Renescure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Renescure
La mairie
La mairie
Blason de Renescure
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Nord
Arrondissement Dunkerque
Canton Hazebrouck-Nord
Intercommunalité Communauté de communes de Flandre intérieure
Maire
Mandat
Jean-Pierre Decool
2014-2020
Code postal 59173
Code commune 59497
Démographie
Gentilé Renescurois
Population
municipale
2 069 hab. (2011)
Densité 109 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 43′ 38″ N 2° 22′ 10″ E / 50.7272, 2.3694 ()50° 43′ 38″ Nord 2° 22′ 10″ Est / 50.7272, 2.3694 ()  
Altitude Min. 17 m – Max. 74 m
Superficie 18,93 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Renescure

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Renescure

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Renescure

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Renescure

Renescure est une commune française, située dans le département du Nord en région Nord-Pas-de-Calais. Ruisscheure signifierait "la grange de René". C'est une commune, qui de par sa position géographique, a connu les différents combats entre le comté de Flandre et le royaume de France.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est délimitée à l'ouest par le canal de Neufossé, à l'est par Bavinchove, au nord la forêt domaniale de Rihoult Clairmarais, et au sud par le mont d'Hiver (en néerlandais Wintersberg). Son relief est marqué par plusieurs hauteurs : mont d'hiver et les longues royes, le moulin des pauvres et le nieppe.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Renescure
Arques Clairmarais Bavinchove

Staple

Arques Renescure Ebblinghem
Campagne-lès-Wardrecques

Wardrecques

Blaringhem Lynde

Toponymie[modifier | modifier le code]

Ruyscheure[1]/Ruisscheure en néerlandais.

  • D'un nom de personne germanique Ringuinus suivi du germanique skur (grange)[2].
  • Reinguenescura (1096), Ringwenscura (1168-91), Reenscure (1193), Ringuinscura (1197), Riugschura (1196), Reuinscura (1205).

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire[modifier | modifier le code]

Ce territoire autrefois riche en zones humides et pourvue de sols de qualité a connu une occupation préhistorique et des activités agricoles précoces. Une fouille de prospection faite au Pont d'Asquin en 1984 a montré dans le front de taille de la carrière de la tuilerie les restes de foyers préhistoriques, avec traces de combustion au niveau du sol holocène colluvionné, avec des tessons de poterie (non décorés à pâte évoquant le Néolithique final ou Ghalcolithique), des silex chauffés épars, de nombreux charbons de bois, des cendres, des os animaux brûlés[3].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de la ville de Renescure (59) Nord-France.svg

Les armes de Renescure se blasonnent ainsi : "Ecartelé : aux 1 et 4, d'argent à une ancre de sable ; aux 2 et 3, d'or à cinq trèfles de sinople en sautoir."

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1977 1997 Louis Coo    
septembre 1997 mars 2008 Jean-Marie Bonduelle Divers droite  
mars 2008 en cours Jean-Pierre Decool    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 2 069 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 521 1 523 1 681 1 657 1 670 1 648 1 672 1 681 1 727
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 735 1 839 1 889 1 944 2 011 2 024 2 095 2 121 2 148
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 179 1 880 1 856 1 630 1 574 1 578 1 605 1 575 1 637
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
1 803 1 928 2 071 2 115 2 221 2 086 2 039 2 039 2 071
2011 - - - - - - - -
2 069 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Renescure en 2007 en pourcentage[6].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,7 
5,4 
75 à 89 ans
8,8 
12,4 
60 à 74 ans
14,3 
23,6 
45 à 59 ans
25,3 
22,3 
30 à 44 ans
20,0 
16,2 
15 à 29 ans
15,6 
20,1 
0 à 14 ans
15,3 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[7].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Assomption Notre Dame

Le château dit de Philippe de Commines fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis 1981[8].

Le Castel de Zuthove fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis 1946[9].

  • L'église Assomption Notre Dame (XIIe siècle et XVIIe siècle). Église retournée de sens en 1929.

Tombes du Commonwealth.

  • L'église Coeur Sacré de Jésus (fin XIXe siècle)au Nieppe. Actuellement fermée.
  • le site de stockage de V1 à proximité de la gare et la rampe V1 au hameau du Nieppe
  • Plusieurs chapelles et oratoires, calvaires: ex Chapelle Marant (rue d'Aire), Chapelle du Coeur Sacré,Calvaires Lesaffre et Deboudt.
  • Patrimoine naturel : nombreuses mares, bois, becque,

Depuis 2009, Renescure fait partie du réseau Village Patrimoine, coordonné par les Pays de Flandre.

Loisirs[modifier | modifier le code]

  • Circuit de randonnée pédestre « le Steenweg ».
  • Circuit « Village Patrimoine » autour de dix points d'intérêt touristique.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Philippe de Commynes ou Philippe de Commines, né en 1447 à Renescure et mort en 1511, est un homme politique, chroniqueur et mémorialiste français.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Centre de Recherche généalogique Flandre-Artois
  2. Toponymie générale de la France: Tome 2, Formations non-romanes - Ernest Nègre
  3. Pierre Leman, Circonscription du Nord-Pas-de-Calais, t. 29-2, Gallia préhistoire,‎ 1986 (lire en ligne), p. 381-390
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  6. « Évolution et structure de la population à Renescure en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 31 juillet 2010)
  7. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 31 juillet 2010)
  8. « Notice no PA00107783 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  9. « Notice no PA00107784 », base Mérimée, ministère français de la Culture