Stan Neumann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Stan Neumann
FILAF 2013 - Stan Neumann.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Père
Stanislav Neumann (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Stan Neumann pendant le tournage des Primitifs de la photographie (2010) avec Katell Djian à la caméra.

Stan Neumann, né Stanislav Neumann en 1949[1] à Prague, est un auteur et documentariste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après, notamment, un parcours scolaire et des études littéraires au lycée d'Antony, il étudie à l'Institut des hautes études cinématographiques (IDHEC) de 1969 à 1972[2]. Il est chef monteur jusqu'en 1984. Il passe à la réalisation en 1989, « poussé » par son ami Richard Copans. Il vit à Paris et dirige avec Richard Copans la série Architectures. Principalement auteur de documentaires, il donne également des cours à la Fémis.

En , Stan Neumann reçoit à Perpignan un FILAF D'Honneur[3],[4] dans le cadre de la 3e édition du Festival International du Livre d'Art et du Film.

Réalisations[modifier | modifier le code]

  • Les derniers Marranes, co-réalisé avec Frédéric Brenner (70 min) - 1990 - Prix Futura à Berlin
  • Paris, roman d’une ville, (d'après les travaux de François Loyer, 52 min) - 1991 - Prix de la Ville de Bordeaux au FIFARC Grand Prix du festival Film et Architecture - Graz (Autriche)
  • Cultures communes (26 min) - 1992
  • Louvre, le temps d’un musée (70 min) - 1993 - Prix du meilleur film sur un lieu artistique au Festival International du Film sur l’Art à Montréal
  • Nadar photographe (26 min) - 1994 - Grand Prix au Festival International du Film sur l’Art et Pédagogique de ParisUnesco et au Festival International du Film sur l’Art de Montréal
  • L’irrésistible construction du musée d’Amiens (26 min) - 1994
  • Les architectures du savoir (26 min 1995)
  • Rainer Maria Rilke (45 min) - 1997 - Dans la série « Un siècle d’écrivains » sur France 3
  • Une maison à Prague (70 min / ARTE) - 1998
  • Apparatchiks et Businessmen (52 min Arte 2000)
  • Norman Mailer (3 fois 52, France 2 2001)
  • La Langue ne ment pas, journal écrit par Victor Klemperer sous le Troisième Reich (90 min, Arte, . Prix Scam du Meilleur documentaire 2006)
  • Buren et le Guggenheim (54 min Arte 2005)
  • L'Expressionnisme Allemand (64 min Arte 2006)
  • La Vie cachée des œuvres / Rembrandt (43 min Arte 2009)
  • La Subversion des Images, la Photographie Surréaliste (Collection PHOTO, 26 min Arte 2009)
  • Les Primitifs de la Photographie (Collection PHOTO, 26 min Arte 2010)
  • L'École de Dusseldorf (Collection PHOTO, 26 min Arte 2011)
  • L'Œil de l'astronome (Avec Denis Lavant, 90 min, Les Films d'Ici 2012)
  • La Vie cachée des œuvres / Poussin (43 min Arte 2012)
  • La Sainte Anne de Léonard de Vinci, la restauration du siècle (58 min Arte 2012)
  • La Nouvelle Vision, la photographie expérimentale des années vingt (Collection PHOTO, 26 min Arte 2012)
  • Les Pictorialismes (Collection PHOTO, 26 min Arte 2012)
  • Les Appropriationnistes (Collection PHOTO, 26 min Arte 2013)
  • La Photographie Conceptuelle (Collection PHOTO, 26 min Arte 2013)
  • La Vie cachée des œuvres / Goya (43 min Arte 2013)
  • Austerlitz (d'après le roman de W. G. Sebald, 90 min, Arte 2015)
  • 120 ans d'inventions au cinéma (56 min, Les Films d'Ici, La Cinémathèque française, Arte 2015)
  • Lénine / Gorki, la Révolution à contretemps (90 min, Zadig Productions, Arte 2017)
  • Le Temps des Ouvriers 1/ Le Temps de l'Usine (55 min, Les Films d'Ici, Arte, 2020)
  • Le Temps des Ouvriers 2/ Le Temps des Barricades (58 min, Les Films d'Ici, Arte, 2020)
  • Le Temps des Ouvriers 3/ Le Temps à la Chaîne (58 min, Les Films d'Ici, Arte, 2020)
  • Le Temps des Ouvriers 4/ Le Temps de la Destruction 70 min, Les Films d'Ici, Arte, 2020)

Dans la collection « Architectures» :

Publications[modifier | modifier le code]

Richard Copans et Stan Neumann (photogr. Pierre-Olivier Deschamps), Architectures, Chêne, Arte éd., , 192 p. (ISBN 978-2-84277-705-0, notice BnF no FRBNF41024238)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]