Schwangerbach (Reyersviller)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
pour la rivière, voir Schwangerbach.
Schwangerbach
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Sarreguemines
Canton Bitche
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Bitche
Commune Reyersviller
Code postal 57230
Code commune 57577
Géographie
Coordonnées 49° 01′ 58″ nord, 7° 24′ 32″ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 15.svg
Schwangerbach

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 15.svg
Schwangerbach

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Schwangerbach

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Schwangerbach

Schwangerbach est un écart de la commune de Reyersviller, dans le département de la Moselle.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localités avoisinantes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Frohmühl, Holbach, Le Légeret Bitche Bitche Camp Rose des vents
Siersthal, Reyersviller N
O    Schwangerbach    E
S
Lambach, Glasenberg Lemberg

Localisation[modifier | modifier le code]

Avec ses modestes maisons dispersées en ordre lâche, le petit village de Reyersviller s'étire dans la longue et verdoyante vallée du Schwangerbach. En plein cœur du pays couvert, la localité se situe à deux kilomètres seulement au sud-ouest de la ville de Bitche. Le patrimoine religieux du village est important, puisqu'il possède plusieurs croix de chemin et calvaires dont notamment la croix de type Bildstock érigé au XVIIe siècle[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Village[modifier | modifier le code]

Le hameau tient son nom du cours d'eau qui le traverse, le Schwangerbach, signifiant littéralement la rivière enceinte. Prenant la direction de l'ouest, il traverse de part en part le long village de Reyersviller, avant de se diriger vers le village voisin de Siersthal. Il conflue alors au centre du bourg avec le ruisseau de Schwalb, arrivant de Lambach, pour prendre la direction du nord et de l'Allemagne[1].

Lieux-dits[modifier | modifier le code]

  • Schoenthal.
  • Speckkopf.
  • Spitzberg.
  • Wolfsbronn et sa maison forestière[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Situation administrative[modifier | modifier le code]

Du point de vue administratif, le village est une annexe de la commune de Reyersviller qui fait partie du canton de Bitche depuis .

Population et société[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Du point de vue spirituel, le village constitue tout d'abord une succursale de la vaste et ancienne paroisse de Schorbach. Lors de la réforme des circonscriptions ecclésiastiques de , il devient annexe de celle de Bitche et ce jusqu'en , date de son rattachement à la nouvelle paroisse autonome du village de Reyersviller, placée dans l'archiprêtré de Bitche, qui est calqué sur le canton[1].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La croix de type Bildstock, une des plus anciennes du pays de Bitche, si ce n'est la plus ancienne, se trouve sur la route reliant Bitche à Lemberg. Située dans l'écart de Schwangerbach, cette croix date des années . Elle commémore l'assassinat en ce lieu d'Adam Greiner, perpétré en , « sur le grand chemin de Bitche ». La partie sommitale, légèrement élargie, se termine en mitre, et l'inscription occupe toute la surface du fût, sous l'emplacement d'une petite niche qui abritait autrefois une statuette. En grès sculpté, elle porte l'inscription IHS crucifère. La croix est à comparer avec celle située dans la grande rue de Lemberg[1].

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Un site naturel remarquable se situe à proximité du hameau, géré par le Conservatoire des sites lorrains. La pelouse sableuse du Schwangerbach, à Reyersviller, possède en effet un profil très caractéristique de ce milieu se développant sur sol sableux, tant dans son aspect global que dans les espèces présentes. Son entretien par des pratiques agricoles extensives s’est maintenu jusqu’à nos jours et a favorisé ainsi la pérennité du milieu et de son ensemble de plantes dites psammophiles, c’est-à-dire qui sont liées aux sols sableux. Son aspect est très dégagé et la végétation y est rase. En Lorraine, les pelouses sableuses ne se rencontrent que dans le département de la Moselle. Ces landes et pelouses, dites acides, sont très rares. Leur implantation dans le nord-est de la France permet de soumettre les espèces qu’elles abritent au climat continental[1].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e « Schwangerbach », sur bitscherland.fr (consulté le 14 avril 2016).
  2. « Lieux-dits », sur geoportail.gouv.fr (consulté le 14 avril 2016).