Verchain-Maugré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Verchain-Maugré
Église de Verchain-Maugré.
Église de Verchain-Maugré.
Blason de Verchain-Maugré
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Valenciennes
Canton Aulnoy-lez-Valenciennes
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Valenciennes Métropole
Maire
Mandat
Marc Gilleron
2014-2020
Code postal 59227
Code commune 59610
Démographie
Population
municipale
906 hab. (2014)
Densité 94 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 16′ 07″ nord, 3° 28′ 39″ est
Altitude Min. 32 m – Max. 88 m
Superficie 9,62 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Verchain-Maugré

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Verchain-Maugré

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Verchain-Maugré

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Verchain-Maugré
Liens
Site web www.verchainmaugre.fr

Verchain-Maugré (anciennement Werchin) est une commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Verchain-Maugré est situé à 12 km au sud de Valenciennes et est traversé par l'Écaillon

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Verchain-Maugré
Monchaux-sur-Écaillon Quérénaing
Haspres Verchain-Maugré Sommaing
Saulzoir Haussy Vendegies-sur-Écaillon

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Triumphe d'Anvers Faict pour la Noble Festes de la Thoison d'Or : Armes, devise et emblème de Pierre de Werchin, sénéchal de Hainaut et chevalier de la Toison d'or, (Manuscrit de 1555 conservé à la New-York Public Library)

Verchain, ancienne forme Werchin, est le bercau de la famille de Werchin, connue dès 1098, l'année durant laquelle Guillaume de Werchin est mentionné bienfaiteur de l'abbaye de Saint-Aubert. La dignité de Sénecal héréditaire du Hainaut appartenait à cette famille. La chevauchée de Gérard de Werchin en 1340, au début de la Guerre de Cent Ans, est racontée dans la chronique de Jean Froissart. Son arrière-petit-fils Jean II de Werchin, héros de l'époque, meurt en 1415 à la bataille d'Azincourt. Par le mariage de la sœur de celui-ci avec Jean de Barbançon, la seigneurie de Werchin et le titre de Sénechal du Hainaut passent dans la maison de Barbançon, seigneurs de Jeumont. [1].

Au début de la Réforme protestante, de 1540 à 1550 environ, Pierre, seigneur de Werchin et de Jeumont, catholique convaincu, a sévèrement réprimé les 'hérésies' protestants. Sa fille Yolande de Werchin était mariée avec Hugues de Melun, premier prince d'Epinoy, et à la mort de Pierre, la maison d'Epinoy des terres et titres de la famille Werchin.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1965 Eugéne Dupont UNR  
mars 1983 François Demontis PS  
mars 2008 Yvon Desreux PS  
en cours Marc Gilleron PS  
Les données manquantes sont à compléter.

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

La commune relève du tribunal d'instance de Valenciennes, du tribunal de grande instance de Valenciennes, de la cour d'appel de Douai, du tribunal pour enfants de Valenciennes, du conseil de prud'hommes de Valenciennes, du tribunal de commerce de Valenciennes, du tribunal administratif de Lille et de la cour administrative d'appel de Douai.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 906 habitants, en diminution de -0,77 % par rapport à 2009 (Nord : 1,21 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
533 822 1 016 1 173 1 194 1 231 1 238 1 266 1 330
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
1 397 1 432 1 416 1 435 1 427 1 458 1 404 1 375 1 295
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
1 194 1 187 1 093 1 098 1 119 1 120 1 035 1 103 1 053
1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014 -
1 076 1 041 1 052 1 033 966 903 903 906 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Verchain-Maugré en 2007 en pourcentage[6].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,4 
6,4 
75 à 89 ans
9,2 
14,5 
60 à 74 ans
17,6 
22,9 
45 à 59 ans
24,3 
20,0 
30 à 44 ans
16,7 
16,0 
15 à 29 ans
14,7 
20,0 
0 à 14 ans
17,0 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[7].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Enseignement[modifier | modifier le code]

  • L'école Primaire Victor Hugo se situe rue de l’école des Filles.

Santé[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Les commerces sont une boulangerie, 3 cafés un salon de coiffure, 2 couvreurs.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L’église Saints-Pierre-et-Paul, des XVIIe et XIXe siècles, rénovée dans les années 1990.
  • Le monument aux Morts, sur le parvis de l’église.
  • La stèle Jean Tison, rue de la Croix Blotte.
  • La chapelle Notre-dame des Affligés, rue de Monchaux
  • Le cimetière britannique de Verchain, chemin du Pluvinage, héberge 110 tombes de guerre de la Commonwealth War Graves Commission de soldats morts à la libération, novembre 1918[8]
  • Le Cimetière, rue de Saulzoir.
  • La Mairie, place du 8 mai 1945
  • La Salle des Fêtes Yvon Desreux, inaugurée en 2006, place du 8 mai 1945.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

armes de Verchain-Maugré

Les armes de Verchain-Maugré se blasonnent ainsi : D'azur semé de billettes d'argent, au lion du même armé et lampassé de gueules, brochant sur le tout. [9]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Fernand Lamand: Verchain-Maugré, son Histoire à travers l'Histoire, Cercle archéologique de Valenciennes

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :