Michel Tony-Révillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Révillon (homonymie).

Michel Tony-Révillon
Fonctions
Député 1932-1935
puis 1945-1957
Sénateur 1935-1940
Gouvernement IIIe République-IVe République
Groupe politique RRRS (1932-1935)
GD (1935-1940)
RRRS (1945-1957)
Biographie
Date de naissance
Date de décès
Résidence Ain

Michel Tony-Révillon est un homme politique français, né le à Paris et décédé le à Paris.
Il est le fils de Tony Révillon (1832-1898), journaliste, écrivain et député.

Fonctions gouvernementales[modifier | modifier le code]

Fonctions électives[modifier | modifier le code]

Il fait partie des 27 parlementaires qui s'embarquent, avec Édouard Daladier, Georges Mandel, Pierre Mendès France et Jean Zay, le sur le Massilia à destination de Casablanca[1] avec l'intention de constituer un nouveau gouvernement en exil afin de mieux reprendre l'offensive militaire à partir des départements d'Afrique du Nord. Le , avec 21 autres parlementaires, il est autorisé à regagner la France, soit sept jours après le vote des pleins pouvoirs constituants au maréchal Pétain par l'Assemblée nationale (c'est-à-dire la réunion du Sénat et de la Chambre des députés). Il s'est donc trouvé de ce fait absent des débats. En juillet et août 1945, il est juré au procès de Pétain devant la Haute Cour de justice.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Pierre Maury, « Les passagers du Massilia », sur Digithèque de matériaux juridiques et politiques, 1998-2005.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Mes carnets (juin-octobre 1940), PARIS Odette Lieutier, 1945, 240 p.

Sources[modifier | modifier le code]

  • « Michel Tony-Révillon », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Liens externes[modifier | modifier le code]