Vred

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vred
Vred
Blason de Vred
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Douai
Canton Sin-le-Noble
Intercommunalité Cœur d'Ostrevent
Maire
Mandat
Dany Hallant
2014-2020
Code postal 59870
Code commune 59629
Démographie
Population
municipale
1 381 hab. (2016 en augmentation de 2,98 % par rapport à 2011)
Densité 404 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 23′ 41″ nord, 3° 13′ 56″ est
Altitude Min. 16 m
Max. 20 m
Superficie 3,42 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Vred

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Vred

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vred

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vred

Vred est une commune française située dans le département du Nord en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Vred dans son canton et son arrondissement

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Vred
Marchiennes
Vred Rieulay
Pecquencourt

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Vred est traversée par la Scarpe[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

1046 : Villa Vereti ; 1079 : Vedretum ; 1200 : Wred ; 1246 : Verethum ; Verd, Vret ; Vredt ; Vred[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

cartulaire de Vred par Adrien de Montigny (-1615) dans l'un des Albums de Croÿ

Site gaulois, le village fut donné par Anselme de Ribemont à l'Abbaye d'Anchin lors de sa fondation en 1079[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Robert Deneuvillers a été conseiller général du canton de Marchiennes de 1970 à 1976.

Titulaires de la fonction de maire de VredVoir et modifier les données sur Wikidata
IdentitéPériodeDuréeÉtiquette
DébutFin
Robert Deneuvillers (d)[4]
( - )
Centre national des indépendants et paysans
Denis Gambiez (d)30 ans
François Tarka (d)[5]7 ans
Dany Hallant (d)[6],[7]
(née le )
En cours11 ans et 7 mois divers droite

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[9].

En 2016, la commune comptait 1 381 habitants[Note 1], en augmentation de 2,98 % par rapport à 2011 (Nord : +0,95 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
6807137869371 0951 1411 1901 2661 345
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 3751 4291 4951 6241 6841 7631 6771 5901 527
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 6171 6301 5091 5051 4861 4321 4001 3311 297
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
1 3731 4201 3781 3881 4141 4431 4151 3481 386
2016 - - - - - - - -
1 381--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Vred en 2007 en pourcentage[12].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans ou +
0,8 
4,6 
75 à 89 ans
8,0 
9,7 
60 à 74 ans
14,0 
23,3 
45 à 59 ans
20,1 
24,0 
30 à 44 ans
21,7 
15,6 
15 à 29 ans
15,3 
22,7 
0 à 14 ans
20,1 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[13].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Vred

Les armes de Vred se blasonnent ainsi :
D'azur semé de fleurs de lis d'or, au cerf d'argent passant sur le tout[14].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Concession de la navigation de la Scarpe, depuis le fort de Scarpe jusqu'à l'Escaut, , 12 p. (lire en ligne), TROISIÈME ET QUATRIÈME BIEFS Uinondalion militaire correspondant à ces deux biefs doit être soutenue par l'écluse de Marchiennes. L'écluse de Vred qui ne joue aucun rôle par rapport à cette inondation aura conformément au projet son radier à 0 27 en contrebas de son niveau actuel 45 38 lequel sera établi à la cote 45 65. Les eaux de navigation entre Guesnocoin et Vred m _ _ se trouvant 1 07 plus élevées que les eaux d'inondation, la hauteur de la digue entre ces deux points sera réglée de concert entre les chefs de service
  2. Eugène Mannier, Études étymologiques, historiques et comparatives sur les noms des villes, bourgs et villages du département du Nord, Paris, Auguste Aubry, , 395 p., p. VRED 1046 Villa Vereti titre de l Abbaye de Marchiennes. Mirœus 1079 Vedretum titre de fondation de l'Abbaye d'Anchin. 1200 Wrede titre de l'Abbaye d'Andres Mirœus 1246 Verethum titre de l'abbaye de Marchiennes Id Verd Vret Vred Vredt documents divers. Il est fait mention pour la première fois de ce village dans une charte de Bauduin de Lille comte de Flandre de l'année 1046 par laquelle celui-ci accorde entre autres privilèges à l'abbaye de Marchiennes le droit de pêche sur la Scarpe sous la réserve toutefois d'y laisser pêcher le seigneur de Vred. Dominus villx Vereti Vred est une contraction de Verethum pour Warectum signifiant terre inculte terra neglecta vel diu inculta Spelinan Waret en roman est une terre en friche Wa reschaix un pâturage entouré de fossés. Plusieurs localités en Hainaut sont appelées Wareschaix Waressaix Warissaix. M Chotin dit que les Waressaix ou Warchaix étaient de petits marais soumis à la vaine pâture. Le village de Vred est situé dans d'anciens marais desséchés sur les bords de la Scarpe et rappelle par son nom l'ancien état de son sol.
  3. Statistique archéologique du département du Nord, vol. 2, (lire en ligne), En 1079 le fameux Ansel de Ribemont qui tenait en bénéfice de Gérard II évêque de Cambrai donne ce village à l'abbaye d'Anchin. Vers 1415 le lieutenant de la Gouvernance de Douai ayant fait prendre sur le territoire de Vred une femme poursuivie comme empoisonneuse, le duc Jean comte de Flandre en ordonne la remise immédiate à la justice de l'abbaye. Ce prince fit aussi défense à ses officiers de lever aucun impôt sur les habitants de Vred parce que ce village appartenait à l'abbaye en libre alleu 1578 12 octobre de réconciliation du cimetière accomplie par le prieur de Bar ce lieu bénit ayant été souillé par le sang d'un 1712. Dans un fort existant près de la Planche ou de Vred les ennemis avaient mis une garnison et des canons. La déroute de Denain 24 juillet ces troupes s enfuirent la française passa la Scarpe en cet endroit pour commencer investissement de Marchiennes La cure de Vred était à la nomination de l abbé d Anchin qui y à son choix un moine d Anchin ou un prêtre séculier avec qualification de chapelain mais non de pasteur La cure fut à la fin du XVIIe siècle
  4. Bernard Delmaire, Alain Derville et Louis Trénard, Recherches, travaux et publications en histoire régionale, 1969 à 1973, vol. 57, Université des sciences et technologies de Lille, (ISSN 0035-2624 et 2271-7005, lire en ligne), chap. 225, p. 210Voir et modifier les données sur Wikidata
  5. « Montigny-en-Ostrevent : François Tarka met en ligne l’histoire de la mine », La Voix du Nord
  6. « Aux vœux, la maire de Vred, Dany Hallant fait durer le suspense quant à sa possible candidature », La Voix du Nord
  7. « À Vred, Dany Hallant entame un second mandat de maire », La Voix du Nord
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  12. « Évolution et structure de la population à Vred en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 1er août 2010)
  13. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 1er août 2010)
  14. http://www.labanquedublason2.com/lecture_fiche_commune.php3?page=f59629