Autoroute A466 (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autoroute A466
A466
Historique
Ouverture prévue fin 2015[1]
Caractéristiques
Longueur 4 km
Direction nord-est / sud-ouest
Extrémité nord-est Autoroute A46 à Quincieux
Extrémité sud-ouest Autoroute A6 aux Chères
Villes principales Lyon
Réseau Autoroute française, actuellement en construction
Territoire traversé
1 région Rhône-Alpes
1 département Rhône

L’autoroute A466 est un projet de barreau autoroutier de 4 kilomètres qui reliera les autoroutes A6 (aux Chères) et A46Quincieux et Ambérieux-d'Azergues) dans l'agglomération nord de Lyon[1]. Déclarée d’utilité publique le 15 juillet 2009, elle est inscrite dans le contrat plan de 2009-2013 et est concédée à la société APRR[2]. Son ouverture est prévue pour la fin 2015[3].

L'A466 permet de créer un liaison jusqu'alors inexistante entre l'A6 dans le sens sud-nord et l'A46 dans le sens ouest-est et, inversement, entre l'A46 dans le sens est-ouest et l'A6 dans le sens nord-sud ; ce qui à terme (à l'horizon 2020 lorsque l'autoroute A89 sera reliée à l'A6) terminera la réalisation de l'axe autoroutier Bordeaux - Genève.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

La bretelle d'accès à l'A466 depuis l'A46 (sens est-ouest)

La déclaration d'utilité publique de construction de l'A 466 est validé par le décret du 15 juillet 2009[4].

Les travaux préliminaires sont réalisés en 2012 et la construction de l'autoroute en elle-même débute 2013. Le coût de l'ensemble des travaux, y compris l'élargissement de l'A46 entre Anse etGenay (passage de 2x2 voies à 2x3 voies) est de 76 millions d'euros entièrement financé par la société APRR[3].

Itinéraire (en projet)[modifier | modifier le code]

  •  Échangeur entre A46 et A466 (demi-échangeur), au km 3 de l'A46
  • BAB-Grenze.svg Gare de péage des Chères
  •  Échangeur entre A6 et A466 (demi-échangeur)

Trafic[modifier | modifier le code]

Le trafic est estimé à 11 000 véhicules par jour à l'horizon 2020[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « A6 ↔ A46, une liaison autoroutière plus directe, plus pratique », sur le site internet de la société APRR (consulté le 9 novembre 2014).
  2. « Séance du Sénat du 15 février 2011 », sur le site internet du Sénat (consulté le 9 novembre 2014).
  3. a, b, c et d [PDF]« Dossier d'information : construction de l'A466, élargissement de l'A46. », sur le site internet de la société APRR,‎ octobre 2012 (consulté le 9 novembre 2014).
  4. « Décret du 15 juillet 2009 », sur le site internet Légifrance, service public de la diffusion du droit par l’internet (consulté le 9 novembre 2014).

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]