Marguerite Ire de Bourgogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marguerite de France et Marguerite de Bourgogne.
Portrait de Marguerite de France par Jacques Le Boucq.

Marguerite Ire de France[1] (1309 - ), fut princesse de France, comtesse de Bourgogne et comtesse d'Artois de 1361 à 1382.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marguerite de France naît en 1309, fille cadette du roi Philippe V le Long et de la comtesse Jeanne II de Bourgogne et d'Artois.

En 1320, elle épouse le comte Louis Ier de Flandre (v.1304-1346), comte de Nevers (Louis II, 1322-1346),comte de Flandre (Louis Ier, 1322-1346) et comte de Rethel (Louis II, apr. 1325-1346), union dont est issu :

  • Louis II de Flandre (1330-1384), dit Louis II de Male, comte de Flandre (Louis II), comte de Nevers et de Rethel (Louis III) (1346-1383), comte de Bourgogne et d'Artois (Louis Ier, 1382-1383).

Marguerite hérita en 1361 du mari de sa petite fille, le duc Philippe Ier de Bourgogne les titres des comtés de Bourgogne et d'Artois.

À sa mort, en 1382, son fils Louis hérite des deux titres de comte de Bourgogne et d'Artois. Elle repose à l'abbaye royale de Saint-Denis

Sa petite-fille, la comtesse Marguerite III de Flandre appelée aussi Marguerite de Dampierre, héritière des comtés de Flandre, Nevers, Rethel, Brabant, Limbourg, fut mariée le 14 mai 1357 à son cousin le duc Philippe Ier de Bourgogne et, qu'à ce titre, de manière nominale et « consorte », elle a précédé sa grand-mère au titre de comtesse de Bourgogne et d'Artois. Finalement, à la mort en 1384 de son père Louis II de Flandre, Marguerite de Dampierre hérita suo jure des deux titres de comtesse de Bourgogne et d'Artois.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Précédé par Marguerite Ire de Bourgogne Suivi par
Philippe Ier de Rouvres
Blason comte fr Nevers.svg
comtesse de Bourgogne et d'Artois
1361-1382
Louis II de Flandre

Notes et références[modifier | modifier le code]