Zuydcoote

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Zuydcoote
Maison communale de Zuydcoote
Maison communale de Zuydcoote
Blason de Zuydcoote
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Nord
Arrondissement Dunkerque
Canton Dunkerque-Est
Intercommunalité Communauté urbaine de Dunkerque Grand Littoral
Maire
Mandat
Paul Christophe
2014-2020
Code postal 59123
Code commune 59668
Démographie
Gentilé Zuydcootois
Population
municipale
1 687 hab. (2011)
Densité 649 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 03′ 54″ N 2° 29′ 25″ E / 51.065, 2.49027777778 ()51° 03′ 54″ Nord 2° 29′ 25″ Est / 51.065, 2.49027777778 ()  
Altitude Min. 1 m – Max. 26 m
Superficie 2,6 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Zuydcoote

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Zuydcoote

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Zuydcoote

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Zuydcoote

Zuydcoote (Zuidkote[1] en flamand occidental) est une commune française, située dans le département du Nord en région Nord-Pas-de-Calais.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Zuydcoote est d'origine néerlandaise : zuid qui signifie « sud » et Kot qui veut dire « baraques ».[réf. nécessaire] En néerlandais, la commune se nomme Zuidkote.

Géographie[modifier | modifier le code]

Zuydcoote dans son canton et son arrondissement.

Situation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Zuydcoote
Mer du Nord Mer du Nord Mer du Nord
Ghyvelde Zuydcoote Bray-Dunes
Ghyvelde Ghyvelde Ghyvelde

Histoire[modifier | modifier le code]

L' Abbaye de Saint-Winoc possédait la dime de Soutcota en 1121[2].

Zuydcoote a toujours dû lutter contre le mouvement naturel de la dune déplacée par les tempêtes et les vagues de tempêtes.

Selon les chroniques anciennes, son premier port de pêche fut complètement ensablé vers 1200. Le watergand Havendick (fossé du port), près de l'Usine des Dunes, rappelle son existence.

Le 1er janvier 1777, un ouragan détruisit entièrement le village et le recouvrit de sable. Ruinée, l'église fut démolie en 1779. La tour fut conservée (elle servait d'amer).

En 1803, on abattit sa flèche et on rehaussa la base (toujours pour qu'elle serve d'amer). Une nouvelle église fut élevée plus au sud. L'ancienne tour, curiosité du littoral, fut dynamitée par les Allemands. Ses restes sont sous la grande butte de sable, au nord de la voie ferrée. Divers auteurs avaient conscience de l'importance de la végétation (oyats, buissons) fixant la dune, mais celle-ci était exploitée par la population, au détriment de la fixation des sables volants. Par exemple, en 1825, François Joseph Grille (d'Angers) écrivait après son voyage d'étude du département du Nord[3] : « Il ne faudrait pas permettre d'arracher les épines sauvages qui naissent sur les sommets les plus arides des dunes, et garantissent ce sol mouvant contre les vents impétueux (note de bas de page : « de même que les hoyas (roseaux des sables). Les pauvres les arrachent pour la fabrication de vergettes, à laquelle la racine est propre. Quant aux épines, elles servent de combustible. ») ». Il rapporte également : « Avant ces travaux, les sables s'amoncelaient et gagnaient tous les jours. Déjà de la tour de Zudcoote on n'apercevait plus que la flèche. »

Héraldique[modifier | modifier le code]

armes de  Zuydcoote

Les armes se blasonnent ainsi : D'argent à l'aigle à deux têtes éployée de sable, becquée et onglée de gueules, accostée de deux lions affrontés de sable, armés et lampassés de gueules.[4]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Date d'élection Identité Parti Qualité
2008 Paul Christophe DVD Président du Syndicat Intercommunal des Dunes de Flandres depuis le 5 mai 2014[5].
2005 2008 Philippe Defurnes PS
1989 2005 Daniel Vanhove PS Vice-président de la Communauté urbaine de Dunkerque[6],
Président du Syndicat Intercommunal des Dunes de Flandres de 2001 à 2005[7].
1971-1989 Pierre Lamstaes DVD Vice-Président de la Communauté urbaine de Dunkerque de 1971 à 1989[8].
1953-1971 Constance Verwaerde DVG
1935-1953 Eugène Pollefoort
1925-1935 Emile Deswarte
Les données antérieures ne sont pas encore connues.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 687 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
173 173 178 283 339 318 294 317 305
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
318 303 286 318 346 333 363 361 402
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
431 637 1 039 1 405 1 635 1 721 1 767 390 1 140
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
1 002 1 029 1 115 1 321 1 617 1 578 1 683 1 694 1 687
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2004[10].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Zuydcoote en 2007 en pourcentage[11].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,1 
3,8 
75 à 89 ans
6,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,8 
23,8 
45 à 59 ans
23,8 
22,8 
30 à 44 ans
23,4 
16,2 
15 à 29 ans
13,9 
22,4 
0 à 14 ans
20,8 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[12].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Sports[modifier | modifier le code]

Le ministère des sports a décompté 11 équipements sportifs sur le territoire de la commune en 2013[13].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Le roman Week-end à Zuydcoote, écrit par Robert Merle décrit les pérégrinations d'un soldat dans la poche de Dunkerque et a obtenu le Prix Goncourt en 1949. Ce livre fit l'objet d'une adaptation cinématographique en 1964 par Henri Verneuil, avec Jean-Paul Belmondo.

Le nom de Zuydcoote apparaît également dans une aventure de Corto Maltese, bande dessinée d'Hugo Pratt, Burlesque entre Zuydcoote et Bray-Dunes, qui raconte une histoire d'espionnage et de théâtre d'ombre.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://proussel.voila.net/pages/noms_flamands.htm
  2. Eugène Mannier,Études etymologiques, historiques et comparatives sur les noms des villes, bourgs et villages de département du Nord, - Auguste Aubry, 1861 - [1]
  3. François Joseph Grille (d'Angers), Description du département du Nord. Histoire, topographie, population, administration, industrie, commerce, agriculture, mœurs, Paris, Sazerac & Duval Éditeurs, 1825-1830 (livre commencé en 1824).
  4. http://www.newgaso.fr/lecture_fiche_commune.php3?page=f59668
  5. http://www.lavoixdunord.fr/region/syndicat-intercommunal-des-dunes-de-flandre-paul-ia17b47588n2118516?xtor=RSS-2
  6. Plan et guide de la Communauté urbaine de Dunkerque édition 2002
  7. http://www.lesdunesdeflandre.fr/fr/pageDyn/detail.aspx?ID=175
  8. Service relation publique de la Communauté Urbaine de Dunkerque
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  11. « Évolution et structure de la population à Zuydcoote en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 27 juillet 2010)
  12. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 27 juillet 2010)
  13. « Recensement des équipements sportifs, espace et sites de pratiques - détail par communes - », sur Site ministériel du recensement des équipements sportifs (consulté le 6 février 2014)