Wavrechain-sous-Denain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Wavrechain-sous-Denain
Wavrechain-sous-Denain
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Valenciennes
Intercommunalité CA de la Porte du Hainaut
Maire
Mandat
Jacques Delcroix
2022-2026
Code postal 59220
Code commune 59651
Démographie
Population
municipale
1 616 hab. (2021 en diminution de 2,3 % par rapport à 2015)
Densité 682 hab./km2
Population
agglomération
333 383 hab. (2021)
Géographie
Coordonnées 50° 19′ 54″ nord, 3° 24′ 56″ est
Altitude Min. 29 m
Max. 45 m
Superficie 2,37 km2
Type Commune urbaine
Unité urbaine Valenciennes (partie française)
(banlieue)
Aire d'attraction Valenciennes (partie française)
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Denain
Législatives 19e circonscription du Nord
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Wavrechain-sous-Denain
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Wavrechain-sous-Denain
Géolocalisation sur la carte : Nord
Voir sur la carte topographique du Nord
Wavrechain-sous-Denain
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
Wavrechain-sous-Denain

Wavrechain-sous-Denain est une commune française, située dans le département du Nord en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Wavrechain-sous-Denain est une commune de la banlieue de Denain dans l'ancien Bassin minier du Nord-Pas-de-Calais, située à 8 km au sud-ouest de Valenciennes et à 18 km de la frontière entre la Belgique et la France, à 22 km au nord-est de Cambrai, 45 km à l'est d'Arras et à 42 km ay sud-est de Lille, proche du Parc naturel régional Scarpe-Escaut.

Elle est traversée par le sentier de grande randonnée de pays (GRP) du Bassin minier Nord-Pas-de-Calais.

La ligne de Lourches à Valenciennes traverse le territoire communal, dont la station la plus proche est la gare de Denain, desservie par des trains régionaux du réseau TER Hauts-de-France, qui effectuent des missions entre Cambrai et Valenciennes.

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Wavrechain-sous-Denain
Oisy Hérin
Denain Wavrechain-sous-Denain Rouvignies
Haulchin

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le lit de l'Escaut constitue la limite sud du territoire communal.

L'Escaut est un fleuve qui se jette dans la mer du Nord après avoir traversé la France, la Belgique et les Pays-Bas.

Climat[modifier | modifier le code]

En 2010, le climat de la commune est de type climat océanique dégradé des plaines du Centre et du Nord, selon une étude du CNRS s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[1]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est dans une zone de transition entre le climat océanique et le climat océanique altéré et est dans la région climatique Nord-est du bassin Parisien, caractérisée par un ensoleillement médiocre, une pluviométrie moyenne régulièrement répartie au cours de l’année et un hiver froid (°C)[2].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 10,5 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 14,8 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 717 mm, avec 12,4 jours de précipitations en janvier et 9,4 jours en juillet[1]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique la plus proche, située sur la commune de Valenciennes à 8 km à vol d'oiseau[3], est de 11,0 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 694,1 mm[4],[5]. Pour l'avenir, les paramètres climatiques de la commune estimés pour 2050 selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[6].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Wavrechain-sous-Denain est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[7],[8],[9]. Elle appartient à l'unité urbaine de Valenciennes (partie française), une agglomération internationale dont la partie française regroupe 56 communes[10] et 333 383 habitants en 2021, dont elle est une commune de la banlieue[11],[12].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Valenciennes (partie française) dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 102 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[13],[14].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (63,7 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (63,3 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (59,8 %), zones urbanisées (29,5 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (6,7 %), prairies (3,9 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (0,1 %)[15]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Habitat et logement[modifier | modifier le code]

En 2018, le nombre total de logements dans la commune était de 769, alors qu'il était de 722 en 2013 et de 732 en 2008[I 1].

Parmi ces logements, 90 % étaient des résidences principales, 0,3 % des résidences secondaires et 9,7 % des logements vacants. Ces logements étaient pour 91,3 % d'entre eux des maisons individuelles et pour 8,7 % des appartements[I 2].

Le tableau ci-dessous présente la typologie des logements à Wavrechain-sous-Denain en 2018 en comparaison avec celle du Nord et de la France entière. Une caractéristique marquante du parc de logements est ainsi une proportion de résidences secondaires et logements occasionnels (0,3 %) inférieure à celle du département (1,6 %) mais supérieure à celle de la France entière (9,7 %). Concernant le statut d'occupation de ces logements, 59,2 % des habitants de la commune sont propriétaires de leur logement (60,7 % en 2013), contre 54,7 % pour le Nord et 57,5 pour la France entière[I 3].

Le logement à Wavrechain-sous-Denain en 2018.
Typologie Wavrechain-sous-Denain[I 1] Nord[I 4] France entière[I 5]
Résidences principales (en %) 90 90,8 82,1
Résidences secondaires et logements occasionnels (en %) 0,3 1,6 9,7
Logements vacants (en %) 9,7 7,7 8,2

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par la ligne 30 du réseau urbain Transvilles.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La Fosse Blignières, vers 1920.

La commune a été desservie pour le transport des voyageurs et marchandises par la ligne de la Croix-d'Anzin à Lourches de l'ancien tramway de Valenciennes , qui a fonctionné de 1902 à 1965, et qui était exploitée par les Chemins de fer économiques du Nord (CEN)[18],[19].

Horaires de mai 1914 des lignes de Valenciennes à Bonsecours, à Denain et à Blanc-Misseron

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs[modifier | modifier le code]

La commune se trouve depuis 1824 dans l'arrondissement de Valenciennes du département du Nord.

Elle faisait partie de 1793 à 1886 du canton de Bouchain, année où elle intègre le canton de Denain[20]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, cette circonscription administrative territoriale a disparu, et le canton n'est plus qu'une circonscription électorale.

Rattachements électoraux[modifier | modifier le code]

Pour les élections départementales, la commune fait partie depuis 2014 d'un nouveau canton de Denain

Pour l'élection des députés, elle fait partie de la dix-neuvième circonscription du Nord.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Wavrechain-sous-Denain est membre de la communauté d'agglomération de la Porte du Hainaut, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé en 2001 et auquel la commune a transféré un certain nombre de ses compétences, dans les conditions déterminées par le code général des collectivités territoriales. Cette intercommunalité a été recréée sous le même nom lors de la fusion avec la communauté de communes rurales de la Vallée de la Scarpe le .

Liste des maires successifs[modifier | modifier le code]

Maire de 1802 à 1807 : Delincel[21],[22].

Maire en 1881 : Leduc[23].

Liste des maires successifs[24]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1904   Lucien Maurice Roger Louis Benoist de Laumont    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1971 9 novembre 2005[25] Lucien Laurette[26],[Note 3] PCF Syndicaliste CGT
Mort en fonction
janvier 2006 mai 2020[27],[28] Jacques Delcroix[29],[30] PCF  
mai 2020[31],[32] 3 février 2022[33] Jean-François Burette[34] PS Retraité de l’Éducation nationale
Démissionnaire à la suite d'une crise au sein du conseil municipal[35]
mars 2022 En cours Jacques Delcroix PCF  
Les données manquantes sont à compléter.

Dans l'attente de nouvelles élections municipales, enisagées en mars 2022, la première maire-adjointe Valérie Lamant-Libert exerce l'intérim des fonctions de Jean-François Burette, conformément aux dispositions du code général des collectivités territoriales.

Équipements et services publics[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'un parc de loisirs, dans lequel l’intercommunalité construit en 2021 une halle destinée à accueillir le marché hebdomadaire et les initiatives associatives[36].

Eau et déchets[modifier | modifier le code]

Les eaux usées de la commune sont traitées à la station d'épuration de Wavrechain-sous-Denain, mise en service en 2011 par le SIAD[37].

Enseignement[modifier | modifier le code]

Les enfants de la commune sont scolarisés au sein du groupe scolaire Maurice-Thorez, qui accueille une école maternelle et une école primaire[38].

Santé[modifier | modifier le code]

Wavrechain-sous-Denain accueille une partie du centre hospitalier de Denain.

Justice, sécurité, secours et défense[modifier | modifier le code]

En 2020, la commune a intégré le conseil intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance (CISPD) créé en 2014 par cinq autres villes du Denaisis[39]

La commune relève du tribunal judiciaire de Valenciennes, de la cour d'appel de Douai, du tribunal pour enfants de Valenciennes, du conseil de prud'hommes de Valenciennes, du tribunal de commerce de Valenciennes, du tribunal administratif de Lille et de la cour administrative d'appel de Douai.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[40]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[41].

En 2021, la commune comptait 1 616 habitants[Note 4], en diminution de 2,3 % par rapport à 2015 (Nord : +0,23 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
100117165173187206209243282
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
326376364436492507509554793
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
8249541 0481 1331 1281 1911 2011 1711 865
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010 2015
1 9561 7911 9291 7971 7311 7451 7471 6381 654
2020 2021 - - - - - - -
1 6241 616-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[20] puis Insee à partir de 2006[42].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 39,0 %, soit en dessous de la moyenne départementale (39,5 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 23,2 % la même année, alors qu'il est de 22,5 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 778 hommes pour 873 femmes, soit un taux de 52,88 % de femmes, légèrement supérieur au taux départemental (51,77 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[43]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ou +
1,4 
4,7 
75-89 ans
9,3 
13,1 
60-74 ans
16,9 
19,9 
45-59 ans
17,6 
20,9 
30-44 ans
17,6 
18,3 
15-29 ans
16,3 
22,7 
0-14 ans
21,0 
Pyramide des âges du département du Nord en 2020 en pourcentage[44]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
1,4 
5,1 
75-89 ans
14,6 
60-74 ans
16 
19,2 
45-59 ans
18,6 
19,5 
30-44 ans
18,7 
20,6 
15-29 ans
19,1 
20,5 
0-14 ans
18,2 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Léger. Le plafond de la nef menaçant ruine, une lourde réhabilitation du clos et du couvert a été votée en 2006 par le conseil communautaire de la Communauté d'agglomération de la Porte du Hainaut ;
  • La chapelle Notre-Dame du mont Carmel a été construite en 1839 et restaurée en 2004. Une procession annuelle est organisée le [45]. Depuis 1929, la congrégation des servantes de Marie d'Anglet existe dans la commune.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • « Wavrechain-sous-Denain », Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, .

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. La salle des sports de Wavrechain-sous-Denain porte le nom de ce maire.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.

Cartes[modifier | modifier le code]

  1. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références[modifier | modifier le code]

Site de l'Insee[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Chiffres clés - Logement en 2018 à Wavrechain-sous-Denain » (consulté le ).
  2. « Chiffres-clés - Logement en 2018 à Wavrechain-sous-Denain - Section LOG T2 » (consulté le ).
  3. « Chiffres-clés - Logement en 2018 à Wavrechain-sous-Denain - Section LOG T7 » (consulté le ).
  4. « Chiffres clés - Logement en 2018 dans le Nord » (consulté le ).
  5. « Chiffres clés - Logement en 2018 dans la France entière » (consulté le ).

Autres sources[modifier | modifier le code]

  1. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  2. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le )
  3. « Orthodromie entre Wavrechain-sous-Denain et Valenciennes », sur fr.distance.to (consulté le ).
  4. « Station Météo-France « Valenciennes » (commune de Valenciennes) - fiche climatologique - période 1991-2020 », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  5. « Station Météo-France « Valenciennes » (commune de Valenciennes) - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  6. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.fr, (consulté le )
  7. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  8. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  9. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  10. « Unité urbaine 2020 de Valenciennes (partie française) », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  11. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  12. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  13. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Valenciennes (partie française) », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  14. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  15. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  16. Page 410 - Statistique archéologique du Département du Nord - 1867 - archive de Harvard College Library - numérisé par google Books
  17. Histoire des comtes de Flandre des origines au XIIIe siècle (tome I), page 100, Edward Le Glay
  18. Gérard Urbain, Un siècle de transports publics dans le Valenciennois, Semurval, , 116 p. (ISBN 2-904513-00-0)
  19. Claude Wagner, Les tramways de Valenciennes & les lignes rurales des C.E.N. au temps de la vapeur, Auray, LR Presse, , 144 p. (ISBN 978-2-37536-032-3, présentation en ligne)
  20. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  21. Annuaire statistique du département du Nord pour l'an XI de la République 1802-1803, p. 279, lire en ligne.
  22. « Annuaire statistique du département du Nord. Année 1807. », p. 156-157. Images 186-187.
  23. « Le Petit Nord : journal politique quotidien ["puis" journal républicain quotidien du matin "puis" journal républicain absolument indépendant] », sur Gallica, (consulté le ), p. 2-3.
  24. « Les maires de Wavrechain-sous-Denain », sur http://www.francegenweb.org (consulté le ).
  25. « Lucien Laurette nous a quittés », La Porte du Hainaut, no 13,‎ , p. 22 (www.agglo-porteduhainaut.fr/sites/default/files/caph13.pdf [PDF], consulté le ) « Il avait pourtant connu la détention pendant la Seconde Guerre mondiale, partagé le quotidien des sidérurgistes et mené la grande lutte d'Usinor aux côtés de Gustave Ansart, député de Denain ».
  26. Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier, « LAURETTE Lucien, Edwin : Né le 3 novembre 1919 à Denain (Nord), mort le 9 novembre 2005 à Valenciennes (Nord)  ; soudeur  ; militant communiste et syndicaliste CGT du Nord ; membre de la direction nationale de la fédération de la métallurgie (1956-1976) », Le Maitron en ligne, 23/11/2010 mis à jour le 17/7/2011 (consulté le ).
  27. A. L., « Wavrechain-sous-Denain: Jacques Delcroix en piste pour briguer un nouveau mandat : Le maire sortant Jacques Delcroix va conduire de nouveau une liste en vue des élections municipales qui auront lieu les 15 et 22 mars 2002. Son nom : « Continuons d’agir pour l’avenir de Wavrechain-sous-Denain » », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  28. A. L., « Wavrechain-sous-Denain: Jacques Delcroix veut la continuité et l’innovation : Aux élections de 2014, les Wavrechinois avaient eu la possibilité de choisir entre trois candidats. Cette fois le maire sortant Jacques Delcroix aura face à lui Jean-François Burette. Ce dernier avait recueilli 24,53 % de voix », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  29. « Wavrechain-sous-Denain: Jacques Delcroix veut la continuité et l’innovation : Wavrechain-sous-Denain : Jacques Delcroix, réélu maire de Wavrechain-sous-Denain sans surprise », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  30. « Wavrechain-sous-Denain Jacques Delcroix peu favorable au grand débat proposé par Emmanuel Macron : Montée des extrémismes, migration forcée, terrorisme… Pour le maire, les choses n’ont pas évolué dans le bon sens, en 2018 », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  31. A. L., « Jean-François Burette est le nouveau maire de Wavrechain-sous-Denain : Le conseil municipal destiné à installer le maire dans ses fonctions, s’est déroulé jeudi soir à huis clos à Wavrechain-sous-Denain, en respectant les règles sanitaires imposées actuellement », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  32. A. L., « Wavrechain-sous-Denain: Jacques Delcroix débouté, Jean-François Burette reste maire : Vendredi 25 septembre dans la matinée, Jean-François Burette, a eu l’information officielle du tribunal administratif : le recours de l’ancien maire de Wavrechain-sous-Denain Jacques Delcroix a été rejeté. En mars dernier, l’écart n’était que d’une voix entre les deux listes », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  33. Vincent Tripiana, « Démission du maire de Wavrechain-sous-Denain: des élections en mars : Jean-François Burette a annoncé avoir démissionné dans un communiqué. Le maire de Wavrechain-sous-Denain, en difficulté, et qui avait retiré leurs délégations à ses adjoints, indique que des élections auront lieu le 20 mars », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  34. A. L., « Wavrechain-sous-Denain: Jean-François Burette commence à « prendre ses marques » : Élu le 15 mars avec 50,09 % des voix, Jean-François Burette a dû attendre le 28 juin pour prendre officiellement ses fonctions. Portrait », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  35. Martin Vanlaton, « Après l’annonce du non-renouvellement du CDD d’un employé municipal, père de 5 enfants, la majorité désavoue le maire de Wavrechain-sous-Denain : Lors du conseil municipal de Wavrechain-sous-Denain en date du 21 décembre, plusieurs conseillers municipaux de la majorité ont désavoué le maire. En réponse, l'édile leur a retiré plusieurs délégations. Au commencement de ce divorce, des insultes et quelques bouts de papier », France 3 Hauts-de-France,‎ 22/12/2021 mis à jour= 23/12/2021 (lire en ligne, consulté le ).
  36. « Wavrechain-sous-Denain: la halle sera inaugurée vendredi 17 : Depuis plusieurs mois, la Communauté d’agglomération de la Porte du Hainaut (CAPH) a lancé la construction d’une halle au sein du parc de loisirs », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  37. Valérie Aubert, « Wavrechain-sous-Denain : à la station d’épuration, le nettoyage permanent des eaux usées : Depuis le 18 janvier, des échantillons d’eaux usées sont prélevés chaque semaine à la station d’épuration de Wavrechain-sous-Denain afin de mesurer leur concentration en Covid-19. Mais au fait, comment fonctionne cette station, mise en service il y a tout juste dix ans ? », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  38. Alain Ledrole, « Wavrechain-sous-Denain: de gros travaux menés cet été dans les écoles : Le maire Jean-François Burette et son équipe ont fait réaliser de travaux au sein du groupe scolaire Maurice-Thorez », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  39. A. L., « Sécurité: Wavrechain-sous-Denain s’allie avec cinq communes voisines : Depuis six ans, cinq villes du Denaisis ont signé la convention concernant le dispositif mis en place par le sous-préfet de Valenciennes : le Conseil intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance (CISPD). Une sixième commune vient de les rejoindre : Wavrechain-sous-Denain », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  40. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  41. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  42. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  43. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Wavrechain-sous-Denain (59651) », (consulté le ).
  44. Insee, « Évolution et structure de la population en 2020 - Département du Nord (59) », (consulté le ).
  45. La Voix du Nord du 18 juillet 2009