Thierry Binisti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un réalisateur image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un réalisateur français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques. Pour plus d’informations, voyez le projet Cinéma.

Thierry Binisti
Thierry binisti.jpg

À la présentation de son nouveau film à Perpignan au Castillet, le 12 décembre 2011

Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Thierry Binisti est un réalisateur français né en 1964 à Créteil[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a grandi à Créteil, en région parisienne. Décidé à faire du cinéma depuis sa jeunesse, il commence par réaliser des courts métrages pour la Vidéothèque de la ville de Paris, (aujourd'hui le Forum des Images), les thèmes abordés sont l'histoire de la Ville, ses habitants et son atmosphère si particulière. Ces films sont toujours visibles dans la salle des Collections du Forum.

Il devient ensuite l'assistant de Régis Wargnier sur Indochine, Diane Kurys sur Après l'amour et Jean-Jacques Zilbermann sur Tout le monde n'a pas eu la chance d'avoir des parents communistes.

Thierry Binisti réalise Le Livre de minuit en 1996, avec Dominique Blanc. Ce film de 17 minutes, se déroulant en 1942, raconte l'histoire d'un petit garçon qui utilise les contes des Mille et une nuits et la fabuleuse histoire de Shéhérazade pour protéger sa mère qui participe à l'activité clandestine des Éditions de Minuit. Le film obtient de nombreux prix dans les festivals de courts métrages, en France et à l'étranger notamment l'éléphant D'or au festival Travelling en 1997.

Il travaille ensuite pour la télévision, où il coécrit et réalise des unitaires comme Passion Interdite avec Didier Sandre ou Drôles de Clowns avec Stéphane Guillon.

En 2000, avec La Bicyclette bleue il est conduit à porter à l'écran l'adaptation du roman éponyme de Régine Deforges pour France 2 Le tournage de cette large fresque en trois épisodes évoquant magistralement la Seconde Guerre mondiale et ses épreuves lui vaut le 7 d'or. Avec Laetitia Casta dans le rôle principal de Léa Delmas, cette mini-série est un des plus grands succès d'audience de la décennie pour la chaîne publique.

Il passe au grand écran en 2002 avec L'Outremangeur, son premier long métrage, où il met en scène dans le rôle vedette Éric Cantona.

Pendant près de dix ans pour la télévision, Thierry Binisti va s'essayer avec brio à des genres très différents : la comédie romantique ou familiale (Quelques mots d'amour avec Constance Dollé en 2005, Mère, fille : Mode d'emploi ou Nos chers parents (autre titre d'Au secours, les enfants reviennent !) en 2006) ; des adaptations littéraires remarquées comme Au Bout du Rouleau (adapté d'un roman de Joseph Conrad) ou Les Amants du bagne, adaptation du roman d’Albert Londres.

Il met en scène toutes les époques, du XVe siècle à nos jours en passant par la Première (Allons petits enfants) et la Seconde Guerre mondiale (La Femme tranquille ou Marthe Richard). Il travaille avec des personnalités aussi variées que Line Renaud, Fanny Cottençon, Féodor Atkine, Enrico Macias ou Patricia Kaas.

En 2008, il lance pour France 2 une trilogie qui retrace l'histoire des rois et de leur cour sur plus de deux siècles. Le ton de ces docu-fictions est flamboyant et humanise des figures historiques que l'on connaît peu. L'épopée versaillaise, qui débute lorsque le roi Louis XIV est encore un enfant et n'ose même rêver à Versailles et qui s'achève avant l'exécution de Louis XVI. Cette trilogie est un succès à la fois public et critique, et est régulièrement rediffusée sur les chaînes du service public.

Son second long métrage, Une bouteille à la mer, est sorti en France le . Écrit avec Valérie Zenatti, il est adapté d'un des romans de celle-ci, Une bouteille dans la mer de Gaza ; le film a été tourné en Israël/Palestine en 2010. Il a reçu de nombreux prix et a été sélectionné au Jewish Film Festival de New York et de San Francisco en 2012.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Thierry Binisti sur l’Internet Movie Database