Aubry-du-Hainaut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aubry.
Aubry-du-Hainaut
Aubry-du-Hainaut
La mairie.
Blason de Aubry-du-Hainaut
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Valenciennes
Canton Aulnoy-lez-Valenciennes
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Valenciennes Métropole
Maire
Mandat
Renée Stievenart
2014-2020
Code postal 59494
Code commune 59027
Démographie
Gentilé Aubrysiens, Aubrysiennes
Population
municipale
1 623 hab. (2015 en augmentation de 10,56 % par rapport à 2010)
Densité 376 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 22′ 15″ nord, 3° 27′ 42″ est
Altitude Min. 25 m
Max. 48 m
Superficie 4,32 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Aubry-du-Hainaut

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Aubry-du-Hainaut

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Aubry-du-Hainaut

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Aubry-du-Hainaut

Aubry-du-Hainaut est une commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Ses habitants s'appellent les Aubrysiennes et les Aubrysiens[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Aubry-du-Hainaut est située dans le Parc naturel régional Scarpe-Escaut[2].

L'altitude moyenne est de 37 m. Le climat est océanique avec des étés tempérés[3].

Communes limitrophes de Aubry-du-Hainaut
Raismes
Aubry-du-Hainaut Petite-Forêt
Hérin La Sentinelle

La ville la plus proche est Valenciennes.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Les risques naturels de la commune sont les risques d'affaissement minier, engins de guerre, inondations, coulées de boue et mouvements de terrain.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Article connexe : Climat du Nord-Pas-de-Calais.

Voie de communication et transport[modifier | modifier le code]

Une des entrées du village, ici par la RD213

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Étymologiquement, Aubry viendrait du latin « albarum », qui signifie de l'aubier. Le premier habitant se serait installé au IXe siècle dans la forêt, attirant ensuite l'installation d'autres maisons. Le lieu-dit Aubry a été cédé par la suite par le comte du Hainaut aux Prémontrés.

En 1158, Aubry prit le nom d'Albriu.

En 1244, Aubri devenu paroisse, s'appela tour à tour Obry, Obries et Albry.

Le Conseil Municipal a modifié le nom en juin 1962 en Aubry-lez-Valenciennes. L'ajout « du Hainaut » a été effectué le 6 mai 1966 pour éviter la confusion avec la commune d'Auby.

Les femmes originaires d'Aubry-du-Hainaut sont appelées Mazingues ou mésanges, en raison de leur réputation de commérage[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Un ancien parchemin du 28 septembre 1494 indique notamment le nom du maire de l'époque qui était Jacquemart Broyart.

Au XVIe siècle, la seigneurie d'Aubry était la propriété de la maison de Thiant, ce qui explique la ressemblance entre les blasons d'Aubry et de Thiant, « de sinople semé de billettes d'argent au lion du même brochant sur le tout ».

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Situation administrative[modifier | modifier le code]

Tendance politique[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
en cours Renée Stievenart DVD  
Les données manquantes sont à compléter.

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

La commune relève du tribunal d'instance de Valenciennes, du tribunal de grande instance de Valenciennes, de la cour d'appel de Douai, du tribunal pour enfants de Valenciennes, du conseil de prud'hommes de Valenciennes, du tribunal de commerce de Valenciennes, du tribunal administratif de Lille et de la cour administrative d'appel de Douai.

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6].

En 2015, la commune comptait 1 623 habitants[Note 1], en augmentation de 10,56 % par rapport à 2010 (Nord : +1,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
465 603 602 711 773 833 903 950 991
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
921 995 1 024 1 110 1 174 1 137 1 165 1 123 1 093
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
1 057 1 041 932 948 975 962 941 966 1 039
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013
1 206 1 245 1 477 1 444 1 435 1 442 1 443 1 444 1 452
2015 - - - - - - - -
1 623 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

{{refnecEn 1699, la commune comptait 175 habitants répartis dans 48 maisons.}}

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Aubry-du-Hainaut en 2007 en pourcentage[9].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,0 
4,3 
75 à 89 ans
8,3 
13,5 
60 à 74 ans
14,8 
25,7 
45 à 59 ans
28,6 
21,1 
30 à 44 ans
19,5 
16,1 
15 à 29 ans
12,4 
19,2 
0 à 14 ans
16,4 
Pyramide des âges du département du Nord en 2010 en pourcentage[10].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
5,0 
75 à 89 ans
8,7 
11,5 
60 à 74 ans
12,7 
19,5 
45 à 59 ans
19,3 
20,5 
30 à 44 ans
19,4 
21,9 
15 à 29 ans
20,3 
21,4 
0 à 14 ans
18,9 

Santé[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Aubry-du-Hainaut fait partie de l'académie de Lille.

Sports[modifier | modifier le code]

Média[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Jusqu'au milieu du XVIIIe siècle, les habitants vivaient de l'agriculture et plus encore de l'exploitation forestière. La découverte de la houille a apporté d'autres métiers. Toutefois, il ne reste de l'exploitation minière passée qu'un vieux puits de plus de 200 ans et quelques affaissements dans la plaine en direction de la fosse de Wallers - Arenberg et de la mare à Goriaux.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église.
  • Le château d'Aubry du XIIe siècle était un petit château fort qui servait à protéger les habitants du pillage. Il a été rasé au XVIe siècle par Jean de Thiant.
  • Le château d'Aubry-du-Hainaut date du XVIe siècle. C'est le Seigneur de Thiant et d'Aubry, gouverneur de Bouchain, Jean de Thiant, qui l'a fait construire à la Renaissance en 1526, sous François 1er. Il a été occupé par différentes familles nobles comme les seigneurs de Bousies au XVIe siècle, les seigneurs de Gouzeaucourt au XVIIe siècle, puis les seigneurs de Houplin, les marquis de Saluces de Bernemicourt et les Comtes Van der Buch au XVIIIe siècle. Abandonné pendant des années et après restauration, il reçoit aujourd'hui des particuliers puisqu'il est Restaurant et Hôtellerie.

Le château ouvre également ses portes à l'occasion de manifestations Culturelles gratuites tout au long de l'année (Journées des Parcs et Jardins, parfois les Journées du patrimoine...)

  • Aubry dépendait au XIIe siècle de l'église mère de Raismes. En 1244, c'est une paroisse. Il faudra attendre 1300 pour la construction de la première église, comme l'indique une inscription sur l'un des piliers intérieurs. Elle a été plusieurs fois agrandie, notamment en 1548, date à laquelle l'église a été dédiée à Sainte Marie-Madeleine. L'église a été également transformée en 1684 et de 1888. Des vitraux représentent la vie de Sainte Marie-Madeleine[11].
  • Autres monuments : les chapelles de Malplaquet et de la rue Pasteur, la cense à Papin, le colombier de la mairie, le moulin Lequimme, le portail ancien situé rue Henri Maurice, les vestiges du château de Malplaquet dit château Crépin et le courant Saint-Martin[12].
  • Enfin, des sentiers de randonnée permettent de traverser les sites miniers de Wallers et la forêt[13].

Personnalité liée à la commune[modifier | modifier le code]

  • Sénac de Meilhan, intendant du Hainaut, joua un grand rôle dans l'éradication de l'épidémie de choléra de 1777. Une plaque dans l'église le commémore.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Aubry (59) nord-france.svg

Les armes d'Aubry se blasonnent ainsi : « De sinople semé de billettes d'argent, au lion du même armé et lampassé de gueules brochant sur le tout. »

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]