitsu », p. 56.
  5. Louis-Frédéric, « Ashikaga Yoshimochi », p. 56.
  6. Louis-Frédéric, « Ashikaga Yoshikazu », p. 56.
  7. Louis-Frédéric, « Ashikaga Yoshinori », p. 56.
  8. Louis-Frédéric, « Ashikaga Yoshikatsu », p. 56.
  9. Louis-Frédéric, « Ashikaga Yoshimasa », p. 56.
  10. Louis-Frédéric, « Ashikaga Yoshihisa », p. 56.
  11. Louis-Frédéric, « Ashikaga Yoshitane », p. 57.
  12. Louis-Frédéric, « Ashikaga Yoshizumi », p. 57.
  13. Louis-Frédéric, « Ashikaga Yoshiharu », p. 55.
  14. Louis-Frédéric, « Ashikaga Yoshiteru », p. 57.
  15. Louis-Frédéric, « Ashikaga Yoshihide », p. 56.
  16. Louis-Frédéric, « Ashikaga Yoshiyaki », p. 55.