Bierne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Biernes.
Bierne
L'église Saint-Géry.
L'église Saint-Géry.
Blason de Bierne
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Nord
Arrondissement Dunkerque
Canton Bergues
Intercommunalité Communauté de communes des Hauts de Flandre
Maire
Mandat
Gérard Lescieux
2014-2020
Code postal 59380
Code commune 59082
Démographie
Gentilé Biernois
Population
municipale
1 674 hab. (2011)
Densité 152 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 57′ 48″ N 2° 24′ 42″ E / 50.9633333333, 2.41166666667 ()50° 57′ 48″ Nord 2° 24′ 42″ Est / 50.9633333333, 2.41166666667 ()  
Altitude Min. 0 m – Max. 11 m
Superficie 11,04 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Bierne

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Bierne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bierne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bierne

Bierne est une commune française, située dans le département du Nord en région Nord-Pas-de-Calais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Une entrée de la commune.
Communes limitrophes de Bierne
Cappelle-la-Grande Bergues Coudekerque-Village
Armbouts-Cappel Bierne Bergues
Steene Crochte Socx

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Article connexe : Climat du Nord-Pas-de-Calais.

Voie de communication et transport[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

. Les origines du nom de Bierne ont été retrouvées pour la première fois en 1067 sur la 4e carte de Flandres. Il s’agissait de Bieren-hem (nom flamand) dont Bierne serait la traduction française avec pour signification « domaine de Bernard ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Bierne est mentionné pour la première fois dans la Grande Charte du 27 mai 1067 par laquelle Baudouin VI, Comte de Flandre, accorde à l’abbaye de Saint-Winoc de Bergues, le privilège de pouvoir mettre à profit les terrae novae (nouvelles terres) qu’elle pourrait gagner sur tous les terrains sans usages (forêt, mer et marécages).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Situation administrative[modifier | modifier le code]

Bierne dans son canton et son arrondissement.

Tendance politique[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1977 mars 1989 Pierre-Jean Leprêtre PS Vice-Président du Conseil général du Nord de 1979 à 1985,
Conseiller général du Canton de Bergues de 1979 à 1985[2].
mars 1989 mars 2008 Jean-Pierre Vercruysse    
mars 2008 septembre 2012 Johann Guillemain Divers Droite Démission à compter du 30 septembre 2012, suite à un Accident vasculaire cérébral[3].
octobre 2012 en cours Gérard Lescieux Divers Droite  
Les données manquantes sont à compléter.

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

La commune a été classée trois fleurs au concours des villes et villages fleuris[4].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 674 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
483 505 514 509 501 496 515 514 505
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
493 492 496 481 489 534 577 601 610
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
612 622 672 669 660 629 707 659 669
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
649 676 663 1 041 1 621 1 732 1 646 1 634 1 674
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Bierne en 2007 en pourcentage[7].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,2 
2,5 
75 à 89 ans
4,4 
7,2 
60 à 74 ans
7,6 
23,9 
45 à 59 ans
22,3 
25,0 
30 à 44 ans
25,8 
19,3 
15 à 29 ans
16,9 
22,1 
0 à 14 ans
22,7 
Pyramide des âges du département du Nord en 2010 en pourcentage [8].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
5,0 
75 à 89 ans
8,7 
11,5 
60 à 74 ans
12,7 
19,5 
45 à 59 ans
19,3 
20,5 
30 à 44 ans
19,4 
21,9 
15 à 29 ans
20,3 
21,4 
0 à 14 ans
18,9 


Santé[modifier | modifier le code]

Un centre médical.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Bierne fait partie de l'académie de Lille.

Une école (maternelle et primaire).

Sports[modifier | modifier le code]

Basket-ball, football, judo et tennis de table.

Média[modifier | modifier le code]

Le Ptit Biernois, journal municipal.

Le Journal des Flandres, hebdomadaire.

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Ball Packaging (usine de fabrication de canettes métallique) est installé sur la commune.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le monument aux morts devant l'église.
  • Église Saint-Géry. L’église actuelle à une seule nef, a été construite vers 1807. Son clocher date de 1891. Restaurée après la seconde guerre mondiale.

Son patron est l'évêque Saint Géry (en flamand Gauwerik), dont la fête se célèbre le 12 août.

L’église possède un beau buste du saint dont le pied contient un reliquaire d’argent Louis XV.

Jadis, au mois d’août, avait lieu une neuvaine très fréquentée. Saint Géry était invoqué par les mamans et leurs petits enfants contre la puissance des mauvais esprits et la maladie du carreau.

Le banc de communion en fer forgé à décoration polychrome et dorures, se déploie sur toute la largeur de l'église.

L’église comporte un baptistère. Les vitraux sont dus au sieur J. Laurent de Lambersart. Le bel orgue à motifs Renaissance a été donné à l'église en 1869 par Monsieur Pierre Vernaelde, docteur en médecine, et a été considérablement augmenté depuis. Il est l’œuvre des ateliers de Monsieur Neuville de Rexpoede et on le considère comme un des plus beaux de la contrée.

Devant le porche, une pierre tombale hélas effacée par le passage semble représenter un noble.

Quoique beaucoup plus récent, le clocher renferme une cloche datant de 1599. Elle aurait échappé aux réquisitions de la Révolution grâce à la famille Bastraert qui eut soin de la cacher dans le fumier, pour la déterrer après le Concordat de 1801.

  • Le monument aux morts.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Albert Denvers (1905-2006), homme politique français socialiste, instituteur à Bierne, dont la statue est érigée au Square de la République.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Bierne

Les armes de Bierne se blasonnent ainsi :"D'argent à la croix de gueules, cantonnée de douze merlettes du même mises en orle."

Festival[modifier | modifier le code]

  • Sky Festival, festival de musique rock en juillet (3e édition le 7 juillet 2012).

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]