Rohrbach-lès-Bitche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rohrbach-lès-Bitche
Rohrbach-lès-Bitche
L'ouvrage de Rohrbach.
Blason de Rohrbach-lès-Bitche
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Sarreguemines
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Bitche
Maire
Mandat
Gabriel Scheh
01/09/2022-2026
Code postal 57410
Code commune 57589
Démographie
Gentilé Rohrbachois
Population
municipale
2 305 hab. (2020 en augmentation de 7,11 % par rapport à 2014)
Densité 174 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 02′ 46″ nord, 7° 15′ 56″ est
Altitude Min. 252 m
Max. 384 m
Superficie 13,28 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Rohrbach-lès-Bitche
(ville-centre)
Aire d'attraction Sarreguemines (partie française)
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Bitche
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rohrbach-lès-Bitche
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rohrbach-lès-Bitche
Géolocalisation sur la carte : Moselle
Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Rohrbach-lès-Bitche
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Rohrbach-lès-Bitche
Liens
Site web rohrbach-les-bitche.fr

Rohrbach-lès-Bitche [ʁɔʁbak lɛ bitʃ] est une commune française située dans le département de la Moselle, en Lorraine, dans la région administrative Grand Est. Le village fait partie du Pays de Bitche et du bassin de vie de la Moselle-Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rohrbach-lès-Bitche s’est construit le long de la route de Sarreguemines à Bitche et de sa bifurcation vers Sarre-Union et l’Alsace bossue.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Situé en « pays découvert » vers 260 mètres d’altitude, le village est dominé à l’ouest par le Guckenberg (384 mètres), dernière colline du Plateau lorrain. Il constitue l’un des premiers villages du Bitcherland. Le grès vosgien et son manteau forestier apparaissent aux limites de la commune.

La commune compte 13 cavités souterraines[1]

Sismicité[modifier | modifier le code]

Les cantons de Rohrbach-lès-Bitche, Volmunster sont de zone de sismicité faible[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est située dans le bassin versant du Rhin au sein du bassin Rhin-Meuse. Elle est drainée par le ruisseau le Buttenbach, le ruisseau de Rahling, le ruisseau Rohrbach et le ruisseau de Marxbach[Carte 1].

Le Buttenbach, d'une longueur totale de 17,5 km, prend sa source dans la commune et se jette dans l'Eichel à Lorentzen, après avoir traversé six communes[3].

Carte en couleur présentant le réseau hydrographique de la commune
Réseaux hydrographique et routier de Rohrbach-lès-Bitche.

La qualité des eaux des principaux cours d’eau de la commune, notamment du ruisseau le Buttenbach, peut être consultée sur un site dédié géré par les agences de l’eau et l’Agence française pour la biodiversité[Carte 2].

Climat[modifier | modifier le code]

Climat classé Csb dans la classification de Köppen et Geiger[4].

Localités avoisinantes[modifier | modifier le code]

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

  • Départementales : D662 entre Gros-Réderching et Petit Réderching[5].
  • Autoroute A4 : Échangeurs Sarreguemines, et Sarre-Union.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Lignes SNCF[modifier | modifier le code]

Depuis la fermeture de la halte ferroviaire le , Rohrbach est desservie par des autocars TER Lorraine de la ligne Sarreguemines - Bitche[réf. souhaitée].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Rohrbach-lès-Bitche est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[7],[8],[9]. Elle appartient à l'unité urbaine de Rohrbach-lès-Bitche, une agglomération intra-départementale regroupant 2 communes[10] et 3 456 habitants en 2017, dont elle est ville-centre[11],[12].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Sarreguemines (partie française), dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 48 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[13],[14]. Elle s'intègre de ce fait dans le Schéma de cohérence territoriale (SCoT) de l'arrondissement de Sarreguemines et le plan local d'urbanisme intercommunal (PLUi) du Pays de Bitche[15].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (81,3 % en 2018), en augmentation par rapport à 1990 (74,8 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : prairies (46,1 %), terres arables (35,1 %), zones urbanisées (15,1 %), forêts (3,6 %), zones agricoles hétérogènes (0,1 %)[16].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[17].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Rohrbach est mentionné dès 1150 sous la forme Rorback[18] (Kremer, Ard. Gesch. II, 293); Brucherbach & Bruchrorbach en 1179 (abb. Wadg. bulle d’Alex. III); Roreback en 1197 ((abb. Wadg. bulle de Cél. III); Rornbach en 1425 (cart. év. de M. t. III, p. 96); Rornbach / Rombach / Rorebach en 1544 ((pouillé de M.); Rorbach en 1594 (dénombr. Th. Alix); Rhorbach en 1779 (Dur. Lorr.)[19].

Roerbach en francique lorrain[20].

Il s'agit du type hydronymique vieux haut allemand Rôrbah, Rôrbak, composé des éléments rôr « roseau » (cf. allemand [Schilf]rohr « roseau ») et bah, bak « ruisseau » (cf. allemand Bach « ruisseau »)[18], d'où le sens global de « ruisseau aux roseaux ». Il s'appliquait à l'origine uniquement au ruisseau le Rohrbach, avant de désigner également la paroisse, puis la commune. Ce processus est commun en toponymie et engendre parfois même le remplacement du nom initial du cours d'eau.

Plus généralement, cet hydronyme procède de l'étymon germanique occidental *Rauzbaki[21] qui a donné Roubaix, Robecq, Rebais, Rebets, etc. dans le nord de la France et en Belgique. D'ailleurs Maurits Gysseling fait remonter directement le type Rohrbach, Rorbach au germanique rauza- + baki-[22]. Dans le cas de Rohrbach, le vieux haut allemand rôr est une évolution par rhotacisme de /s/ du protogermanique *rauz- > ros, dont est issu le diminutif français rosel > roseau.

Le qualificatif -lès-Bitche signifie « près de Bitche », de l'ancien français lez « près de » (cf. latitude) et permet de faire la distinction d'avec Rorbach-les-Dieuze, autre commune de Moselle.

Histoire[modifier | modifier le code]

La "seigneurie de Bitche" ou le "comté de Bitche" (allemand : Herrschaft bzw. Grafschaft Bitsch), intégrant le village, est un ancien comté ou seigneurie du duché de Lorraine et du Saint-Empire.

La commune était chef-lieu de canton de 1790 à 2015, dans l’arrondissement de Sarreguemines.

La localité avait bénéficié de la voie ferrée de Sarrebrück à Strasbourg pour se développer. Celle-ci, mise en service le 8 décembre 1869, avait été fermée provisoirement à partir du 18 décembre 2011 à la suite d'un glissement de terrain, puis définitivement fermée en 2014.

Durant la deuxième guerre mondiale l'ouvrage d’infanterie était le gardien du plateau de Rohrbach. Invaincu, le Fort cessera le combat sur ordre du gouvernement[23].

Économie[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

  • Coopérative agricole.
  • Exploitants agricoles et éleveurs.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Commerces[modifier | modifier le code]

  • Commerces et services de proximité[27].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
février 1812 juin 1815 Charles Felder    
? ? Adolphe Brill URD Boulanger
Conseiller général du canton de Rohrbach-lès-Bitche (1930 → 1934)
1947 mars 1961 Emile Hessemann    
mars 1961 mars 1977 Eugène Mayer    
mars 1977 juin 1995 Jean Seitlinger UDF-CDS Député européen (1979 → 1984)
Député de la 5e circonscription de la Moselle (1956 → 1962 puis 1973 → 1997)
Conseiller général du canton de Rohrbach-lès-Bitche (1976 → 1994)
juin 1995 mars 2001 Hubert Krebs SE  
mars 2001 mars 2008 René Krebs DVD  
mars 2008 mars 2013
(décès)
Louis Niederberger[28] DVD  
avril 2013 mars 2014 Gilles Staub DVD Maire honoraire
mars 2014 01 septembre 2022 Vincent Seitlinger LR Cadre dans le secteur privé
1er vice-président de la CC du Pays de Bitche
Réélu pour le mandat 2020-2026
Député depuis juin 2022
  En cours Gabriel    

Budget et fiscalité 2021[modifier | modifier le code]

En 2021, le budget de la commune était constitué ainsi[29] :

  • total des produits de fonctionnement : 1 960 000 , soit 835  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 1 695 000 , soit 723  par habitant ;
  • total des ressources d'investissement : 1 463 000 , soit 624  par habitant ;
  • total des emplois d'investissement : 1 635 000 , soit 697  par habitant ;
  • endettement : 1 842 000 , soit 785  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d'habitation : 9,06 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 29,62 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 64,25 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Chiffres clés Revenus et pauvreté des ménages en 2019 : médiane en 2019 du revenu disponible, par unité de consommation : 23 570 [30].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[31]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[32].

En 2020, la commune comptait 2 305 habitants[Note 3], en augmentation de 7,11 % par rapport à 2014 (Moselle : +0,38 %, France hors Mayotte : +1,9 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
6346557911 0771 1971 2081 1581 2001 096
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
1 0309609821 0061 0241 0721 0781 1361 152
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
1 0691 0221 4421 3121 4241 5171 6231 7972 019
1990 1999 2006 2011 2016 2020 - - -
2 1132 1152 1722 1022 2722 305---
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[33] puis Insee à partir de 2006[34]. |recens-pr.)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Établissements d'enseignements[35] :

  • École maternelle,
  • École élémentaire,
  • Collège à Bitche,
  • Lycées à Bitche.

Santé[modifier | modifier le code]

Professionnels et établissements de santé[36] :

  • Médecins,
  • Pharmacies,
  • Hôpitaux à Bitche, Sarreguemines, Sarre-Union.

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine rural[modifier | modifier le code]

  • Anciens moulins : Luxenmühle, Mathis Mühle et Felsenmühle.
    • Felsenmühle (puis appelé Kirschbach et de Schmeltzenmühle) : l’actuel « moulin » constitue le siège d’une exploitation agricole. Au fond du valon se dressait autrefois la maison forestière jusqu’à la construction pendant l'annexion (1871 à 1918) d’une nouvelle maison forestière près du Felsenhof sur le ban de Bining : moulin et chapelle.
  • Ferme construite en 1792[38].
  • Ancien tribunal réaménagé en école[39].

Édifice religieux[modifier | modifier le code]

  • L’église paroissiale[40] : placée sous le vocable de saint Rémy, fut reconstruite en 1772, sur les plans de Jean-Baptiste Henrion, « entrepreneur des bâtiments et usines du Roi », selon le style en usage dans le Pays de Bitche[41], en remplacement d'une église, trop petite et menaçant ruine la toiture du clocher en forme de bulbe fut transformée en 1928 et munie de l’actuelle flèche droite.
    • L'orgue de Willy Meurer, installé en 1958 et restauré en 1976[42],[43].
    • Chaire à prêcher[44].
La paroisse, avec Bining pour annexe, faisait partie autrefois de l’archiprêtré de Hornbach, avant d’être érigée en siège de l’archiprêtré de Rohrbach. Les anciens registres paroissiaux, aujourd’hui conservés à la mairie, débutent en 1661.

Ouvrage militaire[modifier | modifier le code]

Vie locale et associative[modifier | modifier le code]

  • Réseau associatif particulièrement important[55].
  • Centre aquatique communautaire[56].

Galerie[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Personnalités nées à Rohrbach-lès-Bitche[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à Rohrbach-lès-Bitche[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Rohrbach-lès-Bitche Blason
D'or à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent, à la barre d'argent chargée d'un roseau de sinople brochant sur le tout[64].
Détails
Adopté le 19 décembre 1948.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

patrimoine de la commune sur www.pop.culture.gouv.fr/

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes et cartes[modifier | modifier le code]

  • Notes
  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2023, millésimée 2020, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2022, date de référence statistique : 1er janvier 2020.
  • Cartes
  1. « Réseau hydrographique de Rohrbach-lès-Bitche » sur Géoportail (consulté le 29 juillet 2022).
  2. « Qualité des eaux de rivière et de baignade. », sur qualite-riviere.lesagencesdeleau.fr/ (consulté le ) - Pour recentrer la carte sur les cours d'eau de la commune, entrer son nom ou son code postal dans la fenêtre "Rechercher".

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dossier départemental des risques majeurs (DDRM). Risque mouvement de terrain, p. 30
  2. Didacticiel de la réglementation parasismique,règles particulières de construction parasismique
  3. Sandre, « le ruisseau le Buttenbach »
  4. Table climatique
  5. Plan de la commune et des envoirons
  6. Transports en commun
  7. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  8. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  9. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  10. « Unité urbaine 2020 de Rohrbach-lès-Bitche », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  11. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  12. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur insee.fr, (consulté le ).
  13. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Sarreguemines (partie française) », sur insee.fr (consulté le ).
  14. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  15. PLUi
  16. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  17. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  18. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieu en France, Librairie Guénégaud, Paris, 1989 (ISBN 2-85023-076-6). p. 573.
  19. Ernest de Bouteiller, Dictionnaire topographique du département de la Moselle, Paris, 1874, p. 218 (lire en ligne sur Dico-Topo) [1]
  20. Geoplatt
  21. Louis Guinet, Les emprunts gallo-romans au germanique (du Ier à la fin du Ve siècle), Paris, Klincksieck, 1982, p. 30 - 31.
  22. Maurits Gysseling, Toponymisch woordenboek van België, Noordfrankrijk, Duitsland (voor 1226), 1960, p. 854 - 861 (lire en ligne) [2]
  23. Tourisme de mémoire en Moselle
  24. Hôtels
  25. Gîtes ruraux
  26. Restaurants
  27. Commerces de proximité
  28. Décédé le 7 mars 2013. Source : Le Républicain Lorrain
  29. Les comptes de la commune
  30. Chiffres clés Évolution et structure de la population. Dossier complet
  31. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  32. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  33. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  34. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019 et 2020.
  35. Établissements d'enseignements
  36. Professionnels et établissements de santé
  37. Archiprêtré de Rohrbach-lès-Bitche
  38. « Ferme », notice no IA00056046, base Mérimée, ministère français de la Culture
  39. Nouvelle école : comment l’ancien tribunal a repris vie, sur Le Républicain lorrain
  40. « Eglise paroissiale Saint-Rémi », notice no IA00056352, base Mérimée, ministère français de la Culture
  41. Patrimoine religieux dans le Bitscherland
  42. Église Saint-Rémi
  43. Rohrbach-lès-Bitche, église Saint Rémi. Orgue Willy Meurer (1958 et 1976)
  44. Notice no IM57002425, base Palissy, ministère français de la Culture cloche
  45. Monument aux morts
  46. « Monument aux Morts des Guerres 1914-1918 et 1939-1945 », notice no IA00056353, base Mérimée, ministère français de la Culture
  47. « Croix monumentale », notice no IA00056282, base Mérimée, ministère français de la Culture
  48. « Croix de chemin », notice no IA00056285, base Mérimée, ministère français de la Culture
  49. Calvaires et croix de chemin
  50. Liste de répliques de la grotte de Lourdes
  51. Réplique de la grotte de Lourdes Les grottes de Lourdes en Moselle-Est
  52. Rohrbach-Fort Casso (Ouvrage d'infanterie)
  53. Fot Casso, ouvrage d'infanterie de la ligne Maginot
  54. Fort Casso : le Petit Ouvrage de Rohrbach
  55. Réseau associatif
  56. Centre aquatique communautaire
  57. Biographies, Le Républicain lorrain du 31 octobre 1997]
  58. Robert Weil Des ecclésiastiques déportés étaient devenus ses amis, tels le chanoine François Goldschmitt, curé de Rech, déporté à Dachau et l'abbé Jean Seelig, archiprêtre de Rohrbach-lès-Bitche, déporté à Sachsenhausen et Dachau
  59. Revue Ecclésiastique de Metz (REM)
  60. Willy Meurer (né le 27/10/1917 à Alsdorf, Westphalie)
  61. Kirrwiller-Bosselshausen, St Martin
  62. Les Trois-Épis, Église de l'Annonciation
  63. Orgues de Lorraine. vol. 1, Moselle A-G / Christian Lutz, François Menissier-Université de Lorraine Christian Lutz et François Ménissier, Inventaire des Orgues de Lorraine)
  64. Armes de Rohrbach-lès-Bitche