Autoroute A31 (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir A31.
Autoroute A31
A31
Image illustrative de l'article Autoroute A31 (France)
Début de l'A31 à la frontière luxembourgeoise.
Historique
Ouverture 1966
Caractéristiques
Longueur 349 km
Direction nord / sud
Extrémité nord Drapeau du Luxembourg Luxembourg (limite)
Poste frontière de Zoufftgen, prolongement de l’A3
Intersections A30 E411 à Richemont
A4 E25 E50 à Metz
A33 E23 à Nancy
N4 à Toul
A5 E17 E54 à Langres
A39 à Dijon
A36 E60
Extrémité sud A6 E15 Beaune
Villes principales Metz, Nancy, Dijon
Réseau Autoroute française, également E17 E21 E60 E54 E23 E25
Territoire traversé
Régions Bourgogne
Champagne-Ardenne
Lorraine
Départements Côte-d'Or
Haute-Marne
Vosges
Meurthe-et-Moselle
Moselle

L’autoroute A31 relie la frontière franco-luxembourgeoise, dans le prolongement de l’A3 (au poste frontière de Zoufftgen), à Beaune où elle rejoint l’A6.

Elle fait partie des routes européennes E25, E21, E23 et E17 à partir de Langres. Elle est longue de 349 km.

Elle est gratuite du Luxembourg jusque Toul (péage de Gye). Elle dessert les villes de Thionville, Metz, Nancy et Dijon. Elle traverse les deux premières, tandis qu'elle contourne les deux secondes.

Son débit est un des plus importants de France (100 000 véhicules/jours à la hauteur de Croix d'Hauconcourt) puisque se mêlent les déplacements interurbains du sillon mosellan et le transit de poids lourds et de véhicules légers en provenance ou à destination du Luxembourg, de la Belgique, des Pays-Bas ou de l'Allemagne vers le nord et en provenance et à destination de la Bourgogne et du sillon rhodanien vers le sud.

C'est ainsi que l'A31 accumule plusieurs vocations, qui ne vont pas sans poser de nombreux problèmes au niveau du trafic : d'abord, l'A31 est un axe européen incontournable (ou presque, voir A34 et A304) pour les vacanciers et routiers néerlandais, belges et allemands qui se rendent en masse dans le sud de la France et pour les routiers espagnols qui se rendent dans le nord-est de la France et le nord de l'Europe.

L'A31 est effectivement un maillon surchargé de l'axe Rotterdam-Lyon ou encore Rotterdam-Milan. Ensuite, entre Luxembourg et Toul, à l'ouest de Nancy, ce trafic international se double de déplacements inter-urbains intenses : les grandes villes du sillon lorrain (Nancy, Metz, Thionville) sont connectées par cette autoroute et elle sert de chemin de parcours quotidien pour les dizaines de milliers de frontaliers français se rendant chaque jour au Luxembourg. C'est sur cette autoroute, à hauteur de la sortie Nancy Centre (sens Metz-Nancy), que se situe le radar automatique qui a enregistré le plus d'infractions en France en 2010 avec une moyenne de 20 flashes à l'heure[1].

Le tronçon Luxembourg-Toul[modifier | modifier le code]

Après l'A20 (section Vierzon à Brive-la-Gaillarde) et les deux sections de l'A75 encadrant le viaduc de Millau (section Clermont-Ferrand à Millau-nord et Millau-sud à Béziers), la portion Toul-Luxembourg est la plus longue section gratuite autoroutière de France. Pour faire face au problème d'engorgement, il est question de doubler la portion gratuite de l'A31 par la construction de l'A32. Ce projet d'A32 est dans les cartons depuis 30 ans. En résumé, s'opposent les partisans d'une nouvelle autoroute (dont le tracé ne fait pas l'unanimité) et ceux préférant la mise à 2×3 voies complète de l'A31 jusqu'à Toul, le renforcement du maillage ferroviaire, le ferroutage et même le développement des voies d'eau. [réf. nécessaire]. Le projet A32 semble définitivement abandonné en 2014. De nouvelles règles de circulation ont été mises en place en juin 2009, visant à interdire aux poids-lourds de doubler en journée (h-20 h) et à limiter la vitesse à 110 km/h partout et à 90 km/h dans les traversées d'agglomérations[2].

Gratuite du Luxembourg à Toul, le flot important de la circulation dégrade vite son état, même si ces dernières années des travaux de reclassement (traversée de Metz notamment) ont quelque peu amélioré cet état. L'A31 a en effet connu de très nombreux accidents mortels depuis sa création ; cependant, d'après les statistiques[Lesquelles ?] sur le sujet, elle n'est guère plus dangereuse qu'une autre autoroute.

En 2010, le Schéma national des infrastructures de transport (SNIT) recommande l'abandon de l'A32 et la mise à 2×3 voies de l'A31 entre Nancy et Metz. L'existence de l'emprise de cette voie permettrait un début du chantier dans les cinq ans. De plus, un barreau Dieulouard - Toul est recommandé pour décharger l'A31 au niveau de Nancy et un barreau entre l'A30 et l'A31 à l'ouest de Thionville est également recommandé pour soulager l'autoroute au niveau de la ville. Tous ces projets devraient être réalisés pour 2030[3].

De la frontière Luxembourgeoise jusqu'à Thionville-Nord, l'autoroute traverse exclusivement une zone champêtre. On peut apercevoir à l'Est la centrale nucléaire de Cattenom, l'une des plus puissantes de France. Thionville est traversée via la zone commerciale du Linkling. L'A31 surplombe en même temps la Moselle, la D1 et la voie ferrée Luxembourg-Dijon par le viaduc de Beauregard. Un peu plus au Sud, elle collecte le flot de circulation en provenance du contournement de Yutz. De ce point jusque Metz, elle constitue un des plus anciens tronçons autoroutiers de France, puisque mis en service dans les années 60.

L'A31 reçoit ensuite l'A30 à hauteur de Richemont (Triangle de la Fensch, communément nommé "Patte d'Oie de Richemont"). A partir de là, elle est aménagée à 2*3 voies et traverse un habitat relativement dense, enserrée entre la Moselle et son canal et les faubourgs des villes composant le sillon Mosellan. Elles croise l'A4, à hauteur de Hauconcourt. Elle collecte le trafic provenant de l'Ouest (Paris, Reims notamment). Elle perd le trafic qui se détourne vers Metz-Est. Bien que disposant d'un contournement complet par l'Est, la plupart des automobilistes traversant Metz emprunte l'A31, qui frôle le centre ville. L'autoroute redevient à 2*2 voies, après l'échangeur Metz-Nord, pour une courte section de 2 kilomètres. Elle reprend sa configuration à 2*3 voies pour recevoir le traffic sortant de Metz et se dirigeant vers Nancy. Elle traverse la ZAC d'Augny, quasiment en son centre, avant de bifurquer plein Sud vers Nancy.

L'autoroute collecte ensuite le flux provenant de la rocade Sud-Est de Metz et, par extension, de l'Est Mosellan et du Land de Sarre. Le parcours est champêtre. On passe sous la LGV-Est-Européenne avant Pont-à-Mousson, tout en longeant les côtes de Moselle, visibles à hauteur de Marieulles entre autre. Le tracé devient plus sinueux au droit de Custines. On aborde l'agglomération nancéienne. Nancy est contournée par le Nord-Ouest. Sa traversée s'effectue en 2*3 voies. L'A31 se divise ensuite en deux axes autoroutiers: l'A33, filant plein Est, est le prolongement de la N4, assurant les liaisons avec Epinal/Besançon (N57), Colmar/St-Dié (N59) et Sarrebourg (N4). Et l'A31, vers Toul et Beaune. A ce stade, l'autoroute file plein Ouest, traversant la forêt de Haye. Elle dessert Toul, avant de se diviser de nouveau. Vers Ouest, par la N4, on dessert Bar-le-Duc, St-Dizier et Paris. Vers le Sud, on reste sur l'A31, qui devient payante au niveau du péage de Gye.

Le tronçon Toul-Beaune[modifier | modifier le code]

L'A31 perd alors sa vocation inter-urbaine. Elle ne desservira plus aucune ville d'importance avant Dijon, 200 kilomètres plus loin. Le trafic chute brutalement. La vitesse limite autorisée est de nouveau fixée à 130 km/h. Hormis lors des périodes transhumances estivales, la section Toul-Langres est peu fréquentée. D'une autoroute inter-urbaine au trafic très dense et aux échangeurs rapprochés, on passe à une section à faible trafic, avec des échangeurs espacés (plus de 20 kilomètres souvent).

Après le péage de Gye, le tracé ne rencontre aucune ville d'importance. Neufchâteau est contournée de façon lointaine par l'Est. L'A31 entre ensuite dans les Vosges. Vittel et Contrexéville sont mieux desservies, éloignées de seulement quelques kilomètres de l'autoroute. Puis le tracé s'engage dans les collines du Bassigny, à une altitude avoisinant les 350-400 mètres. Langres est contournée par le Nord-Ouest, à plus de 10 kilomètres. L'A31 collecte le flux venant de l'A5 (trafic en provenance du Nord de la France, de Troyes, de Paris et de Belgique). Pour contenir ce trafic, elle a été mise à 2*3 voies jusqu'à son terme, à Beaune. L'A31 pénètre en Bourgogne peu avant Selongey. Elle contourne Dijon par l'Est. Cependant, la ville est desservie, dans son accès Nord comme Sud, par deux itinéraires à chaussées séparées. Elle croise ensuite l'A39, autoroute de liaison qui permet de rejoindre les Alpes, le Jura et Grenoble sans passer par Lyon. L'A31 dessert Nuits-St-Georges, puis rejoint l'A6 en provenance de Paris et vers Lyon.

Limitations de vitesse[modifier | modifier le code]

  • Luxembourg - Thionville-ouest : 110 km/h (130 km/h sur territoire luxembourgeois)
  • Thionville-ouest - Thionville-est : 90 km/h
  • Thionville - Metz-nord : 110 km/h
  • Metz-nord - Metz-sud : 90 km/h
  • Metz-sud - Nancy-nord : 110 km/h
  • Nancy-nord - Nancy-ouest : 90 km/h
  • Nancy-ouest - Toul : 110 km/h
  • Toul - jonction A6 : 130 km/h

Un projet de limitation de vitesse prévoyant notamment la disparition des sections à 130 km/h (remplacées par des sections à 110 km/h) et une interdiction de doubler s'appliquant aux poids lourds est entrée en vigueur le 10 juillet 2009.

Travaux sur A31[modifier | modifier le code]

  • 2008 : 200 km de voies nouvelles ont été aménagées en 3 ans. L'élargissement de 2 à 3 voies est réalisé sur la totalité du tronçon entre Beaune et Langres (sur 98 km)[4]. Les travaux sont estimés à 310 millions d'euros, entièrement financés par APRR (Autoroute Paris Rhin Rhône).

Carrefours autoroutiers[modifier | modifier le code]

  • Croix de Vignoles entre l'A31 et l'A6 vers Paris et Auxerre près de Beaune.
  • Croix de Ladoix-Serrigny entre l'A31 et l'A36 vers Dole, Besançon et Mulhouse, près de Beaune.
  • Entre l'A31 et l'A311 vers Dijon.
  • Entre l'A31 et l'A39 vers Dole, Besançon, Mulhouse et Genève, près de Dijon.
  • Entre l'A31 et l'A5 vers Paris, Troyes, Reims, Lille et Chaumont près de Langres.
  • Près de Nancy un carrefour autoroutier (appelé « échangeur origine ») entre l'A31 et l'A33 vers Lunéville, Saint-Dié et Strasbourg.
  • Entre l'A31 et l'A313 vers Verdun et Pont-à-Mousson, près de Pont-à-Mousson.
  • Croix d'Hauconcourt entre l'A31 et l'A4 vers Paris, Strasbourg, Verdun, Reims et Sarrebruck au nord de Metz.
  • Patte d'oie de Richemont entre l'A31 et l'A30 vers Longwy entre Metz et Thionville.
  • Entre l'A31 et l'A319 (en projet) au sud de Langres, vers Vesoul.

Échangeurs (de Beaune à la frontière luxembourgeoise)[modifier | modifier le code]

Échangeurs de Beaune à Toul (Section concédée à APRR)[modifier | modifier le code]

Échangeurs de Toul à la frontière luxembourgeoise (Section non concédée)[modifier | modifier le code]

Lieux sensibles[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Zones de bouchons :

  • Périphérie de Thionville (dans les deux sens) dès la sortie 37.1 ;
  • Retour du Luxembourg aux heures dites de pointe (de 15 h à 20 h) ;
  • Carrefour autoroutier avec l'A33 depuis (ou en direction) de Metz dans les deux sens de circulation. Bouchon lors des vacances scolaires (route pour aller vers les Vosges, le Jura) et lors des trajets urbains (Nancy - Metz - Luxembourg) ;
  • Péage de Gye.

Globalement, c'est une autoroute très sensible.

À noter la mise en place depuis juin 2012 de caméras de vidéosurveillance qui permettent de surveiller la traversée de Thionville, la traversée de Metz ainsi que la côte Solvay au nord-ouest de Nancy (tous ces secteurs sont déjà limités à 90 km/h).

Antennes[modifier | modifier le code]

A311[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Autoroute française A311.

L'autoroute A311, ou A311, est une courte autoroute française, antenne de l'A31, reliant cette dernière à Dijon.

A313[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Autoroute française A313.

L'autoroute A313, ou A313, relie l'A31 à Pont-à-Mousson.

Projets[modifier | modifier le code]

A319[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Autoroute française A319.

L'autoroute A319, permettra de connecter l'A31 à Vesoul par le doublement autoroutier de la RN19.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Où flashe-t'on le plus les automobilistes ? sur Europe1.fr
  2. Nouvelle règle de circulation de l'A31 sur le site de la ville de Metz
  3. Le nouveau visage de l'autouroute A31, Républicain lorrain du 17 juillet 2010.
  4. Le Moniteur N°5533 du 11 décembre 2008

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]