Traité de Shimonoseki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le lieu où le traité a été signé

Le traité de Shimonoseki, aussi connu sous le nom de traité de Maguan en Chine, a été signé à Shimonoseki le entre l'Empire du Japon et la Dynastie Qing, mettant fin à la guerre sino-japonaise de 1894-1895.

La Chine dut céder au Japon Formose et ses îles environnants, aujourd'hui Taïwan, les Pescadores, la presqu'île du Liaodong (anciennement Liao-Toung) avec Port-Arthur, et reconnaître l'indépendance de la Corée, qui sera mise ensuite sous protectorat japonais, souscrire une indemnité de guerre de 740 millions, et ouvrir de 7 ports aux commerçants japonais.

Le traité sera révisé par la triple intervention de la Russie, de l'Allemagne et de la France.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Eddy Dufourmont, Histoire politique du Japon (1853-2011), Presses universitaires de Bordeaux,‎ 2012
  • Michel Vié, Le Japon et le monde au XXe siècle, Masson,‎ 1995