Téteghem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Téteghem
La mairie.
La mairie.
Blason de Téteghem
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Nord
Arrondissement Dunkerque
Canton Dunkerque-Est
Intercommunalité Dunkerque grand littoral
Maire
Mandat
Franck Dhersin
2008-2014
Code postal 59229
Code commune 59588
Démographie
Gentilé Téteghemois
Population
municipale
7 001 hab. (2011)
Densité 380 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 01′ 10″ N 2° 26′ 41″ E / 51.0194444444, 2.44472222222 ()51° 01′ 10″ Nord 2° 26′ 41″ Est / 51.0194444444, 2.44472222222 ()  
Altitude Min. 0 m – Max. 10 m
Superficie 18,41 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Téteghem

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Téteghem

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Téteghem

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Téteghem

Téteghem (Tetegem en néerlandais de Tatinga haim ou résidence du chef Tato) est une commune française située dans le département du Nord, en région Nord-Pas-de-Calais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Téteghem dans son canton et son arrondissement

Situation[modifier | modifier le code]

Commune située dans le Blootland.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Téteghem
Dunkerque Leffrinckoucke
Coudekerque-Branche Téteghem Uxem
Coudekerque-Village Hoymille Warhem

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Téteghem est l’une des communes se terminant en HEM. Ce suffixe signifiant demeure, habitation, village…est devenu ghem. Tete viendrait d’un ancêtre du nom Tatto, peut-être de Théodore ou Théodoric, personnifié par le géant de la commune. Il s'agirait peut etre de la résidence de Théodoric d’Haverskerque. Au Xe et XIèmes siècles, le territoire dépend de la puissante châtellerie de Bergues jusqu’à l’annexion du territoire avec le rachat de la Flandre aux Anglais par Louis XIV en 1662. Téteghem dépendra alors de Dunkerque. Téteghem allait jusque la mer, sa superficie était de 1924 hectares de laquelle il faut retirer le territoire du Rosendal, devenu Rosendaël en 1860 et celui de la place d’Uxem, rattachée à Uxem en 1996. La superficie est donc passée à 1884 Ha.
  • Pendant la Seconde guerre mondiale, la ville de Téteghem a été prise à revers par les troupes ennemies.

"Téteghem de 1939 à 1945" (éditions J et L Denière) est un livre écrit à partir du journal personnel du directeur et de l'institutrice de l'école, Victor Denière et Gratienne Denière-Soyez. Il raconte des épisodes de la vie de tous les jours des habitants et surtout des enfants pendant la guerre.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Téteghem (Nord).svg

Les armes de Téteghem se blasonnent ainsi : Échiqueté d'argent et d'azur à la bande de gueules brochant sur le tout

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1947 Marcel Carton    
1953 Joseph Dequeker    
mars 1965 Pierre Catry    
mars 1977 Emile Baes    
1991 Jean-Pierre Top Divers droite Administrateur territorial,
Conseiller communautaire à la Communauté urbaine de Dunkerque de 1977 à 1991[1],[2].
mars 2001 Franck Dhersin Divers droite Député de la Treizième circonscription du Nord de 1998 à 2002[3].
2005 Lucien Barras Divers droite  
en cours Franck Dhersin UMP  
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 7 001 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 500 1 550 1 603 1 879 1 933 2 076 2 226 2 353 2 369
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 437 1 240 1 363 1 383 1 455 1 496 1 482 1 570 1 585
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 641 1 703 1 781 1 705 1 628 1 606 1 611 1 239 1 536
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
1 685 1 801 2 874 5 165 5 839 7 237 7 360 7 256 7 072
2011 - - - - - - - -
7 001 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5])
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Téteghem en 2007 en pourcentage[6].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,1 
90 ans ou +
0,2 
2,1 
75 à 89 ans
2,9 
10,6 
60 à 74 ans
11,1 
25,5 
45 à 59 ans
25,6 
20,7 
30 à 44 ans
22,3 
19,5 
15 à 29 ans
18,2 
21,5 
0 à 14 ans
19,8 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[7].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Sports[modifier | modifier le code]

Le ministère des sports a décompté 29 équipements sportifs sur le territoire de la commune en 2013[8].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Site officiel de la ville de Téteghem

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]