Puttelange-aux-Lacs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Puttelange.
Puttelange-aux-Lacs
Église Saint-Pierre-et-Saint-Paul.
Église Saint-Pierre-et-Saint-Paul.
Blason de Puttelange-aux-Lacs
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Sarreguemines
Canton Sarralbe
Intercommunalité Communauté d'agglomération Sarreguemines Confluences
Maire
Mandat
Claude Decker
2014-2020
Code postal 57510
Code commune 57556
Démographie
Gentilé Puttelangeois
Population
municipale
3 080 hab. (2014)
Densité 185 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 03′ 11″ nord, 6° 55′ 54″ est
Altitude Min. 220 m – Max. 277 m
Superficie 16,66 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 14.svg
Puttelange-aux-Lacs

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Puttelange-aux-Lacs

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Puttelange-aux-Lacs

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Puttelange-aux-Lacs

Puttelange-aux-Lacs est une commune française située dans le département de la Moselle et le bassin de vie de la Moselle-Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte de la commune.

Écarts et lieux-dits[modifier | modifier le code]

  • Diefenbach-lès-Puttelange
  • Thiergarten
  • Hohwarte
  • Stangenaecker
  • Welschhof (ou Welschhoff)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Puttelange est un toponyme germanique composé de Putilo (un homme d’origine germanique). Son nom sera à l’image de nombreux noms de village de Moselle suivi du suffixe -inga qui désigne un établissement rural appartenant à une famille, francisé en -ange ultérieurement. Le déterminant complémentaire -aux-lacs est ajouté au cours du XXe siècle.

  • Puttelange : Putilinga (1069), Putelenges (1135), Putlingen (1172), Putelinga (1209), Puttelingen & Puthelingen (1224), Hessen-Puttelange (1232), Putlinga (1254), Pittelange (1403), Puttlingen (1409), Hesse-Putlingen (1410), Heseputtlingen (1460), Putelainges (1482), Puttelinga & Puttlange (1544), Hessen-Puttlingen (1565), Pitlingen (XVIIe siècle), Pittling (1645), Putlange (1680 & 1793), Petelange (carte Cassini), Puttelange-les-Sarralbe (1844), Puttelange-lès-Farschviller (1927), Puttelange-aux-Lacs (1971).
    En allemand : Pitlingen[1] et Püttlingen (1871-1918 ET 1940-1944). En francique lorrain : Pettlinge[2] et Pittlinge.
  • Diefenbach : Dieffenbach (1626 et 1751), Dieffenbach et Diffembach (1779), Diffenbach (1801), Dieffembach-Petelange (carte Cassini), Diffembach-lès-Puttelange[3].
  • Thiergarten : Diergarten (1409), Dhiergarten (carte Cassini), Thirgarten (carte de l'état-major).

Histoire[modifier | modifier le code]

Jusqu’au XIIe siècle, le village appartient à la famille des comtes de Lunéville. Devient chef-lieu d’une seigneurie (à laquelle on donnait le titre de comté) relevant de l’évêché de Metz, Puttelange passe au duché de Lorraine. Le comté de Puttelange appartint d’abord aux comtes de Castres (Blieskastel), puis pour moitié aux comtes de Salm et de Créhange en 1469, aux comtes Wild-und-Rhein, et enfin aux princes de Loewenstein en 1750[4]. Avant la Révolution, la paroisse dépendait de l’archiprêtré de Saint-Arnoual (aujourd’hui banlieue de Sarrebruck).

En 1274, guerre entre le duc de Lorraine et Henri IV de Salm pour la succession du château de Puttelange. Possession de la Maison de Salm jusqu’au XVe siècle. En 1409, traité de Burgfried entre le comte de Nassau-Sarrebruck et le comte de Salm pour le château de Puttelange. Par mariage, la seigneurie passa au rhingrave Jean V, puis au prince Alex de Löwenstein jusqu’à la Révolution. La ville fut détruite en 1944.

Du au , la commune est desservie par le chemin de fer de Puttelange à Farschviller (surnommé le « Schengel »), grâce à la volonté des habitants d'avoir accès à ce moyen de transport. En effet, la section Béning – Sarreguemines de la ligne de Haguenau à Hargarten - Falck a évité Puttelange (car passant par Farschviller) lors de sa mise en service, en 1865[5].

En 1927, Puttelange change de nom et s'appelle Puttelange-lès-Farschviller, qui sera ensuite renommée Puttelange-aux-Lacs par référendum, le 26 mars 1971[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
14 décembre 1806   Jean Becker    
5 août 1841   Henri Thiebault
(1778-1866)
  Cultivateur, propriétaire, cabaretier
04 septembre 1852   Jean-François Pauly
(1813-1870)
  Tisserand en soie à Courcelles-Chaussy
17 décembre 1876 24 avril 1910 Camille Massing
(1836-1911)
  Attaché militaire de l'ambassade de France à Londres (1887-1890)
Général de brigade
Officier de la Légion d'Honneur (18/12/1870)
25 avril 1910 9 décembre 1912 Docteur Wack    
9 mai 1953 25 mars 1971 Jean Coumaros UDR Médecin
Député (1958-1973)
26 mars 1971 18 mars 2001 Jean Lang SE  
27 mars 2001 16 mars 2008 Laurent Janas UMP  
22 mars 2008 en cours Claude Decker SE  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]


L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 3 080 habitants, en diminution de -2,22 % par rapport à 2009 (Moselle : 0,02 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
1 484 1 627 1 816 2 165 2 360 2 339 2 378 2 363 2 296
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
2 304 2 202 2 176 2 072 1 964 1 897 1 730 1 718 1 583
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
1 675 1 733 2 068 1 212 1 676 2 013 2 642 2 802 3 016
1990 1999 2004 2009 2014 - - - -
2 979 3 101 3 171 3 150 3 080 - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Ces dernières décennies, la commune a fait face à un afflux massif d'immigrés, principalement turcs, qui composent aujourd'hui une part importante de la population de la commune.


Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Puttelange-aux-Lacs Blason Écartelé : au 1er de gueules à deux bars adossés d'argent, cantonnés de quatre croisettes recroisetées au pied fiché du même, au 2e d'or au lion de sable armé et lampassé de gueules, au 3e d'or à trois fasces d'azur, au 4e de gueules à la rose d'argent.
Détails Attribué officiellement en 1911.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Vestiges de deux châteaux détruits en 1944. Le premier château, dit « Edelmannhaus », a été construit de 1603 à 1606 par le comte Ernest de Mansfield, reconstruit sur les ruines d’un château fort du XIIIe siècle.
  • Second château, construit en 1715 à 100 mètres du premier château, par Walrad de Dhaun-Salm, major général des armées impériales.
  • Systèmes fortifiés de la ligne Maginot aquatique.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

Chapelle Sainte-Croix au cimetière.
  • Église Saint-Pierre-et-Paul 1760, reconstruite.
  • Église Saint-Luc-Évangéliste à (Diefenbach-lès-Puttelange)
  • Chapelle Sainte-Croix 1550, rebâtie 1744 : autel Louis XV, sculptures des boiseries. Ancien arbre remarquable disparu en 2014 : http://www.monumentaltrees.com/fr/fra/moselle/puttelangeauxlacs/9521_cotedelachapelle/18835/
  • Synagogue: la première synagogue de Puttelange date de 1736. Il s'agirait donc d'une des plus anciennes du duché de Lorraine[10]. La seconde, style orientalisant datée de 1867, a été démolie en 1940, l'ancienne école juive a été transformée en appartements.
  • Cimetière israélite attesté en 1854.

Associations[modifier | modifier le code]

  • Football club de Puttelange aux lacs (F.C.P)
  • Chœur d'hommes Les Joyeux Compagnons
  • Football club de Diefenbach (F.C.D.)
  • Foyer des Lacs (foyers ruraux) : cinéma-école, danse modern-jazz, animations 3e âge, fête de la Jeunesse
  • Périscolaire : mercredi éducatif et centres aérés.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bouteiller - Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle rédigé en 1868.
  2. Geoplatt
  3. Mémoires de la Société d'Archéologie et d'Histoire de la Moselle, Volume 4 (1862)
  4. Passé-Présent : La Moselle dévoilée N°3 (Septembre-Octobre 2011)
  5. a et b PàL S. Avice, « Histoire de Puttelange », sur cc-albe-lacs.com, (consulté le 13 novembre 2015).
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. La synagogue de Puttelange-aux-Lacs