Curgies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Curgies
Mairie.
Mairie.
Blason de Curgies
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement arrondissement de Valenciennes
Canton Marly
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Valenciennes Métropole
Maire
Mandat
Jean Richard
2014-2020
Code postal 59990
Code commune 59166
Démographie
Gentilé Curgissiens
Population
municipale
1 152 hab. (2014)
Densité 189 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 19′ 46″ nord, 3° 36′ 11″ est
Altitude Min. 78 m
Max. 118 m
Superficie 6,08 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Curgies

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Curgies

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Curgies

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Curgies

Curgies est une commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la Route Nationale 49, entre Valenciennes et Maubeuge. Elle est distante de 9 km de Valenciennes et 10 km du Quesnoy.

Curgies fait partie de la communauté d'agglomération de Valenciennes Métropole et appartient au canton de Valenciennes-Est, dans l'arrondissement de Valenciennes.

Le village est organisé autour de l'église, de la mairie et du bureau de poste.

Un petit cours d'eau, le Riot Salin, traverse la commune d'ouest en est.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Curgies
Estreux Sebourg
Saultain Curgies
Préseau Villers-Pol Jenlain

Histoire[modifier | modifier le code]

Les romains laissent sur le site une trace de leur passage, comme en atteste un vase découvert dans un champ en 1827 : il contenait un trésor de 450 pièces de monnaie romaines datant de 193 à 260.

Une première mention écrite du village apparaît dans un document datant de 1096. Son nom est alors orthorgraphié Curgis ou Curia. Durant le Moyen Âge, le village accueille un ordre religieux : les Prémontrés de l'abbaye Saint Jean de Vicoigne s'y installent en 1143. Ils défrichent du terrain et construisent une ferme. L'église paroissiale est confiée à Nicolas Etienne de l'ordre des Prémontrés de Vicoigne. Le nom du village devient à cette époque Curegiae puis Quiregies.

En 1181, le village change de mains et rejoint les possessions des Comtes de Hainaut. Durant la campagne du Hainaut de Jean, duc de Normandie, en 1340, le village est pillé puis incendié. Peu après, la communauté religieuse acquiert un moulin situé dans un lieu-dit voisin.

L'Abbaye des Dames de Beaumont qui y a déclaré des terres en 1602 [1].

Le Fort Rochambeau est construit de 1878 à 1881. En 1892 débute la construction d'une voie ferrée reliant Valenciennes à Maubeuge, passant par la commune.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de la ville de Curgies (59) Nord-France.svg

Les armes de Curgies se blasonnent ainsi :"D'argent à une truie de sable passant sur une terrasse de sinople."

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1935 1953 Lucien Dime    
1953 1959 Fernand Deschamps    
1959 mars 1971 Lucien Copin    
mars 1977 Daniel Cornette    
mars 1983 Clément Morel    
en cours Jean Richard UMP-LR  
Les données manquantes sont à compléter.

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

La commune relève du tribunal d'instance de Valenciennes, du tribunal de grande instance de Valenciennes, de la cour d'appel de Douai, du tribunal pour enfants de Valenciennes, du conseil de prud'hommes de Valenciennes, du tribunal de commerce de Valenciennes, du tribunal administratif de Lille et de la cour administrative d'appel de Douai.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 152 habitants, en augmentation de 3,69 % par rapport à 2009 (Nord : 1,21 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
475 679 758 853 882 916 981 1 048 1 086
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
1 171 1 158 1 164 1 181 1 141 1 209 1 113 1 159 1 123
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
1 105 1 092 988 1 013 1 030 1 049 1 005 1 022 1 015
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 -
961 945 1 012 1 163 1 192 1 184 1 111 1 152 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Curgies en 2007 en pourcentage[6].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,4 
5,2 
75 à 89 ans
7,6 
16,8 
60 à 74 ans
14,3 
24,5 
45 à 59 ans
29,4 
16,2 
30 à 44 ans
18,9 
18,6 
15 à 29 ans
16,9 
18,7 
0 à 14 ans
12,5 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[7].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église de l'Immaculée Conception

Construite à partir de 1616, elle a été modifiée en 1751 puis restaurée au XIXe siècle. En 1948, une chapelle lui est ajoutée, dédiée au pèlerinage de Sainte Rita.

Le Château

Cette construction toute de brique date du XVIIIe et du XIXe siècle, mais il n'en subsiste que les fossés et les murs. Des bâtiments plus récents (XIXe et XXe siècle) servent actuellement de fermes.

Le Calvaire

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]