Bourse de Tokyo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Japan Exchange Group
日本取引所グループ
Bourse de Tokyo et Osaka
Image illustrative de l'article Bourse de Tokyo
Édifice de la bourse
Image illustrative de l'article Bourse de Tokyo
Édifice de la bourse
Pays Drapeau du Japon Japon
Ville Tokyo
Coordonnées 35° 40′ 58″ N 139° 46′ 44″ E / 35.682667, 139.77880835° 40′ 58″ N 139° 46′ 44″ E / 35.682667, 139.778808  
Fondation 1949
Site web jpx.co.jp

Géolocalisation sur la carte : Tokyo

(Voir situation sur carte : Tokyo)
Japan Exchange Group

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Japan Exchange Group
Plancher principal, bien que tous les échanges soient dorénavant informatisés

La bourse de Tokyo, devenue Japan Exchange Group (JPX) (日本取引所グループ, Nihon Torihikijo Gurūpu?), est le marché officiel des actions au Japon. 2 410 sociétés y sont cotées[1], ce qui en fait la deuxième place boursière au monde, après le New York Stock Exchange.

Structure[modifier | modifier le code]

La bourse de Tokyo, aussi appelée Kabutochō (兜町?) (du nom du quartier où elle est située), est une société de type kabushiki kaisha mais non cotée en bourse, comportant neuf directeurs, quatre auditeurs et huit executive officers. Elle est située au 2-1 Nihonbashi-kabutochō, Chūō-ku, Tokyo, Japon. Ses heures d'opération sont de 9 h à 11 h et de 12h30 à 15h00.

Historique[modifier | modifier le code]

La bourse a ouvert pour la première fois le 15 mai 1878 sous le nom de Tōkyō Kabushiki Torihikijo (東京株式取引所?). En 1943, elle est combinée à dix autres marchés boursiers et prend le nom de Marché boursier japonais (日本証券取引所, Nippon Shōken Torihikisho?). Le 16 mai 1949, la bourse reprend son nom original. L'envolée des cours pendant les années 1980 est un temps fort de l'Histoire des bourses de valeurs.

Le plancher est fermé le 30 avril 1999. Tous les échanges se font dorénavant de façon électronique.

En janvier 2006, suite à une enquête sur Livedoor et son PDG, Takafumi Horie, le volume de transactions sur ce titre devient le plus important de la bourse. Pouvant traiter 4,5 millions de transactions par séance, le système informatique ne peut répondre à toutes les requêtes, obligeant ainsi les responsables de la bourse à suspendre sporadiquement les transactions. Cette incapacité à gérer le volume de transactions est vue comme un signe de mauvaise gestion[2].

En 2013 la bourse de Tokyo (Tokyo Stock Exchange (TSE) (東京証券取引所, Tōkyō Shōken Torihikijo?)) et la bourse d'Osaka (Osaka Securities Exchange (OSE) (大阪証券取引所?) fusionnent pour former le Japan Exchange Group (JPX) (日本取引所グループ, Nihon Torihikijo Gurūpu?)).

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Alliances stratégiques[modifier | modifier le code]

La Bourse de Tokyo est à la recherche de partenaires en Asie, et est sur le point de s'allier avec Singapore Exchange sur l'offre de produits boursiers. Elle serait prête à faire un investissement stratégique en prenant une part importante dans l'ascension de Singapore Exchange.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]