Sebourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune du Nord
Cet article est une ébauche concernant une commune du Nord.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Sebourg
Panorama de Sebourg vu de la Belgique.
Panorama de Sebourg vu de la Belgique.
Blason de Sebourg
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Valenciennes
Canton Marly
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Valenciennes Métropole
Maire
Mandat
Gérard Delmotte
2014-2020
Code postal 59990
Code commune 59559
Démographie
Population
municipale
1 952 hab. (2014)
Densité 137 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 20′ 35″ nord, 3° 38′ 51″ est
Altitude Min. 35 m – Max. 102 m
Superficie 14,23 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Sebourg

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Sebourg

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sebourg

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sebourg
Liens
Site web http://www.communesebourg.com/

Sebourg est une commune française, située dans le département du Nord en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par l'Aunelle. Elle se situe à 60 kilomètres de Lille.

Quartiers, hameaux, lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

  • Sebourquiaux, au Nord.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Sebourg
Rombies-et-Marchipont
Estreux Sebourg Honnelles (Belgique)
Curgies Jenlain Wargnies-le-Grand Eth

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Seburg en flamand[1].
  • Sebourch (1089), Sevroch (1142), Suburch (1146).

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1089 le nom de la commune était Sebourck. Au XIIe siècle la commune appartient au comte de Hainaut Baudoin IV. L'Abbaye des Dames de Beaumont a déclaré posséder des biens dans le village en 1602[2].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Sebourg

Les armes de Sebourg se blasonnent ainsi : D'azur à trois têtes d'oiseau arrachées d'argent

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1945 1945 Charles Lengrand    
1945 1947 Edmond Panaville    
1947 1947 Charles Lengrand    
1947 1948 Henri Piette    
1948 1960 Éloi Lengrand    
1960 mars 1989 Philibert Dassonville    
mars 2001 Yvon Dehon    
en cours Gérard Delmotte DVD puis MoDem  
Les données manquantes sont à compléter.

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

La commune relève du tribunal d'instance de Valenciennes, du tribunal de grande instance de Valenciennes, de la cour d'appel de Douai, du tribunal pour enfants de Valenciennes, du conseil de prud'hommes de Valenciennes, du tribunal de commerce de Valenciennes, du tribunal administratif de Lille et de la cour administrative d'appel de Douai.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 952 habitants, en augmentation de 4,61 % par rapport à 2009 (Nord : 1,21 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
1 250 1 156 1 306 1 441 1 699 1 707 1 791 1 814 1 756
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
1 773 1 775 1 770 1 768 1 829 1 812 1 691 1 645 1 532
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
1 521 1 463 1 350 1 420 1 448 1 426 1 345 1 296 1 447
1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014 -
1 374 1 525 1 556 1 661 1 759 1 820 1 914 1 952 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006 [6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Sebourg en 2007 en pourcentage[7].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90 ans ou +
0,5 
5,2 
75 à 89 ans
7,6 
11,0 
60 à 74 ans
11,3 
25,6 
45 à 59 ans
22,0 
21,0 
30 à 44 ans
20,5 
17,7 
15 à 29 ans
15,0 
19,1 
0 à 14 ans
23,1 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[8].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Druon, du XIIIe siècle, classée monument historique de France en 1919[9].
  • Église Sainte Marie-Madeleine, au hameau de Sebourquiaux[10].
  • Moulin de Sebourg (1785)
  • La « Maison Verley » ou « Maison bouteille » ou encore « maison-plante ». Située au 22 de la rue d'Eth, elle a été construite en 1971-72 par l'architecte Henri Mouette, le sculpteur hongrois Pierre Szekely et l'ingénieur B. Metzre. Elle illustre le mouvement de la contre-architecture. Son plan reproduit le dessin d'une fleur sur tige avec ses feuilles. Ses formes arrondies ont été rendues possibles par l'utilisation de béton propulsé. Elle est aujourd'hui la propriété d'une personne privée. Cette maison est classée monument historique depuis 2002 (maison et terrain).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Informations complémentaires[modifier | modifier le code]

Sebourg est desservie par la ligne 131 du réseau de bus valenciennois Transvilles, passant par Sebourg, Estreux, Saultain, Marly et Valenciennes. Elle dispose de deux écoles primaires (l'une publique, l'autre privée), d'un collège et d'une maison d'enfants. Elle est médiatisée par l'édition Valenciennes-Denain de La Voix du Nord et l'Observateur du Valenciennois. La mairie dispose de son propre bulletin d'information. Le village de Sebourg dispose d'un complexe sportif comportant une salle omnisports, un terrain de basket outdoor et un terrain de football. Il est utilisé par le club de tennis, le club de badminton, le club de gymnastique fitness, le club de football, le club de karaté et les écoles de Sebourg.

En 2014, le village, qui représentait la région Nord-Pas-de-Calais, s'est classé 13e sur 22 lors de l'émission Le Village préféré des Français sur France 2.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]