Le projet « Relations internationales » est lié à ce portail

Portail:Relations internationales

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

MapL.png Portail des Relations internationales


10 450 articles sont actuellement liés au portail

Présentation [modifier

Ce portail est consacré aux Relations internationales, c'est-à-dire aux diverses approches théoriques des phénomènes internationaux.

Sous-discipline de la science politique, les Relations internationales étudient les relations interétatiques (relevant de la politique étrangère des États) ainsi que les activités des organisations internationales et des acteurs transnationaux. Elles peuvent être définies comme « l'ensemble des relations et communications susceptibles d'avoir une dimension politique et s'établissant entre des groupes sociaux en traversant les frontières » (Ph. Braillard et M.-R. Djalili, Les relations internationales, PUF, coll. Que-sais-je?, 7e édition, 2004).

Le saviez-vous ? [modifier

Un domaine d'excellence des universités britanniques puis américaines

Cambridge Peterhouse OldCourt.JPG

La place des relations internationales dans les universités et la recherche semble dépendre de l'importance qu'elle revêt pour le pays. Elle est très forte au Royaume-Uni au début du vingtième siècle quand ce pays est la première puissance mondiale. Après la Seconde Guerre mondiale, et le passage de témoin du Royaume-Uni aux États-Unis, la recherche britannique décline tandis qu'aux États-Unis, elle connaît un fort essor lié à leur implication internationale croissante. Si les relations internationales (« RI », ou en anglais « IR » pour International Relations) ont été fortement imprégnées par le libéralisme qui a forgé les grandes institutions internationales (ONU, FMI, Banque mondiale, GATT puis OMC), le réalisme connaissant de nos jours un regain d'influence, en raison notamment du besoin de l'État américain de former de nombreux « conseillers du prince » en matière diplomatique.

Régulièrement, un ouvrage de politiste américain, capture l'air du temps provoque le débat autour d'une nouvelle « grille de lecture » ou théorie unificatrice de la politique internationale. Les plus marquants parmi l'école réaliste assez conservatrice ces dernières années sont :

On peut également relever l'article « Les sources de la conduite soviétique » (1947) écrit sous le pseudonyme de « X » par George F. Kennan, qui préconisait la stratégie à adopter par les États-Unis pendant la guerre froide.

Disciplines connexes [modifier

Lumière sur… [modifier

Stèle commémorant les 500 ans de l’accord du plan d'Arrem.

Les lies et passeries (/li e pasəʁi/) sont des accords conclus de vallée à vallée sur l’ensemble de la chaîne des Pyrénées. Elles sont établies entre communautés montagnardes du même versant ou vivant de part et d’autre de la frontière franco-espagnole.

Les premières conventions écrites connues datent du XIIe siècle. Avant la formation des deux royaumes français et espagnol et l’instauration d’une frontière militaire et politique, c’est-à-dire avant le début du XVIe siècle, les lies et passeries sont des accords qui assurent en premier lieu la paix entre communautés, puis la jouissance indivise des pâturages d’altitude. Ces conventions pastorales déterminent les limites de territoires ainsi que les conditions d’utilisation des ressources et de circulation des troupeaux. Elles définissent également un ensemble de règles de police et de justice, garantissant l’application d’un seul et même droit des personnes sur le territoire considéré et engageant la responsabilité et la solidarité de la vallée. Ces conventions sont régulièrement renouvelées.

À partir du XVIe siècle, les lies et passeries se transforment et s’adaptent pour résister aux atteintes extérieures mettant en péril la paix des communautés et leur indépendance économique et politique. Ainsi, de nouvelles clauses viennent garantir la liberté de commerce et la solidarité face aux exactions de troupes de brigands ou de miquelets. Plus tard, alors que les guerres entre la France et l’Espagne utilisent la frontière comme terrain de confrontation, les vallées s’emploient à défendre leur neutralité dans des conflits qui ne les concernent pas, ou à en limiter les conséquences. La guerre de Succession d’Espagne, entre autres conflits troublant la zone pyrénéenne, donne l’occasion aux montagnards de démontrer leur opiniâtreté à demeurer en dehors du conflit et à revitaliser les antiques accords qui leur avaient, jusque là, garanti un état de paix et un équilibre économique, malgré les ingérences centralisatrices des deux monarchies.

Les accords de lies et passeries sont toujours vivants. On en compte à la fin du XXe siècle une centaine dans les régions montagneuses de Navarre. De même, deux faceries perpétuelles ont été consacrées par le traité des limites de 1856, entre l’Espagne et la France. Ce traité des limites a donné une assise juridique aux lies et passeries transfrontalières ; il définit leur portée et donne un nouvel outil aux communautés frontalières, qui leur permet d’évoluer en établissant des relations privilégiées hors du cadre des activités pastorales. Des exemples récents montrent le dynamisme potentiel du cadre fixé par le traité. Les États, incluant la principauté d’Andorre, se sont donné la faculté d’intervenir directement dans les processus de rapprochement des communautés frontalières soit au sein de l’ancienne commission internationale des Pyrénées datant de 1875, ou de la plus récente communauté de travail des Pyrénées de 1983.

Autres articles sélectionnés au sein du portail des relations internationales

Les catégories [modifier


Théories des relations internationales [modifier

Les écoles de pensée en théorie des Relations internationales

Écoles Sujets Auteurs
Idéalisme Société des NationsIdéalisme wilsonien14 pointsMultilatéralisme Woodrow Wilson • Voir aussi Kant
Réalisme et
Néoréalisme
ÉtatAnarchieIntérêt nationalPuissance (relations internationales)GuerreBalancingBandwagoningSécurité Edward Hallett CarrHans MorgenthauReinhold NiebuhrGeorge KennanHenry KissingerKenneth Waltz • Voir aussi Thomas Hobbes et Thucydide
Ecole anglaise Institutions internationalesDiplomatie Hedley BullJohn BurtonDavid MitranyMartin Wight • Voir aussi John Locke
Libéralisme et
Néolibéralisme
Coopérationorganisation internationale Robert KeohaneJoseph NyeRobert Axelrod
Fonctionnalisme et
Néofonctionnalisme
Intégration régionalespill-over David MitranyErnst B. Haas



Chercheurs en théorie des Relations internationales

A – G H – L M – Z

Ouvrages de référence


Concepts et notions en théorie des Relations internationales

Histoire des relations internationales

Historiens

Enseignement


Approches des relations internationales [modifier

Index par thème [modifier

Diplomatie

UNSC Summit 2005.jpg

Politique étrangère par pays

Organisations internationales

Flag of the United Nations.svg

Le système des Organisation des Nations unies

Organisations à vocation politico-militaire

Organisations régionales

Afrique
Amériques
Asie
Europe
Océanie
Moyen-Orient et Afrique du Nord

Organisations à vocation économique

Organisations à vocation technique ou scientifique


Contenu de qualité

Ces articles ont été sélectionnés comme faisant honneur de façon exceptionnelle à Wikipédia, l'encyclopédie libre et gratuite. Ces articles satisfont à des critères stricts, mais vous pouvez encore les améliorer !

Article de qualité Articles de qualité

Bon article Bons articles

Article potentiellement bon ou de qualité Articles proposés

Ces catégories sont désespérément vides. À vous de jouer pour les remplir d'articles de qualité !

modifier la liste

Projet modifier ]

Contribuer
  • Si vous êtes intéressé par les Relations Internationales et que vous possédez des connaissances sur ce sujet, n'hésitez pas à visiter la page du projet.
  • Vous pouvez aussi vous inscrire en tant que participant du projet sur cette page.
  • Enfin, pour toutes remarques et questions concernant le projet ou ce portail, vous pouvez consulter notre page de discussion.