Catherine Tasca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tasca.
Catherine Tasca
Image illustrative de l'article Catherine Tasca
Fonctions
Sénatrice des Yvelines

(12 ans, 11 mois et 29 jours)
Élection 26 septembre 2004
Réélection 25 septembre 2011
Groupe politique SOC
Ministre de la Culture et de la Communication

(2 ans, 1 mois et 9 jours)
Président Jacques Chirac
Gouvernement Lionel Jospin
Prédécesseur Catherine Trautmann
Successeur Jean-Jacques Aillagon
Députée de la 11e circonscription
des Yvelines

(11 ans, 10 mois et 13 jours)
Élection 1er juin 1997
Législature XIe
Groupe politique SOC
Prédécesseur Jean-Michel Fourgous
Successeur Guy Malandain
Secrétaire d'État à la Francophonie

(11 mois et 25 jours)
Président François Mitterrand
Gouvernement Pierre Bérégovoy
Prédécesseur Elle-même
Successeur Jacques Toubon
Ministre délégué à la Francophonie

(10 mois et 19 jours)
Président François Mitterrand
Gouvernement Édith Cresson
Prédécesseur Alain Decaux
Successeur Elle-même
Ministre délégué à la Communication

(3 ans et 3 jours)
Président François Mitterrand
Gouvernement Michel Rocard I
Michel Rocard II
Prédécesseur André Santini
Successeur Georges Kiejman
Biographie
Date de naissance (75 ans)
Lieu de naissance Lyon, Rhône, France
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste
Père Angelo Tasca
Profession Responsable d'entreprises culturelles

Catherine Tasca, née le à Lyon, est une femme politique française, ministre de la Culture entre 2000 et 2002 puis sénatrice des Yvelines entre 2004 et 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la fille d'Angelo Tasca, ancien dirigeant communiste italien passé au service du gouvernement de Vichy et peu inquiété à la Libération en raison de services rendus également à la Résistance.

Jusqu'en 2014, elle est présidente du festival international du théâtre de rue d'Aurillac.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Elle fut membre du Parti socialiste unifié dirigé par Michel Rocard, avant de rejoindre le Parti socialiste dirigé par François Mitterrand, membre du Siècle, un des cercles les plus influents.

Carrière parlementaire[modifier | modifier le code]

  • Le  : élue sénatrice des Yvelines, membre de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées. Elle est aussi membre de la délégation parlementaire pour l'Union européenne, et vice-présidente du groupe socialiste.

Carrière ministérielle[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Manon Rescan, « Les débuts difficiles des LRM à la commission des lois », lemonde.fr, (consulté le 24 juillet 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]