Fenain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fenain (homonymie).

Fenain
Fenain
L'église Saint-André en août 2019.
Blason de Fenain
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Douai
Canton Sin-le-Noble
Intercommunalité Communauté de communes Cœur d'Ostrevent
Maire
Mandat
Arlette Dupilet
2014-2020
Code postal 59179
Code commune 59227
Démographie
Gentilé Fenainois
Population
municipale
5 323 hab. (2016 en diminution de 0,08 % par rapport à 2011)
Densité 921 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 21′ 59″ nord, 3° 18′ 05″ est
Altitude Min. 16 m
Max. 47 m
Superficie 5,78 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Fenain

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Fenain

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fenain

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fenain
Liens
Site web http://www.ville-fenain.fr/

Fenain est une commune française, située dans le département du Nord (59) en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Fenain est une ville du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais située à 15 km à l'ouest de Valenciennes, à 15 km à l'est de Douai et à 35 km au nord-est de Lille.

Elle se trouve en limite du Parc naturel régional Scarpe-Escaut.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Fenain a un finage assez étiré du nord au sud.

Communes limitrophes de Fenain.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est drainée par de nombreux ruisseaux et fossés qui se jettent dans la Scarpe.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La gare de Fenain vers 1930.

La commune a été desservie par la gare de Fenain sur la ligne de Somain à Halluin, mise en service en 1874 par la Compagnie des chemins de fer du Nord-Est, et qui reliait la gare de Somain au réseau des chemins de fer belges à la gare de Menin en Belgique, via Orchies, Ascq, Roubaix - Wattrelos, Tourcoing et Halluin, dernière gare avant la frontière. Elle facilitait le déplacement des ouvriers vers les manufactures de faïences d'Orchies (Céramique d'Orchies). La gare ferme en 1950.

La commune est liée à l'histoire de l'exploitation houillère du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais, avec l'ouverture en 1913 de la Fosse Agache par la Compagnie des mines d'Anzin. L'exploitation a cessé en 1976.

Articles détaillés : Compagnie des mines d'Anzin et Fosse Agache.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Le , on découvre à Fenain un dépeçage de bêtes crevées où venaient s'approvisionner des charcutiers[1].

Circonscriptions d'Ancien Régime

La paroisse Saint-André de Fenain dépendait de la province du Hainaut, du diocèse d'Arras et du décanat de Bouchain, ayant, pour collateur de la cure l'Abbaye Saint-Sauveur d'Anchin[2]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement de Douai du département du Nord. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 1988 de la seizième circonscription du Nord.

Elle faisait partie depuis 1801 du canton de Marchiennes[3]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est désormais intégrée au Canton de Sin-le-Noble.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est membre de la communauté de communes Cœur d'Ostrevent, créée par transformation du Syndicat Intercommunal de la région de Somain-Aniche (SIRSA), créée en 1962.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Politique locale[modifier | modifier le code]

Les élections municipales de 2014 de Fenain ont été annulées par le Conseil d'État, en raison de la diffusion d’un tract considéré comme injurieux vis-à-vis de l’ancienne équipe municipale et d’une affiche au contenu litigieux, ainsi que du faible écart qui séparait les candidates du second tour : il n’était que de 58 voix pour quelque 5 400 habitants. La délégation spéciale nommée par le sous-préfet de Douai a donc administré provisoirement la commune jusqu'à la réélection du maire après un nouveau scrutin municipal qui s'est tenu le 28 septembre 2014[4],[5],[6].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Grégoire Leleux, dirigeant communiste du Nord, a été conseiller général du canton de Marchiennes de 1951 à 1970.

Titulaires de la fonction de maire de FenainVoir et modifier les données sur Wikidata
IdentitéPériodeDuréeÉtiquetteFonction
DébutFin
Grégoire Leleux (d)[7]
( - )

(mort en cours de mandat (en))
23 ans et 7 mois Parti communiste français
Catherine Poteaux (d)3 moisMaire par intérim (d)
Émile Broutin (d)
( - )

(mort en cours de mandat (en))
7 ans et 7 mois Parti communiste français
Gino Ferrari (d)[8]
(mort le )

(démission (en))
6 ans Parti communiste français
Francis Goguillon (d)[9],[10]
(né le )
17 ans Parti communiste français
Danielle Bray (d)[11]
(née le )
13 ans Parti communiste français
Arlette Dupilet (d)
(née le )

(élection annulée par le conseil constitutionnel (d))
4 mois divers gauche
Émile Mocq (d)[12]2 mois et 9 joursPrésident de la délégation spéciale (d)
Arlette Dupilet (d)[13]
(née le )
En cours5 ans et 11 jours divers gauche

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[15].

En 2016, la commune comptait 5 323 habitants[Note 1], en diminution de 0,08 % par rapport à 2011 (Nord : +0,95 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
1 7771 8621 8901 9141 9201 9421 9941 9901 973
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
1 9602 0672 2182 4982 4892 6352 5462 5162 522
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
2 6543 0433 3935 3195 4015 2795 2825 1445 253
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2016
5 4626 2705 7555 6395 3655 3425 3535 3565 323
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges en 2007[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Fenain en 2007 en pourcentage[17].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,1 
90 ans ou +
0,2 
5,2 
75 à 89 ans
9,4 
12,4 
60 à 74 ans
14,9 
19,1 
45 à 59 ans
18,8 
22,3 
30 à 44 ans
20,9 
19,7 
15 à 29 ans
14,9 
21,2 
0 à 14 ans
20,9 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[18].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalité liée à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de la ville de Fenain (59) Nord-France.svg

Les armes de Fenain se blasonnent ainsi :"D'or à une escarboucle de sable, chargée en cœur d'un rubis de gueules" .

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Cent ans de vie dans la région, Tome 1 : 1900-1914, éditions la Voix du Nord, 1998, page 53
  2. L. Guiot, « Fenain », La Semaine religieuse du diocèse de Cambrai, no 35,‎ , p. 440 (lire en ligne, consulté le 3 mars 2019), sur Gallica.
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. J-F. G. et G. L., « Fenain : le tribunal administratif de Lille annule les élections municipales », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 20 août 2014).
  5. Carine Di Matteo, « Fenain : la commune, sans maire, est gérée par un président et une délégation spéciale », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 20 août 2014).
  6. J.-F. Guybert, « Arlette Dupilet réélue vendredi maire de Fenain : Le résultat ne faisait aucun doute. Et pas une voix de son bord n’a manqué à la candidate maire. Vendredi soir, Arlette Dupilet, dont la liste avait gagné l’élection du dimanche 28 septembre, était la seule à briguer le poste. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 6 février 2015).
  7. Yves Le Maner, « Leleux Grégoire », Dictionnaire biographique, mouvement ouvrier, mouvement social
  8. « Fenain : Gino Ferrari, un résistant presque ordinaire, s’en est allé », La Voix du Nord
  9. « Fenain : le second oui de l’ancien maire à sa femme », La Voix du Nord
  10. « Francis Goguillon quitte la société de pêche », L'Yonne républicaine
  11. « Fenain : Un paysan se bat pour ne pas perdre ses terres », L'Observateur du Douaisis
  12. Carine Di Matteo, « Fenain : la commune, sans maire, est gérée par un président et une délégation spéciale », La Voix du Nord
  13. J.-F. Guybert, « Arlette Dupilet réélue vendredi maire de Fenain », La Voix du Nord
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  17. « Évolution et structure de la population à Fenain en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 juillet 2010)
  18. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 juillet 2010)
  19. Alexander Beaume, Eugene Dumont, Joseph Laurent Jay, Nicolas Augustin Guilbon, Charles Million, Louis Million, Eugène Plum, Maurice Plum, Gaston Bonnefoy, Henri Guérard, Bulletin spécial des décisions des juges de paix et tribunaux de simple police, vol. 15, (lire en ligne)
  20. « Voie Verte de la Plaine de la Scarpe ( Entre Fenain et Orchies) », sur http://www.pnr-scarpe-escaut.fr (consulté le 3 mars 2019).
  21. « Espaces naturels du Nord / Aux portes de la métropole lilloise : La voie verte de la plaine de la Scarpe » [PDF], sur http://www.pnr-scarpe-escaut.fr/ (consulté le 3 mars 2019).