Autoroute A72 (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir A72.
Autoroute A72
A72
Image illustrative de l'article Autoroute A72 (France)
L'autoroute A72 au niveau de la sortie 11
Carte de l'autoroute A72
Historique
Ouverture 1975-1985
Caractéristiques
Direction nord-ouest / sud-est
Extrémité nord-ouest A89 à Nervieux
Intersections N88 à Saint-Étienne
Extrémité sud-est N488 (vers A47)
Villes principales Feurs, Montrond-les-Bains, Montbrison,
Réseau Autoroute française, aussi E70
Concessionnaire ASF entre l'A89 et la sortie 9
Gestionnaire DIR Centre-Est entre la sortie 9 et la RN 88
Territoire traversé
1 région Rhône-Alpes
1 département Loire
Notes
Tracé actuel

En France, l'A72 est une autoroute qui relie l'A89 à hauteur de Nervieux à Saint-Étienne dans la Loire. Elle constitue également un tronçon de la route européenne E70.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Elle est concédée à la société Autoroutes du Sud de la France (ASF) dans laquelle elle fait partie de la zone Centre. Radio Vinci Autoroutes est disponible sur l'A72 sur la fréquence 107.7 FM.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier tronçon autoroutier de l'A72 a été mis en service en 1975 par classement dans la voirie autoroutière (alors sous la numérotation B47) de la section entre La Terrasse (sortie 12) et Méons (sortie 15), puis par l'ouverture de la section entre Andrézieux-Bouthéon (sortie 8b) et Ratarieux (sortie 10)[1].

Côté puydômois, une section de l'autoroute B71, construite par la DDE du Puy-de-Dôme, ouvre en mars 1977 entre la Thiers-Ouest (sortie 2, actuellement 29) et une fin provisoire débouchant sur la RN 89 à Chabreloche. Cette section est prolongée à l'ouest vers Lussat le 24 octobre 1978[2]. Cette dernière section est inaugurée par le Président de la République Valéry Giscard d'Estaing.

Ces deux sections sont renumérotées A72 en 1982.

Une autre section ouvre entre Ratarieux et La Terrasse en 1983[1].

L'autoroute atteint la plaine du Forez en 1984 et 1985 par l'ouverture complète de la liaison entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne[1].

En 2006, l'A72 a été renommée A89 entre Clermont-Ferrand et Balbigny.

Parcours[modifier | modifier le code]

  •  Échangeur entre A89 et A72 (km 84,63)
  • sortie 6 : Feurs, Boën (km 96)
  • Aire de service de la Plaine du Forez (dans les deux sens)
  • sortie 7 : Montrond-les-Bains, Montbrison (km )
  • Aires de repos de Chante Perdrix (sens Clermont-Saint-Étienne), des Chanimats (sens Saint-Étienne-Clermont)
  • Péage de Veauchette
  • sortie 8 : Andrézieux-Bouthéon, Roanne, Thiers par RD 1082 (km 116/19)
  • sortie : Andrézieux-Bouthéon (km 17)
  • sortie 9 : Saint-Just-Saint-Rambert, La Fouillouse, Andrézieux-Bouthéon Aéroport, Opéra Parcs, Autres Zones (sortie modifiée dans le sens Saint-Étienne → A89) (km 15)
  • sortie 10 : Saint-Étienne La Fouillouse, Firminy, Annonay, Le Puy-en-Velay, Villars, Bellevue, Hôpital Nord (km 10)
  • sortie 11 : Saint-Étienne (km 8)
  • sortie 12 : Saint-Étienne La Terrasse, Saint-Priest-en-Jarez, Villars, L’Étrat (km 6)
  • sortie 13 : Saint-Étienne Montreynaud, Technopole (km 5)
  • sortie 14 : Saint-Étienne La Talaudière, Stade Geoffroy-Guichard, Zénith-Cité du Design, Z.I. Molina Nord (km 4)
  • sortie 15 : Saint-Étienne (sortie fermée dans le sens A89 → N88) (km 3)
  • sortie 16 : Saint-Jean-Bonnefonds, Monthieu, Terrenoire (km 2)
  •  Échangeur entre RN 488 et A72 (km 1)
  •  Échangeur entre RN 88 et A72 (km 0)

Note sur le kilométrage[modifier | modifier le code]

L'A72 étant d'abord construite à Saint-Étienne sous le numéro B47, le kilométrage en est ainsi : le PR 0 est situé au niveau des échangeurs A72/RN 88/RN 488, et interrompt le kilométrage normal de l'A72 au kilomètre 123.

Avec le renommage de la section Clermont-Ferrand – Nervieux en A89, le kilométrage n'a pas été modifié sur l'A72 ; elle commence au kilomètre 84,63 très précisément[3]. Le kilométrage de la section renommée A89 a été majoré de 400 kilomètres (km 29 A72 → km 429 A89). L'A72 fait 54,850 km dont 21 km à section gratuite.

Lieux touristiques[modifier | modifier le code]

Le franchissement du col de Cervières (altitude 806 m), en direction de Clermont-Ferrand

Lieux sensibles[modifier | modifier le code]

  • Le tracé de l'ancienne A72 étant sinueux entre Thiers-Ouest et Saint-Germain-Laval, la vitesse est limitée à 110 km/h (100 km/h par temps de pluie) sur 40 km.
  • À Saint-Étienne, le soir aux heures de pointe et quand il y a un match au stade Geoffroy-Guichard et un spectacle au Zénith.

Futur[modifier | modifier le code]

  • L'autoroute devrait faire face à des travaux d'un nouvel échangeur: l'échangeur A45/A72/Rocade ouest, à la hauteur de la commune de La Fouillouse, au nord de Saint-Étienne.
  • L'autoroute devrait être prolongée soit par le nord (en direction de Roanne avec l'A77) soit par le sud et la création d'un tunnel passant sous le col de la République (projet déjà élaboré depuis des décennies) via Annonay et se terminera a Valence sur l'A7.

Galerie d’images[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Historique de l'autoroute A72 sur WikiSara
  2. Historique de l'autoroute A89 sur WikiSara
  3. Image Street View du point kilométrique 84,63

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • C. Pairon et J. Tixler, « Deux réalisations autoroutières dans l'agglomération stéphanoise, l'autoroute nord de Saint-Étienne et la traverse de Firminy », Le Moniteur du BTP, no 45-46,‎ 9 novembre 1974, p. 73-78 (résumé)
    La desserte nord de Saint-Étienne constitue une première étape dans le désenclavement du Massif central, en créant une autoroute vers Clermont-Ferrand.
  • A. Vivet, « L'autoroute A72 Clermont-Ferrand - Saint-Étienne », Revue générale des routes et aérodromes, no 610,‎ juillet 1984, p. 29-30 (résumé)
  • D. Bernier, P. Choiset, M. Lasauniere, J. Maurin, A. Palacci et J. Ravix, « Viaduc sur la Loire - Autoroute A72 », Travaux, no 592,‎ octobre 1984, p. 30-42 (résumé)
    Le viaduc de l'autoroute sur la Loire est construit selon la technique du pont-pousse.
  • Ch. Jamot, « Lyon, Clermont-Ferrand et l'autoroute A72 », La terre et les hommes,‎ 1990, p. 175-194

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]