Un mot peut en cacher un autre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Un mot peut en cacher un autre
Logo de l'émission
Logo de l'émission

Genre Jeu télévisé
Périodicité Hebdomadaire
Création Yannick Le Nagard
Réalisation Philippe de Oliveira
Mikael Tomas
Présentation Damien Thévenot
Musique Pierre Billon
Jean Mora
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Nombre de saisons 1
Nombre d’émissions 40
Gain Jusqu'à 3 264 € par émission
Production
Lieu de tournage Studios de Bry-sur-Marne
Durée 25 minutes
Format d’image 16/9
Format audio Stéréo
Production exécutive Bruno Tiret
Société de production French TV
France Télévisions
Diffusion
Diffusion France 2
Lieu de première diffusion Drapeau de la France France
Date de première diffusion
Date de dernière diffusion
Statut En cours de production
Public conseillé Tout public
Site web http://www.france2.fr/emissions/un-mot-peut-en-cacher-un-autre
Chronologie

Un mot peut en cacher un autre est un jeu télévisé français présenté par Damien Thévenot lancé le samedi . L'émission est diffusée tous les samedis de 10 h 50 à 11 h 15, ainsi que du lundi au vendredi le jusqu'au en lieu et place de Motus, installé dans cette case horaire depuis le , et qui reprend la semaine suivante[1]. Absent de l'antenne depuis le 25 juin 2016, un retour du programme n'est pas à exclure[2].

Origines[modifier | modifier le code]

Principe du jeu[modifier | modifier le code]

Deux équipes de deux joueurs s'affrontent avec des mots qu'il s'agit de découvrir dans un temps imparti, grâce aux définitions que Damien Thévenot leur livre. Les mots contiennent toujours la syllabe choisie par le binôme en train de jouer. Par ailleurs ces mêmes syllabes se prononcent tel des mots réels.

Déroulement et règles de l'émission[modifier | modifier le code]

Manche 1 : Les Syllabes[modifier | modifier le code]

La 1re manche fait jouer les équipes l'une après l'autre.

Le binôme champion choisit la syllabe avec laquelle il veut jouer, parmi deux qu'on lui propose (exemple : GRO ou LAN). La syllabe choisie se retrouvera obligatoirement dans le mot à trouver. Le binôme a 3 secondes pour le trouver, aidé d'une définition donnée par l'animateur, ainsi que par le schéma du mot (qu'il peut voir sur un écran géant), dévoilant le nombre de lettres dedans, et quelques lettres de celui-ci déjà placées. Au fil des secondes, des emplacements du mot se complètent, facilitant la tâche. Toutefois, les dotations en points baissent.

Le binôme marque 3, 2 ou 1 points en fonction de sa rapidité à trouver le mot. Un mot non trouvé est malgré tout révélé, mais ne donne aucun point.

Le binôme challenger procède de même, cette fois en jouant avec la syllabe qui a été laissée par les champions.

Chaque binôme peut prétendre à un total de 36 points durant cette manche.

Manche 2 : Les Mots[modifier | modifier le code]

La 2e manche se joue avec 10 mots.

Les binômes jouent maintenant l'un contre l'autre. Un des membres de chaque binôme reste au pupitre, l’autre se place derrière une arche à l'arrière des pupitres. La subtilité veut que ce soit le candidat au buzzer qui prenne la main, mais que ça soit le candidat derrière l'arche qui réponde. Il faut donc une certaine complicité entre les deux membres du binôme, et deviner le moment où son coéquipier a la réponse, afin de prendre la main pour lui et non pas pour soi-même.

Damien Thévenot donne un mot indice, puis une définition et le schéma du mot à trouver, dans lequel toutes les lettres du mot indice sont incluses. Le candidat au pupitre pensant que son coéquipier a le mot appuie sur son buzzer, puis le second est interrogé. S'il a la réponse, il remporte le nombre de secondes restantes, converti en points. Sinon, il perd la main et l'autre binôme a le droit de réponse, durant le temps restant. S'il ne trouve pas non plus, personne ne marque, et le mot est révélé.

Les binômes peuvent prétendre à un total de 100 points pour cette manche.

Le binôme au score le plus élevé à l'issue de cette manche accède en finale, l'autre est éliminé et reçoit un lot de consolation.

Finale : Les Mots à la Suite[modifier | modifier le code]

Les points du binôme finaliste sont convertis en euros au début de la manche. Celui-ci a la possibilité de le multiplier jusqu'à 24 en réussissant 3 niveaux successifs, composés de mots à trouver, en séries respectives de 2, 3 et 4 mots.

Les deux membres du binôme ne participent pas en même temps à la finale. Dans un premier temps, un seul des deux reste auprès de l'animateur, tandis que l'autre doit partir en coulisses, ne voyant alors rien du jeu. Quand un binôme champion revient en finale, les positions de chaque candidat s'alternent par rapport à la finale précédente.

Les candidats ont 2 minutes et 30 secondes pour résoudre chacun des niveaux, sachant qu'un niveau commence par un mot court à trouver selon une définition, suivi de mots incluant toutes les lettres des précédents, eux-mêmes accompagnés de définitions. Un niveau réussi multiplie les gains par son coefficient.

Le premier candidat en jeu a le droit de passer un niveau, mais ne peut pas y revenir. S'il n'a plus de réponses au niveau 4, il demande à l'animateur d'arrêter le chronomètre. Il doit alors rejoindre son pupitre, tandis que le candidat en coulisses est rappelé. Il ne prend connaissance du jeu que là. Il a alors le reste du chronomètre pour compléter les réponses de son coéquipier. Il a le droit de passer les niveaux autant qu'il le souhaite, mais n'a pas le droit de se concerter avec son coéquipier.

À la fin du chronomètre, le binôme remporte en euros son score de la première partie du jeu, multiplié par les coefficients de chacun des niveaux réussis. Surtout, il devient ou reste le binôme champion, qui revient à l'émission suivante pour défendre son titre et faire fructifier ses gains. Le gain maximal potentiel par émission est de 3 264 .

Nombres de participations pour le binôme[modifier | modifier le code]

Chaque binôme champion pouvait participer jusqu'à 5 émissions selon le règlement[3] et un maximum de gains jusqu'à 16 320 euros.

Record de gains[modifier | modifier le code]

Le record de gains est de 6 952 € gagné par Céline et Hélène diffusé le [réf. nécessaire].

Polémiques[modifier | modifier le code]

Les chroniqueurs de l'émission Touche pas à mon poste ! ont réagi en disant que Un mot peut en cacher un autre ressemble beaucoup trop à Slam (jeu télévisé) du point de vue des règles et du décor[4]. La ressemblance est trouvée par de nombreuses sources, d'autant plus que les deux animateurs, Damien Thévenot et Cyril Féraud se ressemblent physiquement[5].

Toujours dans l'émission Touche pas à mon poste !, le chroniqueur Camille Combal, dans sa rubrique humoristique Le Poste de Surveillance a révélé qu'un couple de candidats avait triché. Lors d'une manche, un candidat doit deviner le mot mystère. L'autre candidat du duo doit buzzer lorsqu'il pense que son partenaire a trouvé le mot. Si c'est le cas, le premier candidat énonce le mot et gagne s'il est juste. Un couple avait un stratagème : le mari devait deviner le mot et tapait discrètement du doigt sur la table pour faire ainsi signe à sa femme qui buzzait pour permettre à son mari de répondre. Quelques jours après, la production a indiqué qu'ils allaient sévir et confisquer les gains du couple.

Audiences[modifier | modifier le code]

Le lundi , le programme réunissait 557 000 téléspectateurs et 11,9 %. Le lendemain, le score de l'émission s'élève à 444 000 téléspectateurs et 9,2 %[6] avant de remonter à 11,3 % le mercredi 18 février et à 11,4 % le jeudi 19[7].

Le 17 décembre 2015, la page Facebook de Un mot peut en cacher un autre indique que l'émission revient sur France 2 à partir du 26 décembre 2015 jusqu'au 25 juin 2016 mais sous forme de rediffusion (pour des raisons budgétaires)[8].

Le 7 mai 2016 l'émission enregistre son record historique : 12,5 % en part de marché sur les 4 ans et plus[9].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]