Mastaing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mastaing
Mairie.
Mairie.
Blason de Mastaing
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Valenciennes
Canton Denain
Intercommunalité Communauté d'agglomération de la Porte du Hainaut
Maire
Mandat
Ludovic Aiguier
2014-2020
Code postal 59172
Code commune 59391
Démographie
Population
municipale
844 hab. (2015 en diminution de 7,15 % par rapport à 2010)
Densité 141 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 18′ 26″ nord, 3° 18′ 17″ est
Altitude Min. 33 m
Max. 67 m
Superficie 5,97 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Mastaing

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Mastaing

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mastaing

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mastaing

Mastaing est une commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Panneau de Mastaing

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Mastaing
Émerchicourt Abscon
Mastaing Rœulx
Marquette-en-Ostrevant Bouchain

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Plusieurs canaux liés à la centrale thermique de Bouchain traversent la commune avant de se rejeter dans le canal de l'Escaut, situé à l'ouest de son territoire.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Maxtin, cartulaire de l'Abbaye de Saint-Vaast; 673. Masteng, tournoi d'Anchin; 1096. Mastingeium, cartulaire de Marchiennes; 1123[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Jean-Marie Huart, maire de 1965 à 2017

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune se trouve depuis 1824 dans l'arrondissement de Valenciennes du département du Nord. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 1988 de la dix-neuvième circonscription du Nord.

Elle faisait partie depuis 1793 du canton de Bouchain [2]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, elle intègre le canton de Denain.

La commune relève du tribunal d'instance de Valenciennes, du tribunal de grande instance de Valenciennes, de la cour d'appel de Douai, du tribunal pour enfants de Valenciennes, du conseil de prud'hommes de Valenciennes, du tribunal de commerce de Valenciennes, du tribunal administratif de Lille et de la cour administrative d'appel de Douai.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est membre de la communauté d'agglomération de la Porte du Hainaut, créée fin 2001.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1965 avril 2017[3] Jean-Marie Huart[4]   Décédé en fonction
juin 2017[5],[6],[7] en cours
(au 12 juin 2017)
Ludovic Aiguier   Directeur d’agence bancaire

Labels[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[11].

En 2015, la commune comptait 844 habitants[Note 1], en diminution de 7,15 % par rapport à 2010 (Nord : +1,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
489 523 580 648 742 788 830 809 786
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
819 850 855 835 835 841 830 861 867
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
971 998 938 940 914 905 844 898 963
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013
871 809 798 825 878 910 915 920 848
2015 - - - - - - - -
844 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique
Pyramide des âges en 2007
Pyramide des âges à Mastaing en 2007 en pourcentage[13].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90 ans ou +
0,2 
6,3 
75 à 89 ans
10,2 
8,9 
60 à 74 ans
11,1 
26,5 
45 à 59 ans
25,0 
19,3 
30 à 44 ans
20,7 
20,0 
15 à 29 ans
17,0 
18,5 
0 à 14 ans
15,9 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[14].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Marie de Jauche dite de Mastaing[pourquoi ?] née vers 1385 épouse Williaume de Sars, Chevalier, Seigneur d'Audignies, Angre, Rampemont[réf. nécessaire].

Elle était fille de Guillaume IV de Jauche seigneur de Jauche en Belgique, de Mastaing, de Sassegnies, de Lurieul[réf. nécessaire].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de la ville de Mastaing (59) Nord-France.svg

Les armes de Mastaing se blasonnent ainsi :« De gueules à la fasce d'or accompagnée en chef d'une divise vivrée du même. »

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • C. Thelliez (abbé), Histoire de Mastaing. 1re partie, Les seigneurs, la seigneurie et comté de Mastaing, impr. de H. Mallez et Cie (Cambrai), (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Page 408 - Statistique archéologique du Département du Nord - seconde partie - 1867- Librairie Quarré et Leleu à Lille, A. Durand 7 rue Cujas à Paris - archive du Harvard College Library - numérisé par Google Books
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Jean-Marie Huart, maire depuis 1965, meurt le 27 avril 2017 à l'âge de 77 ans, après 8 mandats à la tête de la commune : Mylène Brieux, « Mastaing : le maire, Jean-Marie Huart, est décédé », sur https://www.lobservateur.fr/, L'Observateur du Valenciennois,
  4. Réélu pour le mandat 2014-2020 : « Jean- Marie Huart élu pour un nouveau mandat », L'Observateur du Valenciennois, no 708,‎ , p. 21
  5. S. C., avec Th. To, « Ludovic Aiguier, héritier élu de Jean-Marie Huart : Ludovic Aiguier a été élu sans grande surprise maire de Mastaing, ce vendredi soir, un peu plus d’un mois après le décès de Jean-Marie Huart, à l’âge de 77 ans », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne) {{L’état de santé chancelant du maire avait conduit celui qui était devenu son premier adjoint à peine entré au conseil municipal, en 2014, à plus ou moins gérer les affaires courantes ces derniers mois. Il y a une vraie logique à voir aujourd’hui Ludovic Aiguier, qui était le délégué de la commune à la Porte du Hainaut (et le restera), à devenir maire}}.
  6. Véronique Bertin et Thierry Tonneaux (photo), « Ludovic Aiguier, une force tranquille à la tête de la commune : Depuis vendredi, Ludovic Aiguier est le nouveau maire de Mastaing. Ce directeur d’agence bancaire de 44 ans, père de deux enfants, aura une ligne de conduite pour ce mandat : « Ne jamais rien lâcher ». Cet éternel optimiste est bien décidé à travailler à la mairie, comme il le fait à la banque, en équipe », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  7. Mylène Brieux, « Mastaing : Ludovic Aiguier succède à Jean-Marie Huart en tant que maire », L'Observateur du Valenciennois,‎ (lire en ligne).
  8. Palmarès 2010 des Villes Internet sur le site officiel de l'association. Consulté le 19/12/2009.
  9. Un beau village fleuri
  10. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  13. « Évolution et structure de la population à Mastaing en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 30 juillet 2010)
  14. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 30 juillet 2010)
  15. Notice no PA00107744, base Mérimée, ministère français de la Culture.