La Gorgue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Gorgue
L'église de La Gorgue
L'église de La Gorgue
Blason de La Gorgue
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Nord
Arrondissement Dunkerque
Canton Merville
Intercommunalité Communauté de communes Flandre Lys
Maire
Mandat
Philippe Mahieu
2014-2020
Code postal 59253
Code commune 59268
Démographie
Gentilé Gorguillons, Gorguillonnes
Population
municipale
5 944 hab. (2011)
Densité 395 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 38′ 16″ N 2° 43′ 03″ E / 50.6378, 2.717550° 38′ 16″ Nord 2° 43′ 03″ Est / 50.6378, 2.7175  
Altitude Min. 12 m – Max. 19 m
Superficie 15,03 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
La Gorgue

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
La Gorgue

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Gorgue

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Gorgue

La Gorgue est une commune française, située dans le département du Nord (59) en région Nord-Pas-de-Calais. La Gorgue est une commune en Flandre française limitrophe de l'Artois.

Le nom jeté de ses habitants est les magots.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Gorgue dans son canton et son arrondissement.

Situation[modifier | modifier le code]

Située à 34 km de Lille, 15 km d'Armentières, 56 km de Dunkerque, 18 km d'Hazebrouck et 14 km de Béthune. Au confluent de la Lys et de la Lawe.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de La Gorgue
Estaires Steenwerck

Sailly-sur-la-Lys

Merville La Gorgue
Lestrem Richebourg Laventie

Lieux-dits, hameaux et écarts[modifier | modifier le code]

  • Hameau du Nouveau Monde : à l'intersection de la Rue de la Lys et du Pavé de Laventie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Après la fin de la Première Guerre mondiale, autour du Moulin ruiné de Mr Gailly, la végétation arborée repousse déjà, mais le moulin ne sera pas reconstruit. Les céréales seront conduites au grand moulin industriel de Merville, sur les bords de la Lys. Le moulin Gailly présentait une architecture originale, avec son socle de "rouges barres" et son chemin de ronde en encorbellement.

Le territoire et les environs de la commune ont connu une occupation humaine dès la préhistoire comme en témoigne la présence de silex taillés sur les berges de la Lys et de la Lawe.

La Gorgue a fait partie d'une région appartenant à l'origine aux 17 provinces des Pays Bas espagnols, dite « Pays de Lalloeu », regroupant 4 communes: La Ventie (Laventie), Sailly (Sailly-sur-la-Lys) et La Gorgue, outre Fleurbaix
C'est une région huguenote d'où partirent des habitants pour s'installer aux Amériques, en Afrique du Sud, en Allemagne, en Hollande, en Angleterre... Le Pays de Lalloeu était rattaché au Comté de Flandre et au Pays d'Artois[1],[2].

La commune et ses environs ont été fortement touchés par la Première Guerre mondiale, notamment avec la bataille de Fromelles.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Du flamand goor, boueux, marécageux.
  • De Gorge en flamand.

Héraldique[modifier | modifier le code]

blason

Les armes de La Gorgue se blasonnent ainsi :"D'azur semé de coquilles d'or, au chef d'argent chargé d'un lion issant de sable."

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune de La Gorgue a été récompensée par le label « Ville Internet @@ »[3].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1971 mars 2001 Gérard Beun CDS  
mars 2001 mars 2008 Christian Defebvre UDF / Modem  
mars 2008 en cours Philippe Mahieu    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 5 944 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
3 018 3 013 3 049 3 224 3 225 3 228 3 223 3 274 3 293
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 226 3 293 3 369 3 496 3 704 3 885 3 962 3 929 3 968
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
4 075 4 204 4 314 3 812 4 198 3 959 4 027 4 038 4 116
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
4 141 4 104 4 168 4 602 5 028 5 215 5 590 5 681 5 956
2011 - - - - - - - -
5 944 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à La Gorgue en 2007 en pourcentage[6].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90 ans ou +
0,7 
4,0 
75 à 89 ans
6,8 
10,2 
60 à 74 ans
11,3 
17,2 
45 à 59 ans
17,7 
22,2 
30 à 44 ans
21,8 
19,7 
15 à 29 ans
20,1 
26,3 
0 à 14 ans
21,7 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[7].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'autel dédié à Saint-Antoine
La Lawe, l'écluse, les canards.
Église Sacré-Cœur du Nouveau Monde
  • Le beffroi de l'hôtel de ville
  • L'église Saint Pierre date de 1895
  • L'église Sacré-Cœur du Nouveau Monde date de 1929
  • Le kiosque à musique
  • Petit site archéologique de l'ancienne abbaye cistercienne Notre-Dame de Beaupré-sur-la-Lys.
  • Petit musée privé local sur l'abbaye et donc l'histoire de La Gorgue : 51 rue du 8 mai.
  • Paléo-écluse sur la Lawe
  • Cimetière britannique de la Première Guerre mondiale.
  • « Usine de produits alimentaires, brasserie, malterie dite usine de produits alimentaires-brasserie Claudorez Buisine, puis Gailly Claudorez ; puis usine de produits alimentaires-brasserie-malterie Gailly Béghin ; puis brasserie-malterie Hennion Gailly, puis Vanhoucke Hennion ». (inscrit au Patrimoine)[8]
  • « Brasserie Flipo Louis, puis Flipo Delmotte » (Patrimoine classé ou inscrit)[8]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Charles de L'Écluse (1526-1609) — Médecin et Botaniste du XVIe siècle né à la ferme Motte, au Nouveau Monde, commune de La Gorgue[9].
  • Le Vice-Doyen Eugène Maës, curé de La Gorgue de 1914 à 1941, qui marqua la paroisse Saint-Pierre de sa très forte personnalité, installa de nombreuses statues dans l'église et fit construire l'autel dédié à Saint-Antoine de Padoue (photo ci-dessus). Il fut le curé-fondateur de la paroisse Saint-Antoine de Padoue à Petite-Synthe.

Harmonie municipale[modifier | modifier le code]

L'harmonie municipale de La Gorgue a été fondé le 15 mai 1852[10]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Voir le livre du Chanoine Depoter: Le Pays de Lalloeu histoire mœurs et institutions les éditions des Beffrois; 1910
  2. Christian Defebvre , L'histoire du pays de Lalloeu en 10 leçons par Christian Defebvre Agrégé d'histoire-géographie
  3. N. G., « Villes Internet : 32 communes du Nord - Pas-de-Calais récompensées », La Voix du Nord,‎ 2011 (consulté le 14 janvier 2010)
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  6. « Évolution et structure de la population à La Gorgue en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 juillet 2010)
  7. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 juillet 2010)
  8. a et b Base de donnée "Patrimoine de France"
  9. Histoire de La Gorgue.
  10. Harmonie municipale de La Gorgue.