Les Moëres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Moëres (Belgique) et Les Moëres (Nord).
La Flandre française (rouge) avec la région Flamand français (arcée)

Les Moëres (en néerlandais De Moeren[1]) étaient une région marécageuse dans la région de Dunkerque, à cheval sur l'actuelle frontière franco-belge.

Habitat traditionnel, XIXe siècle.
Paysage typique des Moëres.
La couleur grise du sol est due à présence d'un taux important de sable dans la terre.
Les Moëres sont un vaste polder, drainé par un réseau de canaux dits watringues.

Héraldique[modifier | modifier le code]

blason

Blason des Moëres, village en Flandre française :

D'argent à la gerbe de blé de sable liée d'argent, soutenue d'une couronne de blé ouverte de sable liée d'argent.

Blason ville be Les Moeres.svg
Blason des Moëres, village de Belgique en Flandre-Occidentale :
Blasonnement : d'or aux trois piédestaux de sinople chacun surmontés d'une tête de vache de sable, et d'une champagne de même avec des graines de gueules sur tige et des feuilles de sinople.



Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom est probablement issue du mot néerlandais « moer » qui signifie « marais » ou de « Morins » du nom du peuple celte implanté dans cette partie de la gaule belgique.

Le « ë » de « Moëres » se prononce à la française (comme dans le nom Citroën) contrairement à d'autres nom de lieux flamands comme « Rexpoëde » ou « Quaëdypre » où le « ë » est sans effet.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette zone était autrefois habitée par le peuple gaulois des Morins, avant de connaître des migrations germaniques à partir du IVe siècle.

Les Moëres ont subi une invasion marine (submersion totale) de plusieurs siècles[2], avec un maximum vers l'an 800 due à une petite élévation du niveau de la mer connue sous le nom de Transgression marine Dunkerque II. Cette zone a ensuite fait l'objet de vastes travaux d'assèchement (poldérisation) exécutés de 1617 à 1627 par Wenceslas Cobergher à la demande des Archiducs Albert et Isabelle. La partie la plus basse des Moëres est encore à 2,5 m sous le niveau de la mer.

À la Paix d’Utrecht, Les Moëres furent divisées entre la France, et les Pays-Bas devenus alors autrichiens.

Aujourd'hui, deux communes se partagent le territoire et le nom de ces anciens marais :

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Tout sur Les Moëres, Alles over De Moeren.
  • Le dessèchement des wateringues et des moëres dans l'arrondissement de Dunkerque par L. Quarré-Reybourbon (livre numérique au format epub ou pdf sur le site Westhoekpedia)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Centre de Recherche généalogique Flandre-Artois
  2. épisode dit « Dunkerque II »

51° 02′ N 2° 34′ E / 51.033, 2.567 ()