Autoroute A48 (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir A48.
Autoroute française A48
A48
Carte de l’autoroute A 48
Autres dénominations Autoroute du Dauphiné
Historique
Ouverture de 1968 à 1975
Caractéristiques
Longueur 51 km
Direction nord-ouest / sud-est
Extrémité nord-ouest A43 à Cessieu
Intersections A49 à Voreppe
Extrémité sud-est A480 à Saint-Égrève
Villes principales Voiron
Grenoble
Réseau Autoroute française, également E711
Territoire traversé
1 région Rhône-Alpes
1 département Isère

L’autoroute A48 est une autoroute permettant la liaison de Lyon à Grenoble. Elle se connecte à l'A43 au niveau de Bourgoin-Jallieu et se termine à Saint-Égrève à proximité du centre de Grenoble au niveau de l'échangeur avec l'A480. Elle est surnommée « l'Autoroute du Dauphiné ». Elle est gérée par les Autoroutes Paris-Rhin-Rhône (SAPRR) et AREA.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • 2×2 voies
  • 2×3 voies entre l'A49 et A480 (10 km)
  • 51 kilomètres de longueur
  • Aires de service

Historique[modifier | modifier le code]

  • 1968 : Une première portion gratuite est ouverte à la circulation entre La Bastille (Grenoble Centre) et Voreppe à l'occasion de l'ouverture des jeux olympiques d'hiver de cette ville.
  • 1975 : Ouverture de la portion payante entre Voreppe et l'A43 gérée par AREA.
  • 2011 : Déclassement des cinq derniers kilomètres à l'entrée de Grenoble.

Sorties[modifier | modifier le code]

La barrière de péage de Rives.
Le viaduc de la Fure.

+ Aires de service Voreppe (sens Grenoble-Lyon), L'Île Rose (sens Lyon-Grenoble)

Lieux sensibles[modifier | modifier le code]

(uniquement les lieux à bouchons et les pentes dangereuses) : Dans les deux sens cette autoroute traverse plusieurs cols. Le plus difficile en période hivernale est celui de la Rossatière surtout pour les poids lourds.

Croisements autoroutiers[modifier | modifier le code]

Département traversé[modifier | modifier le code]

L'autoroute A48 traverse le département de l'Isère.

La liste suivante répertorie les villes desservies et sites à visiter à proximité de l'autoroute.

Développements[modifier | modifier le code]

La section entre cet échangeur et la Porte de France à Grenoble a été déclassée le 23 février 2011 et a été reclassée dans le domaine public routier national sous la dénomination RN 481[1].

Un projet d'extension de l'autoroute A48 existe : il relie Bourgoin-Jallieu à Ambérieu-en-Bugey, rejoignant l'A42. Ce projet est long de 50 km et il permettra d’éviter l’agglomération lyonnaise. Le coût de la réalisation s’élève à 722,6 millions d’euros à raison de 15 millions d’euros par kilomètre par décision ministérielle du 30 avril 2002, avec un trafic de 25 000 véhicules par jour à l’horizon 2020[2],[3].

Concession de l'autoroute[modifier | modifier le code]

  • La Première concession est accordée à AREA en 1971 [4], et prévoit notamment une rétrocession selon les termes suivants (Article 36) : 'La concession prendra fin le 31 décembre de la trente-septième année suivant l'année de la mise en service de la moitié de la longueur de l'autoroute, compte non tenu des sections conditionnelles.[...]'
  • La concession de la section de l'A48 entre Bourgoin-Est et Saint-Egrève est modifiée en 1988 par le deuxième contrat de concession, avec une rétrocession prévue en 2015[5] ;
  • Le 7ème avenant de 1997 modifie la date de fin de concession de 2015 à 2017 [6] ;
  • Le 10ème avenant du deuxième contrat de concession d'autoroute paru dans le Journal Officiel le 7 novembre 2004 modifie, notamment, la date de rétrocession de 2017 à 2032 (article 36 du contrat de concession)[7].

Par ailleurs, la société APRR, maison mère de la société concessionnaire AREA, a été partiellement privatisée fin 2004 puis complètement privatisée le 20 février 2006.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décret du 23 février 2011
  2. La liaison A48 Ambérieu-Bourgoin, Schéma de cohérence territoriale Nord-Isère
  3. [PDF] L’autoroute A48, Syndicat mixte de la Boucle du Rhône en Dauphiné
  4. JO du 14/04/1971[1]
  5. JO du 10/05/1988 [2]
  6. JO du 31/12/1997 [3]
  7. JO du 7/11/2004 p. 15/41[4]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]