Tout le monde veut prendre sa place

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tout le monde veut prendre sa place
(TLMVPSP)
Logo de l'émission depuis le 9 août 2021
Logo de l'émission depuis le

Titre original J'y suis, j'y reste (pilote)
Genre Jeu télévisé
Périodicité Quotidienne
Création Jean-Michel Salomon
Romain Cousi
Réalisation Gérard Pullicino (2006-2021)
Serge Khalfon (2006-2021)
Tristan Carné (2006-2021)
Richard Valverde (2008-2021)
Nicolas Druet (2010-2021)
Laurence Deloupy (2006-2008)
Yvan Bodenes (2006)
Emmanuel Carriau (depuis août 2021)
Fabrice Michelin (depuis août 2021)
Pascal Rétif (depuis septembre 2021)
Présentation Laurence Boccolini (depuis le )
Ancienne présentation Nagui (du au )
Musique Gérard Pullicino (original)
Remix  :
Pierre Billon (depuis août 2021)
Jean Mora (depuis août 2021)
Éditions Musicales
Base Records
EMDF
France Télévisions
Slogan « Tout le monde veut prendre... sa place » (jusqu'au 22 juillet 2021)
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Nombre d’émissions 5 304 (au )
Vainqueur Voir cette section
Gain Jusqu'à 3 000  par émission
Production
Lieu de tournage - Studio 102,
La Plaine Saint-Denis
(depuis 2019)
- Studio 600 VCF,
La Plaine Saint-Denis
(2006-2019)
Durée Environ 45 min
Format d’image 16/9
Format audio Stéréo
Production Nagui (2006-2021)
Simone Harari (depuis 2006)
Raphaëlle Penava Desmarquet (depuis )
Laurent Robert Thibierge
(depuis )

Philippe Dourche (2008-2021)
Judith Slotine (2009-2021)
Jean Louis Blot (2006-2008)
Annick Lize (2008-2009)
Jean Michel Salomon (2006-2008)
Production exécutive Air Productions (2006-2021)
Philippe Dourche (depuis août 2021)
Société de production Effervescence (depuis 2006)
Air Productions (2006-2021)
Diffusion
Diffusion France 2
TV5 Monde
TV5 Québec Canada
Date de première diffusion (15 ans)
Statut En cours
Public conseillé Tout public
Site web [2]
Chronologie

Tout le monde veut prendre sa place, parfois abrégé TLMVPSP, est un jeu télévisé français, diffusé de façon quotidienne à midi, sur France 2, depuis le . Le jeu est présenté par Nagui du au (hormis quelques exceptions) puis par Laurence Boccolini depuis le . L'émission est coproduite par les sociétés Air Productions et Effervescence, puis uniquement par Effervescence à la suite du départ de Nagui.

Historique et présentation[modifier | modifier le code]

France 2 lance le jeu le pour relancer la case du midi, après la perte d'audience de La Cible, perdant l'avantage sur cette tranche horaire face à Attention à la marche !. Nagui présentera le jeu, qui gagne en audience au fil des années et finit par dominer le jeu de TF1 sur sa tranche horaire. Ce dernier finit par s'arrêter et laisse place aux Douze Coups de midi[1], qui petit à petit bat l'émission de France 2.

Présentation[modifier | modifier le code]

L'émission est présentée par Nagui dès le lancement, et ce jusqu'au .

Le , ce dernier annonce son choix d'arrêter la présentation du jeu. Interrogé par Le Parisien, il en détaille les raisons : « J'avais des envies de faire évoluer cette émission, de la moderniser un tout petit peu. Chaque fois que je proposais des idées, elles n'aboutissaient pas. Peut-être par peur d'un rejet des téléspectateurs. Résultat, ça fait quinze ans que c'est exactement le même jeu qu'au premier jour. [...] Ce jeu conçu pour durer une demi-heure est passé à quarante-cinq minutes sans changer le concept, ni le nombre de questions. Dans la première partie, les interviews prennent donc autant, voire plus, d'importance que le reste. [...] Au final, c'est mieux pour tout le monde. J'en ai informé par courrier France 2 et la boîte Effervescence, avec qui je produis Tout le monde veut prendre sa place. [...] Ce qui est sûr, c'est que le jeu va continuer avec quelqu'un d'autre. Ça va faire du bien à l'émission et permettre d'y mettre autre chose. Il y a plein de personnes capables de tenir la boutique. Mais on ne m'a pas demandé mon avis[1],[2]. »

Invité le soir même de l'émission C à vous, il ajoute, après avoir visionné un extrait des premières émissions en 2006 : « C'est exactement le même conducteur, c'est le même timing, c'est exactement la même. Donc dès l'instant où j'ai voulu apporter quelques modifications prétentieuses de vouloir moderniser ce jeu, [...] ça n'a pas été possible, c'est une coproduction, on ne s'est pas entendu et ça reposait trop sur la tchatche[3]. »

Le , Laurence Boccolini est choisie pour succéder à Nagui à partir du selon les informations du Parisien. Un nouveau décor et une refonte des règles de la première manche sont faites[4]. Les premières émissions présentées par Laurence Boccolini sont marquées par une diminution des audiences[5].

Principes du jeu[modifier | modifier le code]

Présélections[modifier | modifier le code]

Elles se déroulent à différentes dates, essentiellement en France, en trois phases.

Lors de la première phase, les candidats répondent par écrit, en huit minutes, à une cinquantaine de questions portant sur les différents thèmes de l’émission.

Suivent deux entretiens oraux successifs devant les membres du casting :

  • les candidats retenus à l'issue de l'écrit sont interrogés par groupes de trois ou quatre ;
  • les derniers candidats retenus passent un oral par groupes de deux ou trois et racontent des anecdotes les concernant.

La production recontacte les derniers sélectionnés dans les trois mois.

Les candidats qui ont échoué au jeu ne peuvent se représenter aux présélections avant un an. Ils n'ont le droit de revenir qu'une seconde fois.

Enregistrements et diffusion[modifier | modifier le code]

Les enregistrements ont lieu tous les mois, deux ou trois fois par jour, du lundi au vendredi, pour des diffusions dans les deux mois qui suivent. Au cas par cas, certaines émissions peuvent laisser leur place à d'autres : grands événements sportifs, actualité importante, hommages, etc.

Auparavant, jusqu'en , cinq émissions par jour étaient enregistrées. Depuis , cinq émissions sont enregistrées entre le lundi et jeudi, et sept émissions le vendredi.

Le jeu[modifier | modifier le code]

Six candidats jouent, en répondant à des questions de culture générale, pour devenir le challenger du jour et affronter, en fin d'émission, le champion en titre, dans le but de lui prendre sa place, d'où le titre de l'émission. Une particularité du jeu réside dans le fait que le champion conserve sa place d'émission en émission et cumule ses gains tant qu'il n'est pas vaincu par un challenger[6].

L'ensemble des questions posées dans l'émission est sous forme de Duo, Carré, ou Cash, et le nombre de points dépend du mode de réponse :

Modes de réponse Nombre de points Nombre de propositions de réponses
Duo +1 point 2 propositions de réponses
Carré +3 points 4 propositions de réponses
Cash +5 points Aucune proposition de réponse
Nagui, présentateur de l'émission de 2006 à 2021

Première manche : « Les Qualifs »[modifier | modifier le code]

Durant la phase des Qualifs, six candidats (trois hommes et trois femmes alternés) répondent chacun à quatre questions (deux jusqu'au 22 juillet 2021).

  • Une première « question pour tous », posée à l'ensemble des candidats en simultané, sous forme de Carré (depuis le 9 août 2021) ;
  • Chacun leur tour, deux questions de culture générale en choisissant leur mode de réponse (en Duo, en Carré ou en Cash) ;
  • Une dernière « question pour tous », cette fois en Cash (depuis le 9 août 2021).

Le nombre de points maximal est donc de 18 points dans cette manche (10 jusqu'au 22 juillet 2021).

Les quatre candidats ayant remporté le plus de points sont qualifiés pour la phase suivante. En cas d'égalité, le champion choisit entre les ex-æquo.

À l'origine, les trois meilleurs candidats étaient qualifiés pour la Compet' et le quatrième était désigné par le champion[réf. nécessaire].

Durant les Masters 2020, les anciens champions doivent répondre à une question déjà posée dans une ancienne émission en plus des deux questions habituelles. Le maximum de points n'était donc plus de 10 points, mais de 15 points.

Deuxième manche : « La Compet' »[modifier | modifier le code]

Les candidats sont interrogés sur un thème dont l'intitulé leur a été communiqué avant le tournage et sur lequel ils ont donc pu se documenter.

Huit premières questions sont posées à tous les candidats qui répondent grâce à un écran tactile et à un clavier d'ordinateur. Les réponses pour les trois premières sont en Duo, les trois suivantes en Carré, les deux dernières en Cash.

La neuvième et ultime question est à nouveau une question Cash. Le champion répartit quatre questions, une par candidat qui répond oralement. Si une bonne réponse rapporte toujours 5 points, une mauvaise en fait perdre 5. C'est donc un moyen pour le champion de favoriser les candidats qui lui plaisent, souvent ceux qu'il juge les plus faibles et donc les moins dangereux pour lui mais qui risquent de lui rapporter moins de gains. Le candidat qui termine cette manche avec le plus de points devient le challenger et affronte le champion dans la dernière phase du jeu. Là encore, en cas d'égalité, c'est au champion de désigner son challenger.

Le , un candidat ne donne aucune bonne réponse sur ses neuf questions. Le lendemain , les quatre challengers ont tous réalisé le score maximal de 27 points, ce qui n'était jamais arrivé en douze ans d'émissions.

Finale : « Le Défi »[modifier | modifier le code]

Quatre thèmes sont proposés aux deux adversaires. Le challenger a fourni à la production son thème préféré qui clignote à l'écran pour les téléspectateurs mais pas pour le champion. Le champion choisit le thème du challenger puis le sien. Ce choix est stratégique : le champion doit marquer au moins autant de points que son adversaire, mais il sait aussi que ses propres gains seront fonction, non pas de son score personnel, mais de celui de son challenger, à savoir 100  par point qu'il a marqué.

Chaque questionnaire comporte six questions ; pour chacune, le candidat choisit son mode de réponse (Duo, Carré ou Cash).

Dans un premier temps, le challenger répond mais ses bonnes réponses ne seront révélées qu'à la fin de la manche ; le champion doit donc estimer le nombre de points que son challenger a inscrits pour connaître l'objectif qu'il doit lui-même atteindre, et ainsi savoir s'il doit se risquer sur des formules Cash ou s'il doit être plus prudent.

Le champion répond à son questionnaire à son tour et son score lui est révélé au fur et à mesure. À l'issue de ce second questionnaire, les réponses du challenger sont vérifiées et son score est donné. Si le nombre de points inscrits par le challenger est inférieur ou égal à celui du champion, ce dernier conserve son titre et accroît sa cagnotte. En revanche, si le challenger a marqué plus de points que le champion, il peut le détrôner.

Cependant, le champion a la possibilité d'acheter sa place au challenger en lui proposant tout ou partie de la cagnotte qu'il a accumulée depuis le début. Si sa proposition est acceptée, le champion conserve son titre ainsi que les gains qu'il a engrangés, déduction faite de la somme offerte au challenger ; ce dernier part quant à lui avec 100  par point marqué en plus de la somme donnée par le champion. Dans le cas contraire, le champion perd son titre et part avec l'intégralité de ses gains ; le challenger devient alors le nouveau champion avec une cagnotte s'élevant à 100  pour chaque point marqué lors de la dernière manche, soit au maximum 3 000 .

À certaines étapes de la progression du Champion, des cadeaux lui sont remis : à 10, 30, 50 et 200 victoires, il remporte un voyage, et à 100 victoires, il remporte une voiture[7].

Lorsque le champion en titre est dans l'impossibilité d'assister à l'émission suivante, il remporte l'intégralité de sa cagnotte et le dernier challenger qu'il a affronté prend sa place.

Lors des émissions spéciales, chacun des anciens champions joue pour une association et tente de lui offrir le maximum de gain possible, Le champion du moment n'est pas comptabilisé des victoires et des défaites. Les personnalités invitées sont dans le fauteuil rouge et affrontent les anciens champions.

Le , la championne en titre a négocié l'intégralité de sa cagnotte, ce que son challenger a accepté. C'est donc une des rares fois où le/la champion/ne en titre gagne avec une cagnotte égale à 0 . Mais le lendemain, le , cette même championne perd son fauteuil car sa challenger n'a pas accepté de partir (avec 0  en +). C'est la première fois que ce cas arrive dans l'émission.

Du 17 mai au , dans le cadre des Masters de Champions 2020, le Challenger et le Champion doivent chacun d'entre eux répondre à huit questions au lieu des six questions habituelles. De même que pour les autres émissions spéciales, chaque point marqué remporte 100  pour une association, en l'occurrence pour la Fondation pour la recherche médicale ; le candidat ayant marqué le plus de points prend la place de Champion pour l'émission suivante.

Diffusion[modifier | modifier le code]

L'émission est diffusée depuis le [8] du lundi au samedi (exceptionnellement le dimanche ), puis tous les jours depuis le .

  • En France, l'émission est diffusée sur France 2 à 12 heures et rediffusée sur TV5 Monde (du lundi au dimanche) à 11 h 15 et 19 h 30[9].
  • En Belgique, l'émission est diffusée sur La Deux (-) et La Une (depuis le ) avec un jour ou quelques jours d'avance sur la diffusion française, à 18 heures et rediffusion le lendemain à 11 heures (jusqu'en 2016).
  • Au Québec, l'émission est diffusée sur TV5 Québec Canada à 17 heures.

L'émission n'est pas diffusée lors de certaines étapes du Tour de France, France 2 diffusant la course en direct (en juillet), du Téléthon (en décembre), de la messe de Noël (le ), de la messe de Pâques (le dimanche de Pâques), du concert du Nouvel an (le 1er janvier) et des retransmissions des Jeux olympiques à midi, ce qui a été le cas pour les Jeux olympiques de Pékin du 9 au , pour les Jeux olympiques de Londres du au , pour les Jeux olympiques de Sotchi du 8 au , pour les Jeux olympiques de Rio du 6 au , pour les Jeux olympiques de Pyeongchang du 9 au pour les Jeux olympiques de Tokyo du au et pour les Jeux olympiques de Pékin du 4 au .

Du au 17 mai 2020 avec l'interruption des tournages due à la pandémie de Covid-19, la chaine et la production n'ayant plus de numéros inédits, rediffusent d'anciennes émissions, notamment celles avec Marie-Christine, la candidate la plus titrée du jeu[10].

Émissions spéciales[modifier | modifier le code]

Le , à l'occasion des cinquante ans de la signature du traité de Rome, une émission spéciale intitulée Toute l'Europe veut prendre sa place a été diffusée à 17 h avec six candidats venant de différents pays d'Europe[11].

Le a lieu la 500e émission.

Le a lieu la 1000e. Lors de la deuxième manche, l'humoriste Christopher Demora et le chanteur Dave sont sur le plateau. Dave est le thème de la seconde manche[12].

Le à 2014 et 2017 à 2021 depuis à l'occasion de la journée de la femme, l'émission n'a accueilli que des femmes comme challengers.

Le , à l'occasion des 50 ans de Nagui, une émission spéciale se déroule. Pour l'animateur, cela semble se passer comme une émission normale mais il voit Dominique, le plus grand champion de l'époque, aux côtés de Magali qui est la championne en titre. En annonçant les noms des candidats, Nagui découvre qu'il s'agit de célébrités parmi ses amis. Ainsi, participent le comédien Bruno Solo, la comédienne Isabelle Vitari, l'acteur Frédéric Amico, l'actrice Hélène de Fougerolles, le chanteur et auteur Bénabar (présenté au départ sous son vrai prénom Bruno) et l'humoriste Delphine McCarty, épouse du chef pâtissier Christophe Michalak, proche ami de Nagui. L'animateur ayant de fausses fiches pour préserver l'effet de surprise, les véritables fiches arrivent sur une voiture téléguidée. Au début de chaque manche, la voix-off de Grégory présente d'habitude le cadeau du partenaire de l'émission pour les candidats sélectionnés. Cette fois-là, il annonce aux candidats qu'ils ont gagné une minute de discussion avec l'humoriste Jonathan Lambert qui fait un petit sketch avec sa mère. C'est finalement Bruno Solo qui se qualifie face au grand champion Dominique. Les thèmes de la finale sont en rapport avec le champ lexical de l'anniversaire. Bruno Solo gagne le duel et son score permet d'offrir 2 400 euros à l'association La Voix de l'enfant. Une membre de la production apporte le gâteau d'anniversaire de Nagui et sortent du chariot les animateurs radio Manu Levy et Marc Michaud déguisés en pom-pom girls.

Le , pour la 2000e émission, une spéciale avec des anciens champions est organisée. Dominique Bréard, le plus grand champion de l'émission à ce moment-là, sort vainqueur face à Fabien le numéro 9 du moment (21-16), autre grand champion du jeu remportant 3 700  pour l'association AFM Téléthon.

Le , en raison du championnat du monde de ski se déroulant en Autriche diffusé par France 2 jusqu'à 12 h 25, l'émission ne peut être entière. Elle est donc remplacée par un « best-of » sur le parcours de Dominique, le plus grand champion du jeu à cette date.

Les et 2016, le père Noël participe à l'émission. Il est éliminé dans la seconde manche.

Lors de la Chandeleur 2014, Nagui réalise des crêpes en pleine émission pour tous les candidats.

Le , à l'occasion des 24 heures du sport féminin, l'émission accueille uniquement des femmes comme challengers.

À l'occasion de leur fête, le , les challengers sont des grands-mères. Danièle ravit sa place au champion, elle perd le avec 18 victoires et 19 500 euros. D'autres éditions ont lieu les , et .

Le , Nagui dévoile le nouveau décor de l'émission accompagné de nouveaux génériques[13]. Ainsi, si c'est un champion masculin, le générique montre un homme dans le fauteuil et une femme en challenger. Si c'est une championne, une femme est sur le fauteuil et un challenger masculin la rejoint.

Le pour leur fête, les challengers sont des mères. Angelina ravit sa place au champion ; elle perd le avec une victoire et 1 400 euros. D'autres éditions ont lieu les , , et .

Les , , , et pour leur fête, les challengers sont des pères.

Les , , , et pour leur fête, les challengers sont des grands-pères.

Le , à l'occasion de la 3000e émission, une spéciale est organisée avec des anciens champions : dans le fauteuil, Julien Jean, le plus grand champion de l'émission à ce moment-là, sort vainqueur (16-15) face à Mathieu, le numéro 5 du moment, l'association Le Refuge remportant 3 100 .

Le , deux des musiciens de N'oubliez pas les paroles, Fabien Haimovici en cycliste et Magali Ripoll en policier anglais, ont fait une apparition sur le plateau lors de la deuxième manche.

Du au , l'émission fête ses dix ans. À cette occasion, les plus grands champions de l’émission durant cette période s'affrontent[14]. Leur gains sont reversés à des associations. Durant cette semaine anniversaire, une célébrité différente occupe chaque jour le fauteuil du champion : se succèdent dans le fauteuil Élodie Gossuin, François Berléand, Willy Rovelli[15], Anne Roumanoff, Guy Carlier, Patrick Chesnais et Michèle Bernier[16]. Dominique Bréard, le numéro 2 à ce moment-là, est le vainqueur ; il remporte le Trophée des Champions des 10 ans face à Magali, numéro 10 (16-16) ; l'association AFM Téléthon reçoit 3 600 euros.

Le à l'occasion de la Fête de la musique, les candidats sont six musiciens.

Le , à l'occasion de la 4000e émission, a lieu une spéciale avec des anciens champions : dans le fauteuil, Marie-Christine, le numéro 11 du moment avec le record de victoires sans négociation. Le finaliste est le troisième champion du moment, Stéphane Deleurme, qui bat Marie-Christine par 15 à 13. 1 500  sont versés à l'association CéKeDuBonheur.

Le , à la suite de l'annonce du décès de Jacques Chirac, l'émission du jour est coupée à 12 h 25 pendant la diffusion de la chanson Je suis venu te dire que je m'en vais de Serge Gainsbourg pour laisser place à une édition spéciale. Incomplet lors de son horaire normal, l'épisode sera rediffusé dans son intégralité dans la nuit du jeudi 26 au vendredi à h 40 afin de conserver l'ordre chronologique et pour des raisons juridiques (attribution des gains)[17],[18].

Le mercredi , Bruno Guillon remplace Nagui à la présentation de l'émission[19].

Le , un « best-of » avant le générique est organisé pour le départ de Nagui avec tout ce qui s'est passé pendant 15 ans .

Récapitulatif des Masters et autres émissions spéciales avec les Champions[modifier | modifier le code]

Titre Participants Jours / semaines Gains Vainqueur Association
Spéciale 500e Virginie (16 victoires), Stéphane (14 victoires), Wattie (13 victoires), Pascal (11 victoires), Chantal (10 victoires) et Laurence (6 victoires) Le 27 200  Mathieu (20 victoires) aucun inconnu
Le 50e anniversaire de Nagui Dominique (150 victoires), Bruno Solo, Isabelle Vitari, Frédéric Amico, Hélène de Fourgerolles, Bénabar, Delphine McCarty Le 2 400  Bruno Solo La Voix de l'enfant
Spéciale 2000e Dominique (150 victoires), Christophe (130 victoires), Françoise (78 victoires) Valérie (52 victoires), Magali (45 victoires), Estelle (44 victoires) et Fabien (42 victoires) Le 3 700  Dominique (150 victoires) AFM Téléthon
Spéciale 3000e Julien (152 victoires), Dominique (150 victoires), Christophe (130 victoires), Françoise (78 victoires), Mathieu (73 victoires), Valérie (52 victoires) et Magali (42 victoires) Le 3 100  Julien (152 victoires) Le Refuge
Le Trophée des Champions spécial 10 ans Épisode 1 Élodie Gossuin, Julien (152 victoires), Julien (67 victoires), Magali (42 victoires), Estelle (26 victoires), Bertrand (18 victoires) et Stéphane (16 victoires) Du au 3 600  Dominique (150 victoires) AFM Téléthon
Épisode 2 François Berléand, Christophe (130 victoires), Magali (45 victoires), Perig (38 victoires), Jean-Pierre (25 victoires), Guillaume (17 victoires) et Véronique (16 victoires)
Épisode 3 Willy Rovelli, Mathieu (73 victoires), Laurent (43 victoires), Fabien (42 victoires), Sandra (19 victoires), Chrystelle (15 victoires) et Stéphane (14 victoires)
Épisode 4 Anne Roumanoff, Stéphane (110 victoires)[20], Estelle (44 victoires), Hervé (38 victoires), Sylvain (29 victoires), Frédéric (18 victoires) et Virginie (16 victoires)
Épisode 5 Guy Carlier, Françoise (78 victoires), Nicolas (60 victoires), Céline (42 victoires), Serge (31 victoires), Julien (19 victoires) et Stéphane (15 victoires)
Épisode 6 Patrick Chesnais, Dominique (150 victoires), Valérie (52 victoires), Daniel (35 victoires), Adolphe (25 victoires), Jean-Damien (16 victoires) et Caroline (16 victoires)
Épisode 7 (finale) Michèle Bernier, Dominique (150 victoires), Magali (45 victoires), Estelle (44 victoires), Serge (31 victoires), Sandra(19 victoires) et Bertrand (18 victoires)
Spéciale 4000e Marie-Christine (213 victoires)[21], Julien (152 victoires), Dominique (150 victoires), Stéphane (139 victoires), Enzo (138 victoires), Christophe (130 victoires) et Françoise (78 victoires) Le 1 500  Stéphane (139 victoires) CéKeDuBonheur
Masters des Champions 2020 1re semaine Marie-Christine (213 victoires), Christophe (130 victoires), Jean-Michel (124 victoires), Lionel (74 victoires), Magali (45 victoires), Perig (38 victoires) et Hélène (22 victoires) Du au 68 100  Lionel (74 victoires) Fondation pour la recherche médicale
2e semaine Dominique (150 victoires), Sandrine (142 victoires), Mathieu (73 victoires), Estelle (44 victoires), Fabien (42 victoires), Adolphe (25 victoires) et Virginie (16 victoires) Du au Mathieu (73 victoires)
Spéciale 5000e Marie-Christine (213 victoires), Julien (152 victoires), Dominique (150 victoires), Sandrine (142 victoires), Stéphane (139 victoires), Enzo (138 victoires) et Christophe (130 victoires) Le 2 800  Dominique (150 victoires) Le Refuge

Masters des Champions 2020[modifier | modifier le code]

Semaine du 18 au 24 mai 2020[modifier | modifier le code]

Du au se déroule le Masters des Champions, avec d'anciens vainqueurs du jeu : dans le fauteuil, Marie-Christine (213 victoires), la plus grande championne du jeu, ainsi que Christophe (130 victoires), Jean-Michel (124 victoires), Lionel (74 victoires), Magali (45 victoires), Perig (38 victoires) et Hélène (22 victoires). Pour ces spéciales, les règles du jeu changent, il y a 3 questions en première manche (un maximum de 15 points) et 8 en finale (un maximum de 40 points). L'argent gagné tout au long de la semaine est reversé à la Fondation pour la recherche médicale[22].

  • Lors de la première émission, Marie-Christine affronte Lionel, et est battue de peu 26 à 28.
  • Les deux jours suivants, les deux candidats s'affrontent à nouveau. Lionel, alors dans le fauteuil, s'impose 26 à 22 et 27 à 24.
  • Lors l'émission du jeudi, le champion affronte Hélène, et remporte une nouvelle victoire (25-16).
  • Le lendemain, c'est une finale 100 % masculine entre Lionel et Christophe, le premier prend le thème "Les sauts en athlétisme" et réalise le meilleur score de l'histoire du jeu avec un sans-faute (40 pts), ce qui lui permet de remporter la partie (40-13).
  • Lors de l'avant-dernière émission du tournoi, Lionel se retrouve face à Magali, et chute sur le score de 26 à 27.
  • Néanmoins, lors de la dernière journée, il retourne en finale et prend sa revanche (18-31).

L'ensemble de ces finales permet de récolter 34 900  pour la Fondation pour la recherche médicale. Sur l'ensemble de cette somme, Lionel a permis de faire gagner 29 600 , c'est donc lui qui remporte ce Masters.

Semaine du 25 au 31 mai 2020[modifier | modifier le code]

Du au se déroule la 2e semaine du Masters des Champions, avec d'anciens vainqueurs du jeu : dans le fauteuil, Dominique (150 victoires), accompagné par Sandrine (142 victoires), Mathieu (73 victoires), Estelle (44 victoires), Fabien (42 victoires), Adolphe (25 victoires) et Virginie (16 victoires). Les règles du jeu sont les mêmes que pour la première semaine. L'argent gagné tout au long de la semaine est toujours reversé à la Fondation pour la recherche médicale.

  • Pour le premier match, Dominique est opposé à Adolphe, un match serré qui voit la victoire du second (13-16).
  • C’est Sandrine qui affronte Adolphe, lors de la seconde émission, elle parvient à prendre le fauteuil avec une belle avance (18-25).
  • Lors l'émission du mercredi, Sandrine se retrouve face à Estelle, et remporte une nouvelle victoire (29-24).
  • Le jeudi, Sandrine est battue par Mathieu (24-29).
  • Le jour suivant, Mathieu se retrouve face à Estelle, et remporte une nouvelle victoire (30-24).
  • Lors de l’avant dernière journée, Mathieu affronte Adolphe, champion en début de semaine, qui retrouve le fauteuil (26-31).
  • Pour la dernière journée, Adolphe se retrouve en face à face avec Estelle, battue 2 fois depuis le début de la semaine, mais cette fois-ci, elle s’impose (20-23).

L'ensemble de ces finales permet de récolter 33 200  de plus pour la Fondation pour la recherche médicale, soit un total de 68 100 . Les champions de la première semaine ont été plus prolifiques. C’est Estelle qui termine dans le fauteuil mais sur l'ensemble de cette somme, Mathieu a permis de faire gagner 10 700 , il est le vainqueur de cette seconde semaine du Masters.

Classement des champions[modifier | modifier le code]

Légende Candidats respectivement classés 1er, 2e et 3e et/ou En cours : Candidat actuel

Sont répertoriés les 40 plus grands champions ainsi que leur gain, leurs cadeaux, le nombre de défaites, les dates de début et de fin de leur participation. Le classement est fait par le nombre de victoires puis par la somme remportée. Les records sont en gras. La ligne du champion en cours est en bleu. Le tableau se base sur les dates en France, dernière diffusion de la journée pour chaque émission qui se termine à 12 h 45[23].

Rang Noms Victoires Gains Défaites Début
Fin
Médaille d'or Marie-Christine 213 196 900 
4 voyages et 1 voiture
5
Médaille d'argent Julien 152 154 000 
3 voyages et 1 voiture
4
Médaille de bronze Dominique 150 160 000 
3 voyages et 1 voiture
3
4 Sandrine 142 144 400 
3 voyages et 1 voiture
2
5 Stéphane 139 117 300 
3 voyages et 1 voiture
4
6 Enzo 138 132 200 
3 voyages et 1 voiture
6
7 Christophe 130 157 700 
3 voyages et 1 voiture
3
8 Jean-Michel 124 105 300 
3 voyages et 1 voiture
4
9 Isabelle 109 104 700 
3 voyages et 1 voiture
3
10 Mickaël 81 72 600 
3 voyages
4
11 Françoise 78 71 700 
3 voyages
5
12 Lionel 74 63 500 
3 voyages
4
13 Samuel 61 900 
3 voyages
2
14 Mathieu 73 93 500 
3 voyages
2
15 Julien 67 65 900 
3 voyages
2
16 Hugues 66 79 900 
3 voyages
3
17 Nicolas 60 77 700 
3 voyages
2
18 Valérie 52 60 600 
3 voyages
2
19 Magali 45 48 600 
2 voyages
1
20 Estelle 44 60 800 
2 voyages
1
21 Laurent 43 42 400 
2 voyages
3
22 Fabien 42 47 600 
2 voyages
2
23 Céline 41 000 
2 voyages
3
24 Magali 38 800 
2 voyages
2
25 Jérémy 39 39 600 
2 voyages
1
26 Hervé 38 38 700 
2 voyages
1
27 Perig 30 500 
2 voyages
5
28 Pierre 36 37 900 
2 voyages
2
29 Daniel 35 32 700 
2 voyages
2
30 Claire 33 17 800 
2 voyages
5
31 Serge 31 26 500 
2 voyages
3
32 Yann 30 31 700 
2 voyages
1
33 Sylvain 29 29 800 
1 voyage
2
34 Valérie 27 16 100 
1 voyage
4
35 Estelle 26 25 400 
1 voyage
2
36 Adolphe 25 30 900 
1 voyage
1
37 Huguette 24 900 
1 voyage
2
38 Jean-Pierre 19 400 
1 voyage
2
39 Alain 24 27 600 
1 voyage
1
40 Julie 23 33 500 
1 voyage
1

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Audiences[modifier | modifier le code]

L'émission affiche pour l'année 2007 une part de marché de 21,3 %[24].

En 2008, soit deux ans après sa création, Tout le monde veut prendre sa place réalise les meilleures audiences de jeux de France 2 depuis 2000, année où Pyramide occupait la même tranche horaire[25].

Entre 2008 et 2009, Tout le monde veut prendre sa place bat à plusieurs reprises le jeu télévisé concurrent Attention à la marche ![26],[27]. C'est le cas par exemple, du 16 au [28],[29],[30],[31].

Le , l'émission bat son record d'audience en rassemblant 3 033 000 téléspectateurs pour 26,6 % de parts d'audience[32].

Mi-2010, le jeu devance Les 12 coups de midi sur TF1, présenté par Jean-Luc Reichmann, avec 28,5 % de part d'audience[33].

Entre le et le , le jeu a réalisé sa meilleure semaine depuis sa création en réunissant en moyenne 31,5 % du public, soit 3,50 millions de téléspectateurs[34].

Au dernier trimestre 2010, on constate que la meilleure audience, en termes de part de marché, est de 34 %[35]. En termes de téléspectateurs, elle est de 4 550 000[36].

Le , le jeu réunit 2 717 000 téléspectateurs, et 26 % de part de marché, record d'audience depuis la rentrée de cette même année.

Le , en raison du match de football France-Australie diffusé à 12h sur TF1 l'émission connaît sa plus faible audience en rassemblant 1 120 000 téléspectateurs pour 7 % de parts d'audience[37].

Le 9 août 2021, pour la première de Laurence Boccolini, le jeu enregistre son record d'audience depuis avril 2021 avec 1,85 million de téléspectateurs et 19 % de part de marché[38].

Après le départ de Nagui et son remplacement par Laurence Boccolini mais aussi de l'équipe d'Air Productions (réalisateurs compris), le jeu fait face à des érosions d'audience. La semaine entre le lundi 13 et le jeudi 16 décembre 2021, l'émission a attiré 1,42 million de téléspectateurs, soit 16 % du public contre 1,76 million de fidèles, soit près de 18 % de parts de marché la semaine du lundi 14 et le jeudi 17 décembre 2020. Sur la même période, les scores des 12 coups de midi sur TF1 tournent régulièrement autour de 30 à 35 % de part de marché sur les quatre ans et plus[39].

Le samedi 2 avril, le jeu enregistre un score de 1,75 million de téléspectateurs et 17,1 % de part de marché, ce qui proche du niveau record le samedi[40].

Popularité[modifier | modifier le code]

En 2008, Nagui reçoit le Moustique d'or du meilleur animateur pour Tout le monde veut prendre sa place[41].

Le quotidien 20 minutes classe l'émission comme étant dans le « top 5 des meilleurs lancements 2008 »[42].

En , les 120 000 internautes du site OZAP classent Tout le monde veut prendre sa place comme le jeu de la saison, avec 29,4 % des voix. Le jeu arrive très largement en tête du classement[43].

En 2013, le site OZAP - Pure Médias en partenariat avec RTL et 20 minutes classe le jeu comme Jeu de la saison[44].

Versions étrangères[modifier | modifier le code]

Le concept du jeu a été racheté aux États-Unis par Michael Davies, producteur de Qui veut gagner des millions ? et de Power Of Ten[45]. Il a également été vendu au Royaume-Uni, sous le nom de « Hold on to your seat!» (« Accrochez-vous à votre siège ») et présenté par Greg Scott, ainsi qu'au Canada, en Espagne, en Australie, en Turquie[46], en Chine, et au Japon en 2012. Au Japon, où le jeu rencontre le même succès qu'en France, il est présenté par le comédien Tomomitsu Yamaguchi (en) et par Tôko Takeuchi, sous le titre Renzoku quiz Hold on! (連続クイズ ホールドオン!, Renzoku kuizu Hôrudo on?, lit. Hold on! Les Quiz en série).

Pays Nom de l'émission Présentateur Chaîne Première diffusion Dernière diffusion
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni Hold on to your seat! Greg Scott - pilote 2010 pilote 2017
Drapeau du Japon Japon 連続クイズ ホールドオン!
Renzoku kuizu Hôrudo on!
Tomomitsu Yamaguchi et Tôko Takeuchi NHK
Drapeau de l'Algérie Algérie لعبتك ديما معانا Yasmeen Saouda El Djazairia One En cours

Adaptation sur d'autres supports[modifier | modifier le code]

Jeu en ligne[modifier | modifier le code]

Le jeu en ligne, lancé à l'automne 2007[47], permet de jouer contre des adversaires, lesquels sont choisis parmi une base de candidats ayant déjà répondu aux questions. Il est, tout comme la version télévisée, composé de 3 phases : « les Qualifs », « la Compét' » et « le Défi ». Contrairement au jeu télévisé, la question subsidiaire est attribuée aléatoirement à la fin de la phase « Compet' » et la rapidité des réponses détermine les qualifications en cas d'égalité de points. Comme pour le jeu télévisé, les fautes d'orthographe ne pénalisent pas le candidat[47]. Chaque candidat a une partie gratuite par jour et des parties bonus lors de l'inscription et en cas de victoire dans un défi, toute autre partie étant payante[47].

L'internaute, une fois qu'il a gagné sa partie, passe alors par différents grades de champions, par ordre croissant : champion de chocolat, champion de plume, champion de bronze, champion d'argent, champion d'or, champion de diamant puis superchampion (qui peut gagner jusqu'à 3 000 euros).

Au mois de , le jeu en ligne et son équivalent pour Questions pour un champion comptaient à eux deux plus de 10 millions de visites[47] et le nombre total d'inscrits pour Tout le monde veut prendre sa place s'élevait à 4,3 millions[47].

Plusieurs centaines de nouvelles questions sont ajoutées chaque mois, pour éviter qu'un candidat assidu ne soit bloqué s'il a déjà répondu à tout, et les internautes peuvent aussi proposer des questions[47].

Le jeu en ligne est supprimé le . Une version semblable est disponible depuis sur mobile et tablette.

Jeu de société[modifier | modifier le code]

En 2007, Lansay édite un jeu de société basé sur l'émission, qui peut se jouer de deux à sept joueurs à partir de 8 ans[48]. Une boîte à questions est sortie le chez First éditions[49]. Une nouvelle boîte à questions est sortie le chez First éditions.

Application mobile[modifier | modifier le code]

Une application de l'émission est sortie le , disponible sur iOS et Android.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Michaël Zoltobroda, « Nagui : «J’arrête Tout le monde veut prendre sa place» » Accès payant, sur leparisien.fr, (consulté le ).
  2. Hugo Mallais, « Nagui quitte Tout le monde veut prendre sa place après un désaccord avec la production », sur programme-television.org, (consulté le )
  3. Hugo Mallais, « “On ne s’est pas entendu” : Nagui explique son départ de Tout le monde veut prendre sa place (VIDEO) », sur programme-television.org, (consulté le ).
  4. Michaël Zoltobroda, « « Tout le monde veut prendre sa place » : Laurence Boccolini remplacera Nagui », sur Le Parisien, (consulté le )
  5. Clément Machetto. Tout le monde veut prendre sa place : gros flop au démarrage pour Laurence Boccolini. Téléstar, 16 aout 2021. Lire en ligne
  6. « Tout le monde veut prendre sa place », France 2.fr (consulté le 29 août 2008).
  7. leblogtvnews.com, « Tout le monde veut prendre sa place : 100 victoires et la voiture. », sur Leblogtvnews.com (consulté le )
  8. Sébastien Barké, « Revivez les débuts de Nagui dans Tout le monde veut prendre sa place en 2006 », (consulté le )
  9. « Tout le monde veut prendre sa place », sur Ozap.com (consulté le )
  10. Sébastien Barké, « Tout le monde veut prendre sa place : pourquoi France 2 rediffuse-t-elle le parcours de Marie-Christine, la plus grande championne ? », sur www.programme-tv.net, (consulté le )
  11. « Les Z'amours et Tout le monde veut prendre sa place, spécial Traité de Rome », sur leblogtvnews.com (consulté le )
  12. « Tout le monde veut prendre sa place fête sa 1000e », sur Toutelatele, (consulté le )
  13. [1], jeuxteleactu.com, 14 mars 2014 (consulté le 4 juin 2016).
  14. Sébastien Barké, « Tout le monde veut prendre sa place fête ses 10 ans sur France 2 : les grands champions de retour ! », (consulté le )
  15. L'humoriste avait fait le show sur le plateau, soufflant la réponse aux candidats ou accusant l'un deux de tricherie de façon comique. Si tout le plateau était en fou rire, beaucoup de téléspectateurs n'ont pas du tout apprécié ses interventions et l'ont fait savoir le forum France 2.
  16. Jean-Marc Verdrel, « “Tout le monde veut prendre sa place” fête ses 10 ans avec Nagui du 27 juin au 4 juillet sur France 2 », sur Les coulisses de la Télévision.fr, (consulté le )
  17. « Tout le monde veut prendre sa place interrompu, Nagui relégué en inédit la nuit », sur Toutelatele (consulté le )
  18. « "Tout le monde veut prendre sa place" : l'émission interrompue pour annoncer le décès de Jacques Chirac, jeudi 26 septembre 2019 - Vidéo dailymotion », sur Dailymotion (consulté le )
  19. « Pourquoi Bruno Guillon a-t-il remplacé Nagui dans Tout le monde veut prendre sa place ce midi »
  20. Stéphane n'est présenté qu'avec 110 victoires pendant le Trophée des Champions puisqu'il était le Champion en titre avant cette semaine spéciale, et que celui-ci n'avait pas terminé sa participation à ce moment-là. Il sera éliminé plus tard, le 24 août 2016, avec un total de 139 victoires.
  21. Au moment de la diffusion de la 4000e émission de Tout le monde veut prendre sa place, Marie-Christine n'était pas encore arrivée à 213 victoires, record qu'elle obtiendra le 3 décembre 2018 en étant éliminée du jeu.
  22. « "Tout le monde veut prendre sa place" : Semaines spéciales, absence de public, casting revisité », sur amomama.fr,
  23. « Champions – Tout le monde veut prendre sa place », sur www.tlmvpsp.com (consulté le )
  24. « Tout le monde veut prendre sa place enchaîne les succès », Toute la télé.com.
  25. Jérôme Roulet, « Record historique pour Tout le monde veut prendre sa place », sur Toute la télé.com, (consulté le ).
  26. Nagui devance Reichmann pour la première fois sur Toute la télé.com.
  27. « Jean-Luc Reichman battu par Nagui, hier midi » « Copie archivée » (version du 25 septembre 2013 sur l'Internet Archive), Télé News.org, 23 décembre 2008.
  28. Julien Lalande, « Audiences : Nagui en tête des audiences à midi », sur Ozap.com, (consulté le ).
  29. Julien Lalande, « Audiences : Nagui reste en tête des audiences à midi », sur Ozap.com, (consulté le )
  30. « Audiences : Nagui et Estelle Denis en forme », Julien Lalande, Ozap.com, 19 mars 2009.
  31. « Nagui bat Reichmann pour la 4e fois consécutive », sur Jean-Marc Morandini.com, (consulté le ).
  32. « Tout le monde veut prendre sa place : Marie-Christine s’effondre sans « Tata Véro » », toutelatele.com.
  33. « Audiences TV : Tout le monde veut prendre sa place : le jeu de France 2 plus apprécié que Les 12 coups de midi sur TF1 », Le Post,‎ (lire en ligne, consulté le )
  34. « Nagui et son champion Dominique au sommet du succès », Jérôme Roulet, Toute la télé.com, 13 novembre 2010.
  35. « Les jeux, la poule aux œufs d'or de France Télévisions », sur Toute la télé.com (consulté le )
  36. « Audiences TV : Deux records pour Les 12 coups de midi sur TF1 », Premières.fr.
  37. « Tout le monde veut prendre sa place : Marie-Christine s’effondre sans « Tata Véro » », Toutelatele.com.
  38. Christophe M, « Quelle audience pour la première de Laurence Boccolini « Tout le monde veut prendre sa place » ? », sur Stars Actu, (consulté le )
  39. « Tout le monde veut prendre sa place : chute des audiences de Laurence Boccolini sur France 2, Nagui regretté ? ! Toutelatele », sur toutelatele.com, (consulté le )
  40. « Audiences samedi : Record pour "Canal Rugby Club", Succès pour les Bleues, Laurence Boccolini et Ali Baddou en forme », sur ozap.com (consulté le )
  41. « Nagui - La biographie de Nagui avec Gala.fr », sur Gala.fr (consulté le ).
  42. Raphaëlle Baillot, « Le Top 5 des meilleurs lancements 2008 », sur 20 minutes.fr,
  43. « TV Notes 2011 : Découvrez vos émissions préférées », Ozap.com.
  44. Julien Bellver, « TV Notes 2013 : Le palmarès complet, D8 grande gagnante », sur Ozap.com,
  45. « Tout le monde veut prendre sa place plus fort que Power of Ten ? »,
  46. « "Tout le monde veut prendre sa place" a été vendu aux USA » (consulté le )
  47. a b c d e et f Julie Koch, « Les jeux télé en ligne font le buzz », sur La Croix.com, (consulté le )
  48. « Lansay Tout le monde veut prendre sa place », sur Clubic.com (consulté le )
  49. « Tout le monde veut prendre sa place : la boîte à questions de l'émission ! », sur Espace Culturel E. Leclerc (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]