Morbecque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moerbeke.
Morbecque
Mairie
Mairie
Blason de Morbecque
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Nord
Arrondissement Dunkerque
Canton Hazebrouck-Sud
Intercommunalité Communauté de communes de Flandre intérieure
Maire
Mandat
Jérôme Darques
2014-2020
Code postal 59190
Code commune 59416
Démographie
Gentilé Morbecquois
Population
municipale
2 643 hab. (2011)
Densité 60 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 41′ 39″ N 2° 31′ 06″ E / 50.6941666667, 2.51833333333 ()50° 41′ 39″ Nord 2° 31′ 06″ Est / 50.6941666667, 2.51833333333 ()  
Altitude Min. 15 m – Max. 69 m
Superficie 44,34 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Morbecque

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Morbecque

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Morbecque

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Morbecque

Morbecque (Moerbeke en néerlandais[1]) est une commune française, située dans le département du Nord (59) en région Nord-Pas-de-Calais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Morbecque dans le canton d'Hazebrouck-Sud et son arrondissement

Situation[modifier | modifier le code]

Ce bourg est proche d'Hazebrouck et à environ 35 km de Lille.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de 'Morbecque'
Wallon-Cappel, Sercus Hazebrouck Borre
Blaringhem Morbecque Vieux-Berquin
Steenbecque Haverskerque Merville

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Morbecque

Les armes de Morbecque se blasonnent ainsi :« D'azur à la fasce d'or »
En clair il est bleu avec une bande horizontale jaune.
Il s'agit des mêmes armes que la Maison de Saint-Omer, seigneurs des lieux.

Histoire[modifier | modifier le code]

À l’origine il y avait deux forteresses à Morbecque.

En 1328, le château de Morbecque est assiégé par le duc de Normandie. Après 8 jours de siège, la forteresse se rendit fut démantelée. Guillaume de Morbecque, son épouse ainsi que deux de ses fils furent massacrés. Seul dernier fils Denis fut épargné.
En 1356, Denis de Morbecque, durant la Chevauchée du Prince noir en 1356, s’illustra auprès du Prince Noir à la bataille de Poitiers en faisant prisonnier le roi de France, Jean II le Bon.

En 1619 Morbecque fut érigée en comté puis en 1629 en marquisat. Thomas Becket séjourna au château de la Motte-aux-Bois, ainsi qu'Isabelle de Portugal qui y habita à la mort de de son mari. Ruiné par les guerres il est reconstruit à la fin du XVIIe siècle.

Elle fut érigée en comté pour Robert de Saint-Omer Morbecque est considérée comme "le village aux sorcières" : à la fin du XVIIe siècle, Antoine de Montmorency, chevalier de Morbecque, a mené une répression féroce contre elles.
La devise des sorcières : "Kust me gat en drinkt thee!" en flamand occidental

Morbecque a absorbé La Motte-aux-Bois entre 1790 et 1794.

Durant la Seconde Guerre mondiale, il y avait à Morbecque une rampe de lancement de fusées V1, située au bois des Huit-Rues.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1977 mars 2008 Élisabeth Dantin    
mars 2008 mars 2014 Max Herbaux    
mars 2014 en cours Jérôme Darques    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 2 643 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
4 054 4 009 3 952 3 806 3 979 4 127 3 975 3 817 3 816
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 694 3 733 3 831 3 836 3 768 3 547 3 472 3 342 3 222
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
3 179 3 117 2 966 2 604 2 514 2 351 2 281 2 053 2 036
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
2 041 2 116 2 437 2 577 2 541 2 669 2 712 2 692 2 643
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Morbecque en 2007 en pourcentage[4].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,1 
90 ans ou +
0,4 
4,7 
75 à 89 ans
7,9 
13,0 
60 à 74 ans
15,6 
20,7 
45 à 59 ans
21,4 
19,1 
30 à 44 ans
20,7 
23,7 
15 à 29 ans
15,6 
18,7 
0 à 14 ans
18,4 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[5].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château de la Motte-aux-Bois
  • Église Saint-Firmin
  • Fontaine Saint-Firmin. La légende raconte que l'âne de saint Firmin fit sourdre une fontaine en martelant une pierre de son sabot. Cette eau guérirait les crampes et les rhumatismes.
  • L'église provisoire, en bois.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. roepstem.net - vlaanderen
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  4. « Évolution et structure de la population à Morbecque en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 30 juillet 2010)
  5. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 30 juillet 2010)
  6. Annales De Comité flamand de France, Conservatoire national des arts et métiers (France) pages 177, 223
  7. Bulletin historique trimestriel, page 24 de la Société des antiquaires de la Morinie . 1866