Gare de Sarreguemines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sarreguemines
Image illustrative de l'article Gare de Sarreguemines
Bâtiment voyageurs et l'entrée de la gare.
Localisation
Pays France
Commune Sarreguemines
Adresse Place de la Gare
57200 Sarreguemines
Coordonnées géographiques 49° 06′ 25″ nord, 7° 04′ 06″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TER, Saarbahn
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Mommenheim à Sarreguemines
Sarreguemines vers Sarrebruck
Haguenau à Hargarten - Falck
Berthelming à Sarreguemines (en partie HS)
Sarreguemines à Bliesbruck ( HS)
Voies 4 (+ voies de service)
Quais 3 (dont 2 centraux)
Transit annuel 420 384 voyageurs (2014)
Altitude 202 m
Historique
Mise en service 16 décembre 1865
Correspondances
Bus et cars voir Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Sarreguemines

Géolocalisation sur la carte : Lorraine

(Voir situation sur carte : Lorraine)
Sarreguemines

Géolocalisation sur la carte : Moselle

(Voir situation sur carte : Moselle)
Sarreguemines

La gare de Sarreguemines est une gare ferroviaire frontalière française située sur le territoire de la commune de Sarreguemines, dans le département de la Moselle, en région Grand Est.

Elle est mise en service en 1865 par la Compagnie des chemins de fer de l'Est.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des trains express régionaux. Gare frontalière, elle est également desservie par le tram-train allemand Saarbahn.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Vue d'ensemble : voies, quais et bâtiment voyageurs.
Les quais et les voies de la gare.

Établie à 202 mètres d'altitude, la gare de Sarreguemines est située au point kilométrique (PK) 84,025 de la ligne de Haguenau à Hargarten - Falck (inexploitée entre Sarreguemines et Niederbronn-les-Bains, section où se trouve la gare de Bitche). Nœud ferroviaire, elle est l'origine de la ligne de Sarreguemines vers Sarrebruck (qui permet le lien avec le réseau ferré allemand), et l'aboutissement, au PK 74,486, de la ligne de Mommenheim à Sarreguemines (permettant des liaisons avec Strasbourg), après la gare de Rémelfing[1].

Bifurcation au nord de la gare, près du passage à niveau de la rue du Himmelsberg : à gauche vers Hargarten - Falck, à droite vers Sarrebruck.

Elle constituait aussi l'aboutissement, au PK 42,5, de la ligne de Berthelming à Sarreguemines (qui permettait notamment des liaisons avec Sarrebourg), et l'origine de la ligne de Sarreguemines à Bliesbruck. La première est aujourd'hui déclassée entre Hambach et Sarreguemines, tandis la seconde est neutralisée.

Sarreguemines est l'une des deux seules gares françaises (avec celle de Delle) électrifiée uniquement selon une tension étrangère (courant alternatif 15 kV – 16,7 Hz de la Deutsche Bahn) étrangère, et non reliée par caténaires au reste du réseau ferré national. Cette situation est la conséquence de sa desserte par le Saarbahn.

Histoire[modifier | modifier le code]

La station de Sarreguemines est mise en service le 16 décembre 1865 par la Compagnie des chemins de fer de l'Est, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section de Béning à Sarreguemines et l’embranchement de la faïencerie de Sarreguemines. L'inauguration a eu lieu quelques jours plus tôt, le 2 décembre, elle a permis à « une foule nombreuse » d'accueillir le train officiel lors de son arrivée près du bâtiment provisoire en bois[2].

La ligne de Sarreguemines à Niederbronn est ouverte le suivie par la ligne de Sarreguemines à Sarrebruck le .

La ligne de Sarreguemines à Berthelming (et Sarrebourg) est ouverte le .

L'actuel bâtiment voyageurs est construit entre 1872 et 1874 par la Direction générale impériale des chemins de fer d'Alsace-Lorraine (EL)[3].

La ligne reliant Hombourg à Sarreguemines, aussi nommée « Bliestalbahn (de) » en Allemagne, est ouverte en 1875.

La ligne de Sarreguemines à Deux-Ponts est ouverte le .

Deux lignes sont ouvertes le , la ligne de Sarreguemines à Kalhausen et la ligne de Kalhausen à Sarralbe et à Mommenheim.

Le , la gare entre dans le réseau de l'Administration des chemins de fer d'Alsace et de Lorraine (AL), à la suite de la victoire française lors de la Première Guerre mondiale. Puis, le , cette administration d'État forme avec les autres grandes compagnies la SNCF, qui devient concessionnaire des installations ferroviaires de Sarreguemines. Cependant, après l'annexion allemande de l'Alsace-Lorraine, c'est la Deutsche Reichsbahn qui gère la gare pendant la Seconde Guerre mondiale, du jusqu'à la Libération (en 1944 – 1945).

Sarreguemines comportait également un important dépôt de locomotives. Dans les années 1950, les effectifs de ce dépôt étaient de 85 engins dont des 230 D, des 230 F, des 150 X et des 141 TB[4].

La double voie entre Sarreguemines et Bliesbruck, et entre Sarralbe et Hambach est déposée dans les années 1950.

Dans les années 1960, la ligne Hombourg - Sarreguemines est en déclin économique, ne transportant plus que des convois de marchandises, elle fermera quelque temps plus tard.

Le , la ligne entre Sarreguemines et Sarralbe par Hambach est fermée.

Le 31 mars 1974, la 141 R 73 du dépôt de Sarreguemines est la dernière locomotive à vapeur de la SNCF qui effectue un service commercial.

Les voies de la gare de Sarreguemines et de la ligne vers Hanweiler (ligne de Sarrebruck) sont électrifiées le .

Le tram-train transfrontalier Saarbahn, reliant Sarreguemines et Sarrebruck, est inauguré le .

Depuis le 18 décembre 2011, la liaison Sarreguemines - Bitche a une substitution routière à la suite d'un affaissement de terrain puis à des performances ne répondant plus aux attentes du Conseil régional de Lorraine.

En 2014, la SNCF estime la fréquentation annuelle de la gare à 420 384 voyageurs[5].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Tram train Saarbahn à quai
Une rame du tram-train Saarbahn en gare de Sarreguemines.

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare SNCF[6], elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichets, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport (SNCF et tram-train).

Desserte[modifier | modifier le code]

Sarreguemines est desservie[6] par des trains du réseau TER Grand Est qui effectuent des missions sur les lignes :

Elle est aussi desservie par le tram-train allemand Saarbahn (Lebach - Sarrebruck - Sarreguemines).

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un pôle multimodal a été aménagé aux abords de la gare. Il comporte un parking pour les véhicules, un parc pour les vélos, une gare routière et une station de taxis.

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

Le document de référence du réseau ferré national (DRR) de 2018 indique que la cour marchandises de Sarreguemines est « immédiatement accessible »[7]. La version 2017 de ce document précise que la gare dessert une installation terminale embranchée[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 001 à 600, vol. 1, La Vie du Rail, , 238 p. (ISBN 978-2-918758-34-1), « (161) Mommenheim - Sarreguemines », p. 75.
  2. André Schontz, Arsène Felten, Marcel Gourlot, Le chemin de fer en Lorraine, édition Serpenoise, 1999 (ISBN 9782876924147) p. 70 extrait (consulté le 24 août 2012).
  3. Ligne Berthelming - Sarreguemines sur le site d’Étienne Biellmann (consulté le 25 décembre 2016).
  4. EC 64, « Re: Liste (exhaustive) des dépôts Est et AL », sur lrpresse.com, (consulté le 2 mai 2016).
  5. Fréquentation gare de Sarreguemines sur SNCF Open Data (consulté le 3 septembre 2016).
  6. a et b Site SNCF Ter Lorraine, Informations pratiques sur les gares et arrêts : Gare de Sarreguemines lire (consulté le 24 août 2012).).
  7. DRR - Horaire de service 2018 sur le site de SNCF Réseau.
  8. DRR - Horaire de service 2017 sur le site de SNCF Réseau.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Sarrebruck-Hbf Sarrebruck-Hbf TER Grand Est Kalhausen Strasbourg-Ville
Terminus Terminus TER Grand Est Kalhausen Strasbourg-Ville
ou Strasbourg-Krimmeri-Meinau
Terminus Terminus TER Grand Est Rémelfing Sarre-Union
Metz-Ville Farschviller
ou Hundling
TER Grand Est Terminus Terminus
Béning Hundling TER Grand Est Terminus Terminus
Lebach
ou Heusweiler Markt
ou Riegelsberg Süd
ou Siedlerheim
ou Brebach
Hanweiler-Bad Rilchingen Saarbahn Terminus Terminus