Nagaoka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nagaoka-shi
長岡市
Drapeau de Nagaoka-shi
Drapeau
Vue du canal de Fukushima
Vue du canal de Fukushima
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Chūbu
Préfecture Niigata
Maire Tamio Mori (depuis le 21 novembre 1999)
Code postal 〒940-8501
Démographie
Population 279 741 hab. (Décembre 2010)
Densité 333 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 26′ N 138° 50′ E / 37.433, 138.83 ()37° 26′ Nord 138° 50′ Est / 37.433, 138.83 ()  
Superficie 84 088 ha = 840,88 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte administrative du Japon2
City locator 13.svg
Nagaoka-shi

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte topographique du Japon2
City locator 13.svg
Nagaoka-shi
Liens
Site web http://www.city.nagaoka.niigata.jp/
Feu d'artifice lors d'un festival en 2005.

Nagaoka (長岡市, Nagaoka-shi) est une ville (市, shi) de la préfecture de Niigata, au Japon. Elle est la deuxième plus grande ville de la préfecture, après Niigata. La population de la ville est de 282 829 habitants (au 1er juillet 2006) pour une superficie de 840,88 km2.

Transports[modifier | modifier le code]

Si l'automobile est le moyen de transport le plus utilisé, la ville possède un large réseau de bus. La voirie est d'excellente qualité, l'une des meilleures du pays. La position de Nagaoka au centre de la préfecture en fait un point de jonction important au niveau des voies ferroviaires et autoroutes de l'est se dirigeant vers Niigata et Jōetsu. La gare de Nagaoka est desservie par la ligne Shinkansen Jōetsu.

Histoire[modifier | modifier le code]

Naoyori Hori est nommé seigneur de Nagaoka par les shoguns Tokugawa en 1616. Hori lance la construction d'une ville fortifiée (nommée Nagaoka) ainsi qu'un château dans la région Zaôdô, sur le fleuve Shinano. Malheureusement, cette région est régulièrement inondée, un nouveau château est alors construit sur le site actuel de Nagaoka, en 1617.

Nagaoka prospère sous le règne des 13 générations du clan Makino de l'Époque d'Edo. Lors de la guerre de Boshin en 1868, durant l'Ère Meiji, le général Tsugunosuke Kawai mène les forces de Nagaoka contre le gouvernement Meiji. Nagaoka est vaincue, et la cité réduite en ruines. Une cité voisine lui fait alors cadeau d'une centaine de sacs de riz, qu'ils revendent pour créer une nouvelle école. Ils privilégièrent l'investissement sur du long terme, plutôt que l'assouvissement de la faim immédiate. C'est de cette anecdote que l'expression Kome Hyappyo est née.

La ville de Nagaoka et les clans alentours entrent dans la préfecture de Kashiwazaki (dorénavant Niigata) au début de l'ère Meiji. La municipalité moderne de Nagaoka est établie le 1er avril 1906.

Le premier août 1945, Nagaoka est dévastée par 125 bombardiers B-29 dans un assaut aérien, tard le soir. 1470 habitants périssent.

En janvier 1963, une des plus importantes tempêtes de neige au Japon touche Nagaoka.

Le 15 novembre 1982, la ligne Shinkansen Jōetsu arrive à la gare de Nagaoka.

Les 12 et 13 juillet 2004, des pluies torrentielles provoquent d'importantes inondations. Le 23 octobre de la même année, le tremblement de terre de Chūetsu cause de profonds dommages.

En février 2005, Nagaoka connaît la plus violente tempête de neige de ces 19 dernières années. Le 1er avril, les villes Oguni, Yamakoshi, Nakanoshima, Koshiji, et Mishima sont absorbées dans Nagaoka[1]. Avant la fusion, la superficie de Nagaoka est de 262,45 km2, et la population compte 192 292 habitants.

Le 1er janvier 2006, Washima, Yoita, Teradomari, et Tochio sont officiellement absorbés par Nagaoka[1].

Le 31 mars 2010, Kawaguchi-chō fusionne avec Nagaoka[1].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :