1755

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Années :
1752 1753 1754  1755  1756 1757 1758

Décennies :
1720 1730 1740  1750  1760 1770 1780
Siècles :
XVIIe siècle  XVIIIe siècle  XIXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies thématiques :
Architecture Droit Littérature Musique classique Science Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Cette page concerne l'année 1755 du calendrier grégorien.

Pour les articles homonymes, voir 1755 (homonymie).

Événements[modifier | modifier le code]

  • Mars : offensive chinoise contre le Khanat dzoungar[2]
    • Durant l’hiver, l’empire mandchou mobilise tous les chevaux des territoires khalkhas, en Mongolie. Le trafic civil sur les routes est suspendu. Des unités d’artillerie occupent les territoires proches de la frontière de la Dzoungarie. Au printemps, deux cent mille soldats lancent une offensive contre le khanat oïrat. Amoursana commande la cavalerie d’une des ailes de l’armée mandchoue. Après une brève résistance, la Dzoungarie capitule. Les Mandchous réforment l’administration du khanat, créant quatre unités administratives, les khanats hoïte, deurbeute, hochoute et tchoros, dépendant directement de l’empereur. À l’automne, le gros des troupes mandchoues se retire. En septembre, Amoursana, alors à la frontière occidentale des khanats khalkhas, apprend que l’empereur Qianlong est revenu sur sa décision de lui confier le trône de Dzoungarie. Il décide de réagir. Avec quelques chefs de l’aïmak du khanat tsétsen, devenus ses alliés, il surprend quelques garnisons mandchoues voisines et déclare la guerre à la Chine, puis passe en Dzoungarie où ses effectifs grossissent[3].
  • 6 juin, Brésil : fondation de la Compagnie générale de commerce de Maranhão e Grão Pará. Elle reçoit le monopole du commerce du coton de la région. Elle est supprimée en 1777[5].
  • 7 juin : tremblement de terre dans le nord de la Perse. Il fait 40 000 victimes[6].
  • 26 juin : à la mort de Iyasou II[7], Yoas, le fils d’Ouèbi, épouse Galla du négus, encore enfant, est proclamé négus d’Éthiopie sur la haute tour du palais. Les Galla du Ouollo deviennent plus forts, surtout que la puissance des seigneurs du Qouara, parents de Méntouab, veuve de Bacaffa, et diminuée par d’autres chefs en voie de se rendre indépendants : le Choa, déjà séparé de l’empire, le Lasta sous les descendants des rois Zagoué, Ras Micaél dans le Tigré, qui obtient pour son fils, puis pour lui, d’épouser des princesses filles de Méntouab et conquiert le Lasta, soi-disant pour le compte du souverain[8].


Amérique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1755 au Canada.
13 juillet : Mort de Braddock à la bataille de la Monongahela.


Europe[modifier | modifier le code]

L'université de Moscou en 1798
Article détaillé : 1755 en France.
  • 10 avril : le Sénat russe examine le projet de nouveau code des lois, rédigé par une commission pour la modernisation des lois depuis le 23 septembre 1754. Après l'approbation du Sénat, l'impératrice Élisabeth refuse de signer les textes le 28 juillet[24].
  • 10 juin : la Grande-Bretagne reprend la guerre maritime contre la France. L’amiral Boscawen intercepte au large du Canada un petit convoi qu’il canonne[14]. Au cours de l’été, les Britanniques saisissent 300 navires de commerce français avec 8000 hommes d’équipage. Cette perte en tonnage et en hommes porte un coup très dur à la flotte française. La France, qui possède 45 vaisseaux de ligne, ne peut en armer que 30 faute de matériel et d’équipage.
  • 17 juin : James Cook s’engage dans la marine royale britannique[25].
  • 30 septembre : convention russo-britannique signée à Saint-Pétersbourg prévoyant l’envoi en Prusse-Orientale d’un corps de 50 000 Russes, entretenus par les Britanniques, en cas de guerre entre la Prusse et la Grande-Bretagne. La Grande-Bretagne s’assure l’alliance russe pour protéger le Hanovre de la menace prussienne[28].
1er novembre : Tremblement de terre de Lisbonne au Portugal, un des plus puissants de l'histoire : 6 minutes, 9 000 bâtiments détruits, 100 000 morts.
  • 1er novembre : un tremblement de terre suivit d’un violent raz de marée détruit Lisbonne. Les contemporains estiment à entre 10 000 et 100 000 le nombre des victimes, sur une population estimée entre 150 000 et 250 000 habitants[29]. Sur 20 000 maisons, 3 000 seulement restent habitables ; sur 56 églises, cinq peuvent être réutilisées. À cette occasion, le ministre Pombal révèle son énergie et son esprit de décision. Devant les risques d’épidémie, il fait jeter les cadavres à la mer. Il prend des mesures énergiques contre les pillards, force la population à rester sur place, en assurant l’approvisionnement et en obligeant le clergé à assurer le culte. Les jésuites portugais expliquent le malheur par l’impiété des hommes, et entretiennent un climat de ferveur fanatique dans les semaines suivant la catastrophe. Pombal sévit contre les plus exaltés, comme le père Malagrida, exilé à Setúbal, qui fulminait contre les impies projetant la reconstruction de la ville.
  • 4 décembre : un mois après la catastrophe, l’ingénieur militaire Manuel da Maia, chargé de proposer des solutions en vue de la reconstruction de Lisbonne, choisit de raser les décombres du quartier de la ville basse (Baixa), le plus touché, pour le reconstruire entièrement selon les plans de l’architecte Eugénio dos Santos[30].
  • 21 décembre : Louis XV adresse un ultimatum à la Grande-Bretagne pour que ses navires et marins lui soient restitués. Il menace de déclarer la guerre[31].
  • 30 décembre : réformes dans le Milanais autrichien. Établissement de la Ferme générale et d’un cadastre sur toutes les propriétés soumises à l’impôt direct (Pompeo Neri (it))[32]. Uniformisation de l’administration communale (1755) et provinciale (1756 et 1758).


Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Madame de Pompadour par Quentin de La Tour.

Naissances en 1755[modifier | modifier le code]

Décès en 1755[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Merle Calvin Ricklefs, A history of modern Indonesia since c. 1200, Stanford University Press,‎ 2001 (ISBN 9780804744805, lire en ligne)
  2. Peter C. Perdue, China marches west : the Qing conquest of Central Eurasia, Harvard University Press,‎ 2005 (ISBN 9780674016842, présentation en ligne)
  3. László Lőrincz, Histoire de la Mongolie : des origines à nos jours, Akadémiai Kiadó,‎ 1984 (ISBN 9789630533812, présentation en ligne)
  4. G.E. Harvey, History of Burma, Asian Educational Services,‎ 2000 (ISBN 9788120613652, lire en ligne)
  5. Nachman Falbel, Sartre e a literatura engajada : espelho crítico e consciência infeliz, EdUSP,‎ 2008 (ISBN 9788531410901, présentation en ligne)
  6. Ernest Zebrowski, Perils of a Restless Planet : Scientific Perspectives on Natural Disasters, Cambridge University Press,‎ 1999 (ISBN 978-0-521-65488-3, présentation en ligne)
  7. David Hamilton Shinn, Thomas P. Ofcansky et Chris Prouty, Historical dictionary of Ethiopia, Scarecrow Press,‎ 2004 (ISBN 9780810849105, présentation en ligne)
  8. Jean Doresse, Au pays de la reine de Saba : l'Éthiopie, antique et moderne, A. Guillot,‎ 1956 (présentation en ligne)
  9. Arthur Goldschmidt, Biographical Dictionary of Modern Egypt, Lynne Rienner Publishers,‎ 2000 (ISBN 9781555872298, présentation en ligne)
  10. Bethwell Allan Ogot, Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique du XVIe au XVIIIe siècle, vol. 5, UNESCO,‎ 1998 (ISBN 9782708706460, présentation en ligne)
  11. John Iliffe, Africans : The History of a Continent, Cambridge University Press,‎ 2007 (ISBN 978-0-521-86438-1, présentation en ligne)
  12. a et b Lois Mulkearn et Edwin V. Pugh, A Traveler's Guide to Historic Western Pennsylvania, University of Pittsburgh Pre,‎ 1954 (ISBN 9780822983552, présentation en ligne)
  13. Bona Arsenault et Pascal Alain, Histoire des Acadiens, Les Éditions Fides,‎ 2004 (ISBN 9782762126136, présentation en ligne)
  14. a et b Jean-Charles-Léonard Simonde Sismondi, Histoire des Français, vol. 17, Wouters frères,‎ 1847 (présentation en ligne)
  15. « La bataille de la Monongahéla », sur World Digital Library,‎ 1755 (consulté le 2013-08-04)
  16. Joseph Pierre Anselme Maurault, Histoire des Abenakis depuis 1605 jusqu'à nos jours, Imprimé à l'atelier typographique de la "Gazette de Sorel",‎ 1866 (présentation en ligne)
  17. a et b A.J.B. Johnston, 1758 La finale. Promesses, splendeur et désolation de la dernière décennie de Louisbourg, Presses Université Laval,‎ 2011 (ISBN 9782763790602, présentation en ligne)
  18. Dictionnaire biographique du Canada en ligne
  19. Pierre Pouchot et Catherine Broué, Mémoires sur la dernière guerre de l'Amérique septentrionale entre la France et l'Angleterre, Les éditions du Septentrion,‎ 2003 (ISBN 9782894483039, présentation en ligne)
  20. Emmanuel Domenech, Histoire du Mexique, vol. 1, Paris, A. Lacroix, Verboeckhoven et cie.,‎ 1868 (présentation en ligne)
  21. Philippe Chassaigne, La Grande-Bretagne et le monde : De 1815 à nos jours, Armand Colin,‎ 2009 (ISBN 9782200245986, présentation en ligne)
  22. Georges Nivat, Les sites de la mémoire russe : Géographie de la mémoire russe, Fayard,‎ 2007 (ISBN 9782213640402, présentation en ligne)
  23. Émile Picot, Les Serbes de Hongrie, vol. 1, Grégr & Dattel,‎ 1873 (présentation en ligne)
  24. Francine-Dominique Liechtenhan, Élisabeth Ire de Russie : L'autre impératrice, Fayard,‎ 2007 (ISBN 9782213647852, présentation en ligne)
  25. Martha Vail, Exploring The Pacific, Infobase Publishing,‎ 2005 (ISBN 9780816052585, présentation en ligne)
  26. Jean-Claude Rogliano, Les mille et une vies de Théodore de Corse, JC Lattès,‎ 2009 (ISBN 9782709633741, présentation en ligne)
  27. Giovanni Giacomo Casanova, Mémoires de Jacques Casanova de Seingalt, vol. 3, Rozez,‎ 1871 (présentation en ligne)
  28. Christophe Guillaume de Koch et Maximilian Samson Friedrich Schoell, Histoire abrégée des traités de paix, vol. 3, Bruxelles, Gide,‎ 1817 (présentation en ligne)
  29. Jean Paul, Le tremblement de terre de Lisbonne : 1755, Odile Jacob,‎ 2005 (ISBN 9782738116666, présentation en ligne)
  30. Catarina Camarinhas, L'urbanisme de Lisbonne : Éléments de théorie urbaine appliquée, Éditions L'Harmattan,‎ 2011 (ISBN 9782296559523, présentation en ligne)
  31. Élisabeth Badinter, Les Passions intellectuelles : Exigence de dignité (1751-1762), vol. 2, Fayard,‎ 2002 (ISBN 9782213641799, présentation en ligne)
  32. Joseph Pecchio=, Histoire de l’économie politique en Italie, Paris, Levasseur,‎ 1830 (présentation en ligne)
  33. Anne Conchon et Frédérique Leferme-Falguière, Le XVIIIe siècle - 1740-1820, Hachette Éducation Technique,‎ 2007 (ISBN 9782011812971, présentation en ligne)
  34. Kazimierz Waliszewski, La dernière des Romanov, Élisabeth Ire, impératrice de Russie, 1741-1762, Plon-Nourrit et cie,‎ 1902 (présentation en ligne)
  35. Georges Castellan, Histoire des peuples d'Europe centrale, Fayard,‎ 1994 (ISBN 9782213639109, présentation en ligne)