Singling

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Singling
Image illustrative de l'article Singling
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Sarreguemines
Canton Bitche
Intercommunalité Communauté de communes de Rohrbach-lès-Bitche
Commune Gros-Réderching
Statut Ancienne commune
Code postal 57410
Démographie
Gentilé Singlingeois, Singlingeoises
Géographie
Coordonnées 49° 02′ 48″ nord, 7° 13′ 18″ est
Historique
Date de fusion 1811
Commune(s) d’intégration Gros-Réderching
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 15.svg
Singling

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 15.svg
Singling

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Singling

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Singling

Singling est un village et une ancienne commune de la Moselle rattachée à Gros-Réderching en 1811.

Géographie[modifier | modifier le code]

Rose des vents Wiesviller, Wœlfling-lès-Sarreguemines Gros-Réderching Guising Rose des vents
Achen N Rohrbach-lès-Bitche
O    Singling    E
S
Etting Rahling Bining

Toponymie[modifier | modifier le code]

Singlingen (1681)[1], Zingling (1726), Singlin (1751), Singlingen (1755), Singlingen (carte de Cassini), Singling (1771)[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village, créé au XVIIe siècle, est la propriété de Georges Poncet, un riche marchand de Bitche. Du point de vue spirituel, le village est succursale de la paroisse de Gros-Réderching, dans l'archiprêtré de Rohrbach. Du point de vue administratif, le village a le statut de commune entre 1790 et 1811, dans le canton de Rohrbach.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[3]
1793 1800 1806
231 225 284

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

C'est l'iconographie traditionnelle des douze apôtres, si souvent présente sur les retables d'autel lorrains aux XVe siècle et XVIe siècle, que le sculpteur a représenté sur une croix monumentale. Érigée en 1776 et adossée à la chapelle Saint-Donat reconstruite en 1815, elle est formée d'un large fût-stèle sur lequel les apôtres sont regroupés en trois registres sous une série d'arcatures. La base élargie de la croix, soulignée par une moulure plate, est ornée des figures de sainte Marguerite agenouillée avec sa croix et de saint Wendelin avec sa houlette, encadrant la Vierge. En dépit d'une sculpture sans beaucoup de modelé, la croix est particulièrement intéressante à cause de la rareté de son iconographie, portée aussi par deux autres croix, celles-ci du XVIe siècle, à Beaufremont et à Gendreville, dans la région de Neufchâteau.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Les moulins et scieries du Pays de Bitche, Joël Beck, 1999.
  • Rohrbach-lès-Bitche et son canton, Joël Beck, 1988.
  • Le canton de Rohrbach-lès-Bitche, Joël Beck, 2004.
  • Le Pays de Bitche 1900-1939, Joël Beck, 2005.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bouteiller - Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle, rédigé en 1868
  2. Mémoires de la Société d'Archéologie et d'Histoire de la Moselle (1862)
  3. http://cassini.ehess.fr/cassini/fr/html/fiche.php?select_resultat=36383

Liens externes[modifier | modifier le code]