Laurent Guimier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Laurent Guimier
Image illustrative de l'article Laurent Guimier
Laurent Guimier à gauche dans l'émission Les Pieds dans le plat de Cyril Hanouna sur Europe 1 en 2014.

Naissance
Lisieux
Nationalité Française
Profession Journaliste radio, manager internet
Médias
Radio France Info (mai 2014-mai 2017)
Radio France (depuis mai 2017)

Laurent Guimier, né le à Lisieux, est un journaliste français. Il est actuellement le directeur délégué aux antennes et aux contenus de Radio France. Il est directeur de France Info durant 3 ans (à partir de 2014).

Biographie[modifier | modifier le code]

Laurent Guimier fait ses débuts à la radio en 1987 à Cocktail FM (aujourd'hui Radio Cristal), station locale de Lisieux (Calvados)[1].

Il entre à Europe 1 en 1994 comme reporter aux informations générales, puis au service politique et au service société[2]. De 1998 à 2003, il mène une entrevue quotidienne à la matinale de la radio[3]. Il devient correspondant entre 2003 et 2005 d'Europe 1 en région Aquitaine, puis rédacteur en chef de la tranche d'information matinale de la radio pendant une année en 2005[4].

Il quitte Europe 1 en , pour diriger la rédaction du site numérique du quotidien Le Figaro, sous la responsabilité de Nicolas Beytout, directeur des rédactions du groupe Le Figaro[5]. LeFigaro.fr devient le premier site d'information généraliste, passant pour la première fois devant LeMonde.fr en juin 2008, selon les résultats du panel Médiamétrie/Netratings[6]. Sous l'impulsion d'Étienne Mougeotte, nouveau directeur des rédactions du groupe Le Figaro, il développe et présente le Talk Orange Le Figaro, la première émission politique quotidienne sur le Web, en alternance à la présentation avec Anne Fulda.

Laurent Guimier revient à Europe 1 en , en tant que directeur de la rédaction, nommé par Alexandre Bompard président de la station, en remplacement de Benoît Duquesne[4]. Il quitte la rédaction en au terme de sept vagues d'audience positives consécutives sur les tranches d'information, mais reste néanmoins au sein du groupe Lagardère.

Il rejoint la rédaction numérique en qualité de directeur-général adjoint éditorial pour diriger les sites Web d'information de Lagardère Active (europe1.fr, lejdd.fr et parismatch.com)[7] et assure également la coordination de l'information numérique de Lagardère Active.

En , il est nommé directeur de l'information numérique du pôle actualités de Lagardère Active qui rassemble Europe 1, le Journal du Dimanche et Paris Match. À ce titre, il assure notamment la direction éditoriale des sites europe1.fr, lejdd.fr, parismatch.com et lelab.europe1.fr[8]. À l'antenne d'Europe 1, il anime Des clics et des claques du lundi au jeudi de 20 heures à 21 heures depuis la fin , consacré à l'actualité d'Internet et des réseaux sociaux numériques, et présente depuis , la chronique Tout est Dit, du lundi au vendredi à h 34, zapping des petites phrases politiques[9].

En , il quitte l'émission Des clics et des claques sur Europe 1[10].

Toujours chargé de l'information numérique, il intervient depuis dans le cadre de la tranche matinale animée par Bruce Toussaint sur Europe 1 où il propose une chronique de vérification par les faits au sujet d'une déclaration d'importance relevée dans les médias intitulé le Vrai-faux de l'info. Il intervient également dans le cadre d'émission spéciale de la station, à l'occasion des « Grands forums ». À cette occasion, l'émission diffusée en direct sur la radio connait une prolongation sur l'internet[11].

À partir du , il devient chroniqueur dans l'émission de radio présentée par Cyril Hanouna Les Pieds dans le plat, diffusée sur Europe 1, et chroniqueur d'octobre à à l'éphémère émission de début Jusqu'ici tout va bien diffusé en avant soirée à France 2 présentée par Sophia Aram.

Le 7 mai 2014, il quitte l'émission Les Pieds dans le plat, animée par Cyril Hanouna. Le 9 mai, il annonce son départ d'Europe 1 à la fin de sa dernière chronique dans la matinale de Thomas Sotto[12]. Il est remplacé par Anne Legall pour le reste de la saison.

Le , il est nommé directeur de la station publique France Info par Mathieu Gallet, président de Radio France. « Ma mission, c'est qu'elle redevienne la chaîne info de référence. Et un média global, aussi bien sur les ondes, sur internet que sur les supports mobiles[1]. »

Le 17 mai 2017, Mathieu Gallet annonce qu'il devient le numéro 2 de Radio France en remplacement de Frédéric Schlesinger (en partance pour Europe 1). Laurent Guimier devient donc "directeur délégué aux antennes et aux contenus".

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Laurent Guimier et Nicolas Charbonneau, Docteur Jack et Mister Lang, Le Cherche midi éditeur,
  • Laurent Guimier et Nicolas Charbonneau, Génération 69 - Les trentenaires ne vous disent pas merci, éditions Michalon,
  • Laurent Guimier et Nicolas Charbonneau, Le Roi est mort ? Vive le Roi, éditions Michalon,
  • Laurent Guimier et Nicolas Charbonneau, La Ve République pour les nuls, First éditions,
  • Laurent Guimier et Nicolas Charbonneau, Le roman des Maisons Closes, éditions du Rocher,
  • Laurent Guimier, Archives photographiques de la Ve République, éditions Gründ,

Notes et références[modifier | modifier le code]