Nieppe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nieppe
Notre-Dame de Bon-Secours
Notre-Dame de Bon-Secours
Blason de Nieppe
Blason
Nieppe
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Nord
Arrondissement Dunkerque
Canton Bailleul-Nord-Est
Intercommunalité Communauté de communes de Flandre intérieure
Maire
Mandat
Roger Lemaire
2014-2020
Code postal 59850
Code commune 59431
Démographie
Gentilé Nieppois
Population
municipale
7 500 hab. (2011)
Densité 434 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 42′ 14″ N 2° 50′ 23″ E / 50.7038888889, 2.83972222222 ()50° 42′ 14″ Nord 2° 50′ 23″ Est / 50.7038888889, 2.83972222222 ()  
Altitude Min. 12 m – Max. 21 m
Superficie 17,3 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Nieppe

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Nieppe

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Nieppe

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Nieppe

Nieppe est une commune française, située dans le département du Nord en région Nord-Pas-de-Calais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Nieppe dans son canton et son arrondissement

La ville de Nieppe est située à proximité de la ville d'Armentières, de laquelle elle est séparée par les deux Lys (Lys et dérivation).

La ville fait partie de la plaine de la Lys, une section particulièrement large de la Vallée de la Lys (Leiedal en néerlandais) et constitue une région naturelle du nord de la France qui fait partiellement partie du Westhoek et de la Flandre française. Avec un taux de chômage de 6,3 % (moins de 4 % dans certaines communes), cette Plaine de la Lys contraste particulièrement avec le reste de du département du Nord, où ce taux dépasse les 10 %.

La ville est frontalière de la Belgique (Régions de Comines-Warneton et Région flamande Flandre-Occidentale) - ville de Nieuwkerke - Neuve-Église)

Communications[modifier | modifier le code]

Situation extrêmement privilégiée :

La majorité de la population travaille dans l'agglomération lilloise.

Traversée par la Départementale 933, un projet de déviation permettant le désengorgement de la ville est prévu, par la création d'un nouveau pont sur la Lys.

Les aéroports les plus proches sont ceux de : Merville (18 km) et Lesquin (24 km).

La ville est desservie par le réseau de cars Arc En Ciel.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Nieppe
Bailleul
Steenwerck Nieppe
Erquinghem-Lys Armentières

Toponymie[modifier | modifier le code]

'Niepkerke' en néerlandais[1], signifie "l'Église de l'Orme".
Nippe en picard.

Histoire[modifier | modifier le code]

Du point de vue économique, Nieppe a souffert des nombreuses invasions et guerres qui ont dévasté la région, mais a aussi profité d'une position stratégique au coeur d'une des zones agricoles les plus productives d'Europe, et sur l'axe stratégique Lille-Dunkerque via Bailleul et Cassel ; C'est l'axe de l'actuelle autoroute A25, qui a doublé l'ancienne départementale autrefois (en 1825) considérée par François Joseph Grille (d'Angers) comme étant « sans contredit, une des plus belles qu'il y ait en France. Le pays est ombreux et bocager ; le sol est celui d'un jardin ; les champs sont couverts de moissons (Cent mille hectolitres de grains se vendent annuellement sur les marchés du seul arrondissement d'Hazebrouck vers 1825); les chemins sont bordés de peupliers et de saules : on laisse monter les premiers, on étête les seconds, d'où il naît des nuances de verdure qu'augmentent encore les couleurs sombres de l'aulne planté le long des ruisseaux, et la teinte moins foncée de l'orme, qu'on met en quinconce auprès des châteaux et des fermes) »[2].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de la ville de Nieppe (59) Nord-France.svg

Les armes de Nieppe se blasonnent ainsi : "Ecartelé : aux 1 et 4, de sable à six besants d'or, 3, 2 et 1 ; aux 2 et 3, d'argent au chevron de gueules accompagné de trois roses du même."

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1790 1802 Jean-Marc Chieus    
1802 1837 Constant Watelet de Messange    
1837 1841 Pierre Portebois    
1841 1848 Charles Vanmerris    
1848 1865 Cyrille Delangre-Salembié    
1865 1870 Edmond Watelet de Messange    
1870 1871 Félix Gokelaere    
1871 1875 Hippolyte Delbecque    
1875 1890 Louis Loridan    
1890 1898 Hippolyte Delbecque    
1898 1906 Hector Pollet    
1906 1939 Henri Vanuxeem    
1939 1968 Jules Houcke    
1968 1972 Renée Houcke    
1972 2001 Michel Grasset RPR Conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais
2001 2014 Michel Vandevoorde PS Conseiller général du Canton de Bailleul-Nord-Est
2014 en cours Roger Lemaire DVD  

Deux mairies sont mises à dispositions de la population : l'hôtel de ville du bourg (Place du général de Gaulle) et la mairie annexe de Nieppe-Pont (Rue d'Armentières)

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 7 500 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
3 038 2 820 2 922 2 916 3 221 3 379 3 451 3 550 3 582
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 750 4 060 4 501 4 525 4 871 4 992 5 207 5 253 5 642
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
5 905 5 850 5 881 3 341 4 171 4 282 4 407 4 405 4 441
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
4 997 5 341 6 903 7 238 7 417 7 470 7 557 7 568 7 500
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Nieppe en 2007 en pourcentage[5].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
1,0 
4,5 
75 à 89 ans
7,5 
10,7 
60 à 74 ans
12,6 
23,4 
45 à 59 ans
21,5 
21,0 
30 à 44 ans
21,1 
20,2 
15 à 29 ans
17,9 
20,0 
0 à 14 ans
18,4 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[6].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Château reconstruit après 14-18.
  • Église Saint-Martin
  • Les deux fûts de colonnes datant du XIIIe siècle (vestiges de l'ancienne église).
  • Église Notre-Dame de Bon-Secours
  • Le musée de Nieppe
  • Château de Nieppe : selon la légende un trésor aurait été enterré dans le parc du château au pied d'un arbre.
  • Borne-frontière, aigle autrichien et fleurs de lys, datant du traité des Echanges (1769) à voir chemin mitoyen.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Activités associatives, culturelles, touristiques, sportives[modifier | modifier le code]

Folklore et tradition[modifier | modifier le code]

Miss Cantine en parade à Ham (Somme) en mars 2007
  • Miss Cantine : La géante fut créée en 1942[11]. Le modelage de la tête est l'œuvre de monsieur et madame Weert, sculpteurs à Mons-en-Barœul[12]. Sa nouvelle version fut baptisée le 31 mars 2007. Miss Cantine ou « Mam'zelle Cantine », fut réalisée pour rendre hommage d'une façon humoristique à la solidarité de nombreux nieppois : cultivateurs, commerçants et autres personnes qui avaient répondu généreusement à l'appel de Jules Houcke, maire de Nieppe, lors de la Seconde Guerre mondiale pour créer et alimenter une cantine scolaire, ouverte également aux personnes âgées ou nécessiteuses de la commune.
  • Ch’tiot Dédé : Petit géant, dont le baptême eut lieu en fin de matinée de Pâques 2011, avant le défilé de la « 2ème Fête des Cantinières ».

Culture[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

  • Le FFKAMA (federation francaise de karaté et arts martiaux affinitaire) - Karate Club Nieppois
  • Association sportive du Pont-de-Nieppe football)
  • Le FC Nieppe (association sportive de football)
  • Le handball club de Nieppe.
  • Le Judo club Nieppois.
  • Le Nieppe Badminton Club
  • La Nieppe Wrestling Entertainment(nWe) fédération de catch.
  • Club de tir nieppois
  • Tennis Club Nieppois
  • Tennis de Table Nieppois (TTN)
  • Le VTT Flandres VTT

Jumelages[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]