Canton de Bitche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canton de Bitche
Situation du canton de Bitche dans le département de Moselle.
Situation du canton de Bitche dans le département de Moselle.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement(s) Sarreguemines
Bureau centralisateur Bitche
Conseillers
départementaux
Anne Mazuy-Harter
David Suck
2015-2021
Code canton 57 02
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification 1 29 vendémiaire an X[2],[3]
(21 octobre 1801)
Modification 2 22 mars 2015[4]
Démographie
Population 34 633 hab. (2014)
Densité 59 hab./km2
Géographie
Superficie 588,89 km2
Subdivisions
Communes 46

Le canton de Bitche est un canton français situé dans le département de la Moselle, en Lorraine, dans la région administrative Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour de Bitche dans l'arrondissement de Sarreguemines. Son altitude varie de 190 m (Bærenthal) à 510 m (Philippsbourg).

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant 2015[modifier | modifier le code]

En 1790 Bitche devient chef-lieu d'un canton comprenant les communes de : Bitche, Éguelshardt, Hanviller, Haspelschiedt, Reyersviller, Roppeviller, Schorbach, Sturzelbronn.

Puis en 1793 le canton est agrandi par Bærenthal et Philippsbourg issus du comté de Hanau et qui viennent d'être réunis à la France.

En 1802 à la suite de la suppression des cantons de Breidenbach et de Lemberg, le canton reçoit les communes suivantes : Althorn, Erlenbrunn, Eppenbrunn, Gœtzenbruck, Lemberg (avec Saint-Louis-lès-Bitche), Ludwigswinkel, Meisenthal, Mouterhouse, Niedersimten, Obersimten, Obersteinbach, Petersbächel et Sarreinsberg.

C'est ainsi qu'en 1802 le canton de Bitche composé de 23 communes compte 10854 habitants.

En 1810, Althorn est rattaché à Mouterhouse, Erlenbrunn et Obersimten à Niedersimten et Philippsbourg à Bærenthal, puis en 1811 Sarreinsberg à Gœtzenbruck.

En 1815 à la suite du congrès de Vienne la France est ramenée à ses frontières de 1791 et les communes de Eppenbrunn, Ludwigswinkel, Niedersimten (avec Erlenbrunn et Obersimten), Obersteinbach et Petersbächel sont cédées à la Bavière. Obersteinbach sera de retour dans le canton en 1825 mais sera donné au département du Bas-Rhin en 1833.

En 1834 le canton est agrandi par la venue de Liederschiedt du canton de Volmunster. En 1838 Sarreinsberg est détaché de Gœtzenbruck et Althorn est transféré de Mouterhouse à Sarreinsberg, en 1845 Saint-Louis-lès-Bitche est détaché de Lemberg et en 1874 Philippsbourg de Bærenthal. Enfin en 1947 Sarreinsberg (avec Althorn) est rattaché à Gœtzenbruck.

À partir de 1947, le canton de Bitche est composé de 16 communes.

Le redécoupage de 2015[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorial de la Moselle (département) entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de 2015. Il est défini par le décret du 18 février 2014[4], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[5]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[6]. Dans la Moselle, le nombre de cantons passe ainsi de 51 à 27.

Le canton de Bitche est conservé et s'agrandit. Il passe de 16 à 46 communes[4]. Il est désormais formé des communes des anciens cantons de Bitche (16 communes), de Rohrbach-lès-Bitche (14 communes) et de Volmunster (16 communes), la commune de Kalhausen passe dans le canton de Sarreguemines. Ce nouveau canton est entièrement inclus dans l'arrondissement de Sarreguemines et forme un ensemble culturel cohérent : le Pays de Bitche. Le bureau centralisateur est situé à Bitche.

Langue[modifier | modifier le code]

D'après un recensement de 1962, le canton comptait 80 à 90% de locuteurs du francique lorrain[7]. Après cette date, les recensements de l'INSEE ont arrêté de poser la question de la langue maternelle au citoyen enquêté[8].

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1842 François Antoine Seiler
(1786-1864)[9]
  Propriétaire de la cristallerie de Saint-Louis
1842 1852 Louis Lorin   Directeur de la verrerie de Saint-Louis
Propriétaire à Metz
1852 1871 Adolphe Marcus   Ancien directeur de la verrerie de Saint-Louis
Propriétaire à à Metz
1871 1919 occupation allemande    
1919 1923
(décès)
Ignace Muller   Maire de Bitche
1923 1937 Jean Stuhl URD Général
Sénateur (1920-1941)
1937 1940 Léon Schell Ind. Pharmacien à Bitche
1945 1949 Léon Schell RI Pharmacien à Bitche
1949 1955 M. Lang RPF puis RS  
1955 1979 Robert Niederberger MRP puis DVD
puis UDF-CDS
Maire de Mouterhouse
1979 1998 Joseph Schaefer DVD Maire de Bitche
1998 2011 Gilbert Maurer PS Enseignant
Maire de Gœtzenbruck
Député (1997-2002)
2011 2015 Gérard Humbert DVD Maire de Bitche

Représentation à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour.

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Anne Mazuy-Harter   DVD Cadre territorial, Gros-Réderching
2015 en cours David Suck   UDI Vice-président du département, adjoint au maire de Volmunster

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Anne Mazuy-Harter et David Suck (UDI, 25,52 %) et Christelle Burgun et Vincent Seitlinger (DVD, 23,66 %). Le taux de participation est de 55,27 % (14 847 votants sur 26 862 inscrits)[10] contre 44,87 % au niveau départemental[11] et 50,17 % au niveau national[12]. Au second tour, Anne Mazuy-Harter et David Suck (UDI) sont élus avec 51,4 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 51,71 % (6 637 voix pour 13 888 votants et 26 859 inscrits)[13].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition actuelle[modifier | modifier le code]

Depuis 2015, le canton de Bitche comprend les quarante-six communes suivantes[4] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Bitche
(bureau centralisateur)
57089 CC du Pays de Bitche 5 183 (2014)
Achen 57006 CC du Pays de Bitche 999 (2014)
Bærenthal 57046 CC du Pays de Bitche 779 (2014)
Bettviller 57074 CC du Pays de Bitche 840 (2014)
Bining 57083 CC du Pays de Bitche 1 152 (2014)
Bousseviller 57103 CC du Pays de Bitche 136 (2014)
Breidenbach (Moselle) 57108 CC du Pays de Bitche 339 (2014)
Éguelshardt 57188 CC du Pays de Bitche 440 (2014)
Enchenberg 57192 CC du Pays de Bitche 1 277 (2014)
Epping 57195 CC du Pays de Bitche 563 (2014)
Erching 57196 CC du Pays de Bitche 404 (2014)
Etting 57201 CC du Pays de Bitche 775 (2014)
Gœtzenbruck 57250 CC du Pays de Bitche 1 595 (2014)
Gros-Réderching 57261 CC du Pays de Bitche 1 319 (2014)
Hanviller 57294 CC du Pays de Bitche 217 (2014)
Haspelschiedt 57301 CC du Pays de Bitche 289 (2014)
Hottviller 57338 CC du Pays de Bitche 549 (2014)
Lambach 57376 CC du Pays de Bitche 517 (2014)
Lemberg 57390 CC du Pays de Bitche 1 474 (2014)
Lengelsheim 57393 CC du Pays de Bitche 242 (2014)
Liederschiedt 57402 CC du Pays de Bitche 131 (2014)
Loutzviller 57421 CC du Pays de Bitche 147 (2014)
Meisenthal 57456 CC du Pays de Bitche 700 (2014)
Montbronn 57477 CC du Pays de Bitche 1 648 (2014)
Mouterhouse 57489 CC du Pays de Bitche 293 (2014)
Nousseviller-lès-Bitche 57513 CC du Pays de Bitche 142 (2014)
Obergailbach 57517 CC du Pays de Bitche 328 (2014)
Ormersviller 57526 CC du Pays de Bitche 406 (2014)
Petit-Réderching 57535 CC du Pays de Bitche 1 513 (2014)
Philippsbourg 57541 CC du Pays de Bitche 630 (2014)
Rahling 57561 CC du Pays de Bitche 788 (2014)
Reyersviller 57577 CC du Pays de Bitche 367 (2014)
Rimling 57584 CC du Pays de Bitche 597 (2014)
Rohrbach-lès-Bitche 57589 CC du Pays de Bitche 2 152 (2014)
Rolbing 57590 CC du Pays de Bitche 259 (2014)
Roppeviller 57594 CC du Pays de Bitche 116 (2014)
Saint-Louis-lès-Bitche 57619 CC du Pays de Bitche 505 (2014)
Schmittviller 57636 CC du Pays de Bitche 339 (2014)
Schorbach 57639 CC du Pays de Bitche 542 (2014)
Schweyen 57641 CC du Pays de Bitche 321 (2014)
Siersthal 57651 CC du Pays de Bitche 660 (2014)
Soucht 57658 CC du Pays de Bitche 1 070 (2014)
Sturzelbronn 57661 CC du Pays de Bitche 179 (2014)
Volmunster 57732 CC du Pays de Bitche 820 (2014)
Waldhouse 57738 CC du Pays de Bitche 395 (2014)
Walschbronn 57741 CC du Pays de Bitche 496 (2014)

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 34 633 habitants[14].

Composition de 1947 à 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton de Bitche dans l'arrondissement de Sarreguemines avant 2015.

L'ancien canton de Bitche regroupait 16 communes et comptait 13 537 habitants (recensement de 2013 sans doubles comptes).

Nom Code Insee Code postal Population (2013)
Baerenthal 57046 57230 779
Bitche 57089 57230 5 225
Éguelshardt 57188 57230 442
Gœtzenbruck 57250 57620 1 608
Hanviller 57294 57230 222
Haspelschiedt 57301 57230 304
Lemberg 57390 57620 1 483
Liederschiedt 57402 57230 134
Meisenthal 57456 57960 697
Mouterhouse 57489 57620 279
Philippsbourg 57541 57230 632
Reyersviller 57577 57230 367
Roppeviller 57594 57230 123
Saint-Louis-lès-Bitche 57619 57620 512
Schorbach 57639 57230 551
Sturzelbronn 57661 57230 179

Composition initiale de 1790[modifier | modifier le code]

Situation du canton de Bitche dans le district de Bitche en .

Le canton initial de Bitche regroupait 8 communes et comptait 5 407 habitants (recensement de ).

Nom Population (1973)
Bitche 2 480
Éguelshardt 248
Hanviller 391
Haspelschiedt 511
Reyersviller 388
Roppeviller 320
Schorbach 888
Sturzelbronn 181

Démographie[modifier | modifier le code]

1802 1962 1968 1975 1982 1990 1999
10 854 13 180 14 269 14 079 14 270 14 093 14 228
2011 2013 - - - - -
13 749 13 537 - - - - -
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
Population municipale à partir de 2006
(Sources : INSEE et cassini)

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 34 633 habitants[14].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]