1949

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de redirection Cette page concerne l'année 1949 (MCMXLIX en chiffres romains) du calendrier grégorien. Pour les autres significations, voir 1949 (Chronologie de Dada et du surréalisme).

Années :
1946 1947 1948  1949  1950 1951 1952

Décennies :
1910 1920 1930  1940  1950 1960 1970
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique, Amérique (Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec, Saskatchewan, Terre-Neuve-et-Labrador et Yukon) et États-Unis (Louisiane)) et Europe (Belgique, France, Italie et Suisse)


Chronologies thématiques :
Aéronautique Architecture Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Économie Fantasy Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Événements[modifier | modifier le code]

  • 4 avril : signature à Washington du Pacte Atlantique, lequel crée une alliance militaire entre 11 pays occidentaux (l'OTAN) dont les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg, l'Italie, le Portugal, le Danemark, l'Islande, la Norvège et le Canada. Ce traité a pour but de prévenir une éventuelle agression des pays communistes, les pays signataires s'engageant à se porter secours en cas d'attaque contre l'un d'eux. Ce traité institutionnalise la guerre froide et a pour conséquence six ans plus tard la création du pacte de Varsovie.
  • 12 août : signature des conventions de Genève.
  • 2 décembre : adoption par l'Assemblée générale des Nations unies de la Convention pour la répression et l'abolition de la traite des êtres humains et de l'exploitation de la prostitution d'autrui, résolution 317 (IV) du 2 décembre 1949.

Afrique[modifier | modifier le code]

Amérique[modifier | modifier le code]

10 août : le président Harry Truman signe un amendement au National Security Act de 1947.
  • Boom des exportations de bananes en Amérique centrale, particulièrement au Nicaragua, depuis 1944.

États-Unis[modifier | modifier le code]

  • 20 janvier : programme du Fair Deal annoncé par Harry Truman dans son discours inaugural, qui se veut le prolongement du New Deal. Truman emploie pour la première fois le mot « sous-développé », donnant naissance à l'idée d'assistance aux pays les plus pauvres, pour lutter contre le risque d'expansion du communisme dans ces régions.
    • Échec partiel du Fair Deal devant la conjoncture économique. Le Congrès à majorité démocrate mais conservateur vote l’élévation du salaire horaire minimum de 40 à 75 cents, le renforcement du soutien des prix agricoles et un programme de construction de plusieurs centaines de milliers de logements. Il étend les bénéficiaires de la Sécurité sociale à 10 millions de personnes et en élève les prestations de 75 %. Il s’oppose aux autres dispositions (abolition de la loi Taft-Hartley, législation sur les droits civiques, assurance-maladie obligatoire, plan visant à remplacer le soutien des prix agricoles par des indemnités compensatrices aux fermiers) et répond lentement aux propositions de Truman destiné à faire bénéficier le Tiers monde de l’avance scientifique et industrielle américaine.
  • 21 janvier : Dean Acheson est nommé secrétaire d’État (fin en 1953).
  • 4 avril : le pacte de l'Atlantique Nord (OTAN) est ratifié par le Sénat.
  • 14 juillet : Housing Act. Allocation de 300 millions de dollars visant à la construction de 800 000 logements.
  • 6 octobre : Mutual Defense Assistance Act : loi réorganisant l'aide militaire des États-Unis (qui passe à 5,2 milliards de dollars), lancement de grands programmes de réarmement.
  • 31 octobre : Agriculture Act. Loi sur la stabilisation des prix agricoles aux États-Unis. Le surplus de production sera donné aux pays en développement.
  • Forte hausse du chômage, 4,6 millions de chômeurs aux États-Unis en été, soit 6 % de la population active.
  • Le budget de la défense passe à 5 % du PIB.

Asie[modifier | modifier le code]

  • À l’ONU, l’Inde participe à la constitution du groupe afro-asiatique qui condamne l’action de la France en Indochine.
  • Suppression du système d’exploitation agricole zamindari en Inde (le zamindar collectait l’impôt pour le compte du gouvernement et jouissait en contrepartie de pouvoirs importants).

Chine[modifier | modifier le code]

  • L’industrie chinoise est ruinée. La Mandchourie a été pillée par les Russes. Le réseau ferroviaire est pour une bonne part inutilisable. Des années d’inflation galopante ont eu raison de la monnaie, du système bancaire et du monde des affaires. Mais pour la première fois depuis 1911, un régime fort domine l’ensemble de la Chine. Il se propose de redresser le pays avec des méthodes mises à l’épreuve dans des zones limitées.

Proche-Orient[modifier | modifier le code]

  • 4 mars : les forces israéliennes lancent une dernière offensive sur le sud du Néguev et atteignent la mer Rouge. Les britanniques prennent position à Akaba pour protéger la Jordanie. Le cessez-le-feu est rétabli le 11 mars.
  • 30 mars : coup d’État en Syrie des officiers Adib Chichakli et Husni al-Zaim, liés au parti socialiste arabe de Akram Hourani, encouragé par la CIA. Ils arrêtent tous les dirigeants du pays. Zaim se fait nommer maréchal et établit de nombreuses réformes visant à laïciser la société et donne aux femmes des droits politiques.
  • Avril : le régent d'Irak Abdul Illah relance le projet de « Croissant fertile » visant à l’Union avec la Syrie. Le 12 avril, L’Irak et la Syrie négocient pour présenter une force commune dans les discussions d’armistice avec Israël. Mais devant l’opposition conjointe de la France, de l’Égypte et de l’Arabie saoudite le président syrien Husni al-Zaim doit renoncer au projet d’union. Le projet ressurgit après la prise du pouvoir par Hinawi en Syrie, mais échoue finalement à cause de l’impopularité de la Grande-Bretagne en Syrie, le soutien de la France à l’opposition au projet et la menace d’Israël de mener une guerre préventive.
  • 15 novembre : les élections en Syrie donnent 51 sièges sur 114 au parti du peuple.
  • 8 décembre : fondation de l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient.
    • La mission Clapp suggère la mise en valeur économique de la région par une politique de grands travaux fondée sur l’emploi de la main-d’œuvre réfugiée. Elle crée l’UNRWA (United Nations Relief and Works Agency for Palestine Refugees in the Near East), agence chargée d’apporter des secours d’urgence et de programmer les grands travaux, financée par les États-Unis. Elle se rend rapidement compte qu’Israël et les pays arabes ne collaboreront pas et que les réfugiés défendent leur identité et refusent toute réinstallation hors de chez eux. Ils se constituent en quartiers autonomes dans les villes ou dans des camps. L’agence se contente d’apporter de l’aide alimentaire, d’assurer la scolarisation et l’encadrement médical.
  • 19 décembre : un troisième coup d’État est organisé par Adib Chichakli en Syrie.
  • Le gouvernement du roi Farouk Ier d'Égypte, sous la pression des Frères musulmans, fait arrêter tous les Juifs soupçonnés de sionisme. 15 000 à 20 000 détenus sont chargés sur les bateaux et envoyés à Marseille. Les jeunes sionistes reprennent un bateau en direction de Haïfa, après quelque temps passés dans des camps de réfugiés. En Israël, ils trouvent encore des camps de réfugiés avant de s’intégrer dans le nouvel État.

Europe[modifier | modifier le code]

Europe de l'Est[modifier | modifier le code]

20 août : proclamation officielle de la République populaire de Hongrie.
  • La République fédérale populaire de Yougoslavie est élue au Conseil de sécurité des Nations unies, contre l’opposition des pays communistes.
  • L’URSS et ses alliés dénoncent les traités d’amitié avec la Yougoslavie et lui interdisent d’entrer au Comecon.
  • La République populaire de Bulgarie, à la suite de la création de l'État d'Israël, reconnaît le droit des Juifs à l'émigration.
  • Les dirigeants communistes polonais développent des objectifs industriels et économiques en accord avec le système économique et social de l’URSS. La priorité est donnée à l’industrie lourde. En revanche, les tentatives de collectivisation de l’agriculture échouent et sont finalement abandonnées.
  • En République socialiste soviétique de Lituanie, le régime communiste ferme la plupart des églises, déporte un grand nombre de prêtres et condamne les Lituaniens propriétaires d’icônes religieuses.
  • Campagne de collectivisation en Hongrie (1949-1950). En 1953, environ 20 % des paysans travailleront dans des kolkhozes[10].
    • La Hongrie nationalise de nombreuses industries, confisque les biens des paysans qui n’acceptent pas la collectivisation. Des milliers d’opposants sont envoyés en camps de travail.

Europe de l'Ouest[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : 1949 en France, 1949 en Italie et 1949 en Suisse.
14 août : élection en Allemagne. Affiche électorale du SPD


Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Arts et culture[modifier | modifier le code]

Naissances en 1949[modifier | modifier le code]



Décès en 1949[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]