Sugawara no Michizane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sugawara no Michizane par Kikuchi Yosai.

Sugawara no Michizane (菅原道真 845 - ), connu également sous le nom de Kan Shōjō (菅丞相), Tenjin Sama ou Tenmangu, et petit-fils de Sugawara no Kiyotomo (770-842) (connu sous le nom de Owari no suke et daigaku-no-kami), est un lettré, un poète et un homme politique du Japon de l'ère Heian. On le considère comme un excellent poète, en particulier dans le domaine de la poésie chinoise.

Ministre de l'empereur Daigo, il est contraint de s'exiler à Kyūshū, sous la pression de la puissante famille Fujiwara. Réhabilité après sa mort, il est vénéré par le peuple japonais, qui en fait le dieu de la culture nommé Tenjin[1]. Les étudiants japonais ont l'habitude d'invoquer ce personnage déifié pour leur porter chance aux examens.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mitate Kuruma-biki », sur expositions.bnf.fr (consulté le 13 janvier 2010)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hiroshi Kitagawa, Bruce T. Tsuchida, The Tale of the Heike, Tokyo,‎ 1975 (ISBN 0-86008-188-5)